Test de Civil War II – The Bloody Road South

Par  | 24 mars 2014 | 0 commentaires | Rubrique(s) : Guerre Civile Américaine, Tests et préviews | Jeu(x) / Editeur(s) : , ,

Wilderness operations 1864

Suite du titre phare d’Ageod, sorti cet automne, Civil War II fit l’objet d’un précédent test dans nos colonnes. Pour rappel, j’y présentais une simulation d’une grande qualité, que ce soit dans sa réalisation générale et dans ses mécanismes, une remise au goût du jour réussie d’un grand classique mais un titre qui manquait peut-être de nouveautés aux yeux des vétérans.

Pas de révolution, mais du contenu !

The Bloody Road South, sorti en février de cette année, est donc le premier DLC de Civil War II. Qu’a-t-on au programme de cette petite extension ?

Une des choses m’ayant surpris lors de ma découverte du jeu fut le faible nombre de scénarios, surtout en comparaison de son illustre aîné. Je subodorais déjà à l’époque de futurs DLC venant combler ici un certain manque. C’est, hélas, le modèle économique actuel du jeu vidéo. Modèle que je déplore, mais qu’Ageod est fondée de suivre à son tour, comme le studio le fit pour d’autres titres récents.

Comme son nom l’indique, ce DLC a pour thème principal les dernières années de la Guerre de sécession, principalement les efforts fait contre le Sud avec notamment les campagnes décisives de Virginie en 1864 ou encore d’Atlanta.

Autant le préciser tout de suite : l’acquéreur ne doit pas s’attendre à une profonde révolution des mécanismes du jeu. Ce n’est d’ailleurs pas l’objectif affiché par Ageod. Les changements que l’on peut trouver sous le capot sont directement liés au récent patch 1.03 et à sa conséquente liste de changements. Citons en vrac un rééquilibrage des décisions, de nouvelles options ou encore des amélioration de l’ I.A. The Bloody Road South n’apporte ici pas de changements notables.

C’est par son nombre conséquent de nouveaux scénarios que l’extension fait la différence. Pas moins de sept d’entre eux sont au programme, allant de la bataille à des campagnes complètes.

Les deux batailles sont en fait des mini-campagnes. L’une d’elle concerne, bien sûr, Gettysburg. L’autre la chute d’Atlanta en 1864. Le scénario Gettysburg est le moins convaincant de ceux proposées ici. L’échelle du jeu rend de tels scénarios assez frustres voire frustrants. Le joueur n’aura guère de grande stratégie à mettre en place, il se contentera d’optimiser ses armées, de les envoyer sur l’objectif et de prier les dieux de la guerre et du wargame que les dés lui soient favorables. Tout l’aspect opérationnel, voire stratégique, menant à cet instant de la campagne est ignoré, tandis que le moteur AGE n’est certainement pas un simulateur tactique…

Par contre, le scénario Atlanta est bien plus intéressant. D’une plus longue durée, ce scénario présente aussi un terrain de jeu plus grand et donc bien plus de possibilités de manœuvre. Il est aussi possible de recruter des troupes et d’utiliser la plupart des décisions. Johnston commence dans les montagnes du nord de la Géorgie et doit retenir la marée bleue à venir. A moins que le joueur Yankee ne décide de contourner le terrain difficile et de passer par l’Alabama…

Ces scénarios courts, excellents pour se familiariser (mais qui en a encore besoin ?), ne sont pas seuls. Deux campagnes annuelles font partie du nouveau contenu et présentent un bon compromis de jeu entre complexité et rapidité de jeu. Il s’agit des campagnes de 1862 à l’ouest (avant Shiloh) et à l’est (avant les campagnes du printemps).

Enfin trois grandes campagnes complètent le menu. Les joueurs pourront ainsi choisir de commencer leur partie en 1862, en 1863 (avant la campagne de Gettysburg) ou, pour les plus courageux, au printemps 1864.

Quel bilan ?

On pourra regretter quelques petites choses. Tout d’abord, le prix tout de même conséquent – quasiment 20 € TTC – pour un contenu que l’on espérait dans la version de base du jeu. Quelques euros de moins auraient été de bon aloi. Autre bémol, je n’ai guère constaté d’améliorations profondes dans les petits défauts soulignés pendant mon test de Civil War II. L’I.A. s’est améliorée, mais reste à mes yeux encore inférieure à celle d’Ageod American Civil War, et le planificateur de bataille me semble toujours accessoire. Le premier point, cependant, est plus une question de patch que d’extension.

Toutefois, le contenu proposé par The Bloody Road South est indéniablement d’une grande qualité, comme toujours avec Ageod. L’historicité est scrupuleusement respecté et l’ambiance est formidablement bien retranscrite. Commençant en 1862, le joueur confédéré aura une certaine confiance en lui et une latitude bien plus grande qu’en commençant en 1863 où la pression ennemie se fera bien plus sentir. En 1864, la situation semblera désespérée face aux moyens mis en ligne par l’Union. C’est peut-être le scénario le plus exigeant et, pour ceux qui réussiront à en triompher avec la Confédération, le plus gratifiant.

Avec un regret (personnel, il est vrai) sur le scénario Gettyburg, les « mini-campagnes » et les campagnes annuelles sont elles aussi de fort bonne facture et représentent des ajouts appréciables au jeu.

Faut-il acheter cette extension ? Comme pour le jeu de base, ma réponse différera selon l’auteur de la question. Que les passionnés s’empressent de le faire sans hésiter. Ceux qui ne jouent qu’exclusivement en 1861 peuvent passer leur chemin. Pour les autres joueurs, l’extension ajoute des scénarios d’une grande qualité qui peuvent, ce fut mon cas, renouveler l’intérêt pour le jeu et présenter de nouveaux défis, parfois herculéens.

Gettysburgh 1863

Gettysburgh 1863

civil-war-2-bloody-path-0114-07

Liste des scénarios

Batailles

1863 – Tonnerre au carrefour (Bataille de Gettysburg)
1864 – La Géorgie se déchire (Bataille d’Atlanta)

Campagnes annuelles

1862 – Front de l’Est
1862 – Front de l’Ouest

Grandes campagnes sur tous les fronts

1862-1865 – Combat pour le cœur de l’Amérique
1863-1865 – Triomphe & Défaite
1864-1865 – Les Routes sanglantes du Sud

  • D’excellents scénarios et du contenu de qualité,
  • Une très bonne réalisation,
  • De nouveaux défis venant renouveler l’intérêt du jeu.
  • Le prix,
  • Un contenu qui, dans l’ensemble, était attendu dans le jeu de base.
Infos pratiques

Date de sortie : 6 février 2014

Éditeur / Studio : Matrix – Slitherine / Ageod

Site officiel : fiche chez Ageod

Prix : 15.99 euros en téléchargement (disponible dans notre boutique en ligne)

The Bloody Road South n’est pas un add-on stand-alone et nécessite donc Civil War II pour fonctionner. Pour consulter le changelog du dernier patch de Civil War II suivez ce lien.

Yann S. (Palpatine)

Jeux préférés : TOAW III, jeux Ageod (RUS et AACW ; WW1 Gold), Take Command: 2nd Manassas, Victoria II.

Laisser un commentaire


Gazette du wargamer
La Gazette du wargamer

Site Web indépendant d'informations sur les jeux de stratégie.

Commentaires