Test de Panzer Corps : Afrika Korps

Par  | 23 septembre 2012 | 0 commentaires | Rubrique(s) : Seconde Guerre Mondiale, Tests et préviews | Jeu(x) / Editeur(s) : ,

Après cinq DLC proposant uniquement des scénarios additionnels, Panzer Corps, digne remake du vénérable Panzer General, se dote avec Afrika Korps d’une première extension stand-alone conséquente. Il s’agit toujours d’un pur wargame en tour par tour où l’on dirige des unités de la taille d’une division sur une carte découpée en hexagones. Toutefois le théâtre d’opérations n’est plus ici l’Europe mais bel et bien l’Afrique du Nord, et, surprise, il s’étend même un peu plus loin encore.

Réalisation

Panzer Corps : Afrika Korps a le mérite d’offrir des graphismes clairs et lisibles. Les unités sont toujours aussi bien modélisées, comme le gros plan ci-contre permet de le voir, et les cartes plutôt détaillées. De plus les menus sont simples et pratiques, et le tout est bien fini. Sans surprise on s’apercevra vite que le gameplay est inchangé par rapport au jeu de base, sorti l’année dernière (voir notre test), ce qui vu son exemplarité est une bonne chose.

Un wargamer novice rentrera très facilement dans le jeu, qui propose des mécanismes efficaces et rapides à prendre en main, sans toutefois être simplistes. On regrettera qu’il n’y ait qu’un seul thème musical durant toutes les parties, que la traduction française soit des plus partielles (les objectifs de missions, les briefings et debriefings restent en anglais), que les animations (déplacement et combat) soient un peu minimalistes, même si ce n’est pas le but d’un wargame, et qu’il n’y ait qu’une campagne côté Axe. Par contre je n’ai noté aucune présence de bugs ou de retours sur le bureau intempestifs.

Heia Safari (chant de marche de l’Afrika Korps)

Vous voilà donc en 1941 à la tête de l’Afrika Korps et de ses alliés italiens (ce qui doit être salué, la chose n’étant pas si courante que cela). A l’aide de vos troupes, il faudra vous frayer un chemin vers la victoire contre les troupes Britanniques, Américaines, du Commonwealth, de la France libre et même…. Soviétiques ! Nous reviendrons là-dessus.

Les unités disponibles (terre, air et mer) sont très nombreuses pour les deux principaux pays : de la cavalerie italienne aux plus lourds des Panzers vus en Afrique, en passant par le Messerschmitt ME 323 « Gigant » et les Semoventi du Regio Esercito (armée de terre italienne). Au fil des nombreuses missions de la campagne, il sera possible de les renforcer et de les améliorer (en passant du Panzer III au Panzer IV par exemple) contre des points engrangés en remplissant les objectifs.

Disposer d’unités persistantes d’un scénario à l’autre est toujours plaisant et on s’attache à elles, ayant peur de les perdre ! A noter que leurs officiers évoluent eux aussi, apportant des bonus aux troupes. Celles-ci se déplacent et combattent donc sur une carte sur fond de grille hexagonale (sans empilement autre qu’une unité aérienne plus une terrestre ou navale par case). Chaque unité ayant ses forces et faiblesses, mieux vaudra utiliser vos pionniers d’assaut contre une unité retranchée dans une ville plutôt que des blindés qui y seront patauds. Il faudra aussi veiller aux champs de mines, aux voies ferrées, aux débordements ennemis par le désert etc. Il y a de quoi faire !

Contenu

La campagne est longue, on l’a dit, et évolue suivant votre manière de jouer. C’est-à-dire que si vous réussissez à remporter victoire décisive sur victoire décisive, passé un certain nombre de missions (en gros jusqu’à El-Amalein) le jeu devient une uchronie. D’abord de manière historiquement plausible (plus ou moins) : l’Afrika Korps arrive sur le canal de Suez, l’opération Herkules (invasion de Malte) réussit. Puis totalement a-historique. A la fin, il s’agira d’aller botter les fesses des Alliés en Inde !

A plusieurs moments des embranchements sont possibles : irez-vous prendre le pétrole de l’Arabie ou donner la main aux troupes engagées dans le Caucase (d’où la rencontre avec l’Armée rouge) ? Choix parfois cornéliens et franchement bienvenus dans un wargame. Cette liberté prise avec l’histoire ne plaira pas à tout le monde mais a le mérite d’être originale et de tenir en haleine, d’autant plus que les objectifs sont assez variés et ne se résument pas à aller toujours d’un point A à un point B.

Le jeu n’est bien sûr pas en 3D mais les unités sont à la base modélisées en 3D afin de bénéficier d’un meilleur rendu. Ici un PzKw 4.

Au total cette extension propose une vingtaine de nouvelles unités et pas moins de vingt-quatre scénarios.

Écran d’achat d’unités.

Écran d’amélioration des unités.

Invasion allemande (hypothétique) du Caucase par le Sud.

Pour conclure

Outre cette longue campagne, un bon nombre de scénarii ainsi qu’un éditeur de scénarios sont inclus, et bien sûr il y a également la possibilité bien connue des joueurs pratiquant les titres Matrix / Slitherine de jouer par e-mail avec le très pratique système PBEM ++ . Bref, Afrika Korps est une bonne extension d’un bon wargame. A l’exception de quelques défauts mineurs, le jeu est bien fignolé, original, facile d’accès et vous tiendra devant l’écran de longues heures. Il ne reste plus qu’à attendre cet hiver une campagne côté Alliés pour que la série Panzer Corps soit parfaite !

  • Contenu conséquent et bonne réalisation
  • Système PBEM++
  • L’uchronie pour certains scénarios
  • Quelques imperfections
  • L’uchronie de certains scénarios (que tout le monde n’aimera pas forcément)
Infos pratiques

Site officiel (avec présentation, trailer et configuration) : www.panzer-corps.com ; voir aussi la fiche du jeu chez Matrix Games, ou chez Slitherine.

Éditeur / développeur : Matrix Games / The Lordz Games Studio.

Date de sortie : 6 août 2012

Prix : 17 euros en téléchargement et 25 en bundle digital plus boîte.

Jean-Baptiste M. (Joukov)

Jeux préférés : Darkest Hour, Victoria II, Majesty II, Europa Universalis III... Site web : www.antredustratege.com

Laisser un commentaire

Articles populaires


Gazette du wargamer
La Gazette du wargamer

Site Web indépendant d'informations sur les jeux de stratégie.

Commentaires



wargamer.fr Webutation