3 jeux à réalité alternée qui ont marqué les esprits

0
232

Si les jeux à réalité alternée (Alternate Reality Game, ou ARG en anglais) sont entrés dans les mœurs quand il s’agit de promouvoir un jeu ou un film, les premiers ont fait figure de bombe. L’ARG, c’est comme une chasse aux trésors géante dans la vie réelle et sur Internet, où les joueurs doivent découvrir des indices et faire tomber quelques murs entre réalité et vie virtuelle. En voici trois qui ont marqué les esprits.

 

Chasser des indices avec le Joker : un jeu qui a marqué les fans

Le superhéros Batman au cinéma est souvent un événement à lui tout seul. Pour autant, l’ARG du Dark Knight a sûrement été le plus réussi. En 2007 au Comic Con de San Diego, des visiteurs ont trouvé des billets de 1 dollar représentant le Joker, billets qui les ont menés au site whysoserious.com. Ce site se présentait comme une annonce du Joker cherchant à recruter des sbires, avec une adresse et une heure d’arrivée.

En se rendant sur les lieux, les joueurs ont pu découvrir un numéro de téléphone inscrit
dans le ciel. En l’appelant, les joueurs ont reçu leurs instructions : des puzzles et enquêtes à résoudre dans tout San Diego, avec à la clé, le trailer du nouveau Batman. Le jeu s’est propagé dans les mois qui ont suivi, envoyant les joueurs dans tous le pays à la recherche d’indices et de téléphones cachés dans des pâtisseries, ce jusqu’à la sortie du film, avec une avant-première comme récompense. Du grand Joker !

 

L’ARG d’Halo 2 a introduit l’Alliance Covenante aux joueurs

Les jeux à réalité alternée fonctionnent particulièrement bien avec un public avide de sensations ludiques comme les gamers, surtout s’ils intègrent des éléments du monde réel. Le tout est d’équilibrer soigneusement la difficulté. Cela a été le cas de Halo 2. En 2004, des membres d’une communauté de gaming ont reçu des pots de miel par la Poste, avec un site : ilovebees.com. Le site, qui apparaissait brièvement dans le trailer d’Halo, ne semblait pourtant être qu’un site amateur d’une passionnée d’abeilles.

Mais après investigation, une intelligence artificielle, Melissa, est apparue au sein du site, avec des indices. Il s’agissait de coordonnées GPS disséminées dans tout le pays, avec des téléphones auxquels les joueurs devaient répondre en donnant des codes. Chaque appel permettait à l’IA de devenir plus puissante et de communiquer avec les joueurs
Au point qu’elle finit par déclencher l’arrivée de Covenants et le début des événements de Halo 2.

Nine Inch Nails

Les ARG ne sont pas limités aux jeux et films. Le groupe de musique Nine Inch Nails a élaboré une incroyable campagne marketing pour Year Zero, leur album de 2007. Pas moins de 17 sites Internet étaient connectés, avec des indices disséminés dans les toilettes des salles de concert fréquentées par les fans. Par exemple, une clé USB avec une chanson inédite du groupe et une entité mystérieuse qui apparaissait partout : « The Presence ».

Le groupe réussit ainsi à créer un micro mouvement de résistance contre cette présence maléfique décrite dans l’album, jusqu’au point d’orgue lors d’un concert. Une équipe du SWAT, des forces spéciales américaines, entrèrent dans la salle et stoppèrent la fête sur le champ pour punir les « rebelles ». Un grand moment de marketing !

Le point commun de ces trois ARG ? Ils ont fait confiance aux fans et ont su stimuler leur capacité à trouver le moindre indice. Et à se placer à la frontière entre réalité et fiction. L’apparition de nouvelles technologies comme la réalité augmentée (RA) devrait voir fleurir à nouveau ce type de campagnes, pour le plus grand plaisir des joueurs les plus passionnés !