Dévoilé et lancé lors du salon de l’E3 en juin dernier, sorti dans un premier temps pour iOS uniquement, le petit jeu de gestion Fallout Shelter semble en bonne voie de s’imposer comme un classique. Et pourtant, même si il a un très sympathique potentiel, le jeu est obligatoirement limité par le cadre restreint des appareils mobiles, qui ne sont pas adaptés à de longues sessions de jeu ni à des interfaces permettant de bien exprimer des mécanismes plus complexes. Mécanismes qui de toutes façons seraient d’ailleurs difficilement accessibles sur de petits écrans.

Mais qu’importe Fallout Shelter bénéficie de l’aura magique de la série Fallout, et des moyens importants de Bethesda. Les graphismes sont soignés, les textes bien écrits sont aussi traduits en plusieurs langues, le gameplay est un peu répétitif mais néanmoins dynamique et surtout dans l’ensemble le jeu évite les gros écueils du genre Free to play, permettant de jouer sans quasi trop devoir dépenser (un miminum aide bien sûr à progresser plus vite, mais avec un peu de chance et de finesse, on peut relativement s’en sortir sans bourse délier).

Si l’objectif de l’éditeur était uniquement de faire parler de Fallout, en vue de la sortie le 10 novembre prochain du très attendu 4ème volet, l’opération est plus que réussie. De l’aveu même de Pete Hines, vice-président et responsable des relations publiques chez Bethesda, Fallout Shelter a eu dès sa sortie plus de succès que ne l’escomptait ses concepteurs. Il aurait semble-t-il rapporté pas moins de 5 millions de dollars les deux premières semaines. Avec la nouvelle version sur Android qui vient d’arriver il y a quelques jours, nul doute que le succès ne va pas s’arrêter.

Et pourtant, au départ Fallout Shelter ne semble avoir été qu’une expérience, un projet original pour faire connaître un peu plus Fallout et surtout accompagner les premiers pas de Bethesda dans le domaine des jeux sur mobiles. Autant dire que l’expérience est un succès, en à peine deux bons mois, le bébé fait déjà des pas de géant. Voyez d’ailleurs la nouvelle infographie ci-après pour avoir un aperçu des statistiques du jeu durant son premier mois.

En son temps le très bon Fallout Tactics avait déjà très bien démontré qu’un RPG comme Fallout 1 et 2 pouvait parfaitement se décliner, en l’occurrence être adapté en un pur jeu de combats d’escouades. Certes la vue en 3D isométrique et la logique très tactique des RPG des années 90 facilitaient plus cette transition qu’avec les RPG actuels, très souvent orientés 3D à la première ou à la troisième personne. Avec Fallout Shelter les développeurs, qui se sont inspirés de Sim City, d’XCOM et même de Faster Than Light, ont donc choisi une voie complètement différente. Celle d’un pur jeu de gestion, à peine teinté d’action. En effet les combats dans Fallout Shelter sont extrêmement simplistes, le joueur n’a quasi aucun contrôle sur l’affrontement, pouvant juste optimiser compétences et équipement de ses personnages, le jeu se chargeant de manière obscure de tout calculer. Pour qui aurait voulu plus de choix tactiques, mieux vaut passer son chemin. Par contre pour qui préfère simplement jongler avec des chiffres et des évènements aléatoires, la recette de Fallout Shelter s’avère un peu légère à force mais néanmoins délicieuse.

Quel sera l’avenir de Fallout Shelter maintenant, difficile de le savoir. Seule quasi certitude, Bethesda a déclaré récemment avoir des idées concernant ce petit jeu pour le faire évoluer pendant les 12 prochains mois. On pourra donc bientôt continuer de creuser ses abris afin de construire plus de salles et y développer sa population. Puis qui sait, si comme cela semble probable le succès continue, on verrait très bien à l’avenir une version plus élaborée du jeu, ouvrant plus encore l’univers de Fallout à la gestion et à la stratégie, version qui profiterait alors de tout le fort potentiel d’une console et d’un PC moderne, comme ceux qu’utiliseront obligatoirement les joueurs de Fallout 4

Pour plus d’informations sur le jeu, voyez cette page chez Bethesda ainsi que le joli site www.falloutshelter.com. Vous trouverez Fallout Shelter gratuitement par ici sur iTunes ou par ici sur Google Play. A noter aussi que le site de Bethesda vient de faire peau neuve, voyez le résultat directement à cette adresse : bethesda.net. Enfin à lire éventuellement en complément cet article sur Gamesindustry.biz et celui-ci sur MCV.

Fallout-Shelter-infographie

2 Commentaires

  1. « Un pur jeu de gestion, à peine teinté d’action » : Tous ceux qui ont vu leur base ravagée suite à quelques miss-click (en fait miss-touch pour un écran tactique ^^) trouveront qu’il y a beaucoup d’action… et peut-être même trop pour nos doigts malhabiles.
    Cela étant, un excellent jeu pour nos tablettes, surtout au regard du prix ^^

    Mais c’est vrai aussi que tous les grognards s’approchant du jeu ne pourront que constater le formidable terreau stratégique de ce background de la défense d’une base isolée, à la merci de la faim, des radiations et des pillards.
    Imaginez le même concept, mais avec un tour par tour, une gestion plus fine de l’architecture de la base, une vraie gestion des ressources, des combats tactiques salle par salle : une sorte de XCOM ou de Fallout Tactics « défensif ». Le rêve !

  2. Oui dès que la population et le nombre de salles passent un certain seuil, le rythme peut devenir un peu frénétique. C’est certainement la raison pour laquelle le premier patch a ajouté un robot (certes une option payante) qui accomplit automatiquement plusieurs tâches. Cela diminue le nombre de choses à faire pour le joueur.

    Sinon un concept comme celui-là mais exploité plus finement et utilisant le potentiel d’un PC, cela donnerait certainement un très bon jeu.

    Dans un style proche, mais le fun de la SF en moins, il y a en développement chez Somasim Project Highrise (construction / gestion de l’intérieur d’un gratte-ciel) : http://www.somasim.com/highrise/ . Ce n’est pas encore assez avancé pour qu’on voit bien ce que ça donnera, mais ça pourrait être l’année prochaine une intéressante variation sur ce principe.

Laisser un commentaire