Très connue et étudiée outre-Atlantique, la guerre de Sécession (1861-1865) est bien plus « exotique » de ce côté-ci de l’océan et intéresse a priori moins le public vidéoludique francophone. Ces quelques lignes visent tout de même à rappeler la sortie d’un intéressant jeu sur la question fin octobre 2014, Ultimate General : Gettysburg. Bien pensé et facile à prendre en main, il ravira les tacticiens en herbe.

Un affrontement titanesque

Dès le titre, le ton est donné : le jeu se concentre sur l’une des plus importantes batailles du conflit, et même du continent Nord-Américain tout court. L’affrontement eut lieu les 1, 2 et 3 juillet 1863 et vit des masses d’hommes considérables s’affronter des deux côtés, commandées par des généraux aussi prestigieux que Hancock et bien sûr le fameux Robert E. Lee. Échec sanglant pour le Sud, elle est le véritable tournant de la guerre qui dure depuis 1861. Outre cela, sa durée, le fait qu’elle allie des escarmouches (au début) à des engagements plus importants, et finisse par une immense charge finale sudiste (« charge de Pickett ») la rendait parfaite pour un portage en jeu vidéo.

Ramassé dans le temps (quelques jours) et l’espace (autour de la bourgade de Gettysburg, en Pennsylvanie), la période couverte par le titre est donc très intense. Pour ce faire, le créateur unique du jeu, Nick Thomadis (voir cet article sur Techspot), un moddeur qui avait déjà réalisé le mod Darthmod pour Empire Total War, a choisi de représenter les événements par une vue de dessus qui prend place dans un espace de jeu fouillé, aux allures de carte topographique, avec les courbes de terrain, bâtiments, ruisseaux, les noms des lieux etc. C’est clair, et très lisible, on appréciera le travail de recherche fait par l’auteur.

De plus, les unités historiques sont là, regroupées par brigade ou batteries (artillerie), avec le nom de leur chef, leur force, et bougent de manière fluide. Une fois le jeu dézoomé, on a vraiment l’impression d’assister à une bataille de très nombreux soldats de plomb, le son et le mouvement en plus par rapport à un jeu de plateau. Le rendu final est donc très bon pour peu qu’on apprécie ce genre de réalisations, et était sans doute le meilleur compromis pour rendre compte du fouillis d’une bataille qui opposa au total environ 165.000 hommes.

Les mécaniques de jeu

De plus, tout se prend en main en quelques clics qui permettent d’orienter ses unités, de les faire charger, tirer, retraiter, manœuvrer, tenir le terrain etc. Il va s’agir de repousser l’adversaire, d’occuper des zones représentées par des points de victoire, de tenir un certain temps jusqu’à l’arrivée des renforts, etc. Pour se faire on se déplace encore en formations compactes qui rappellent les guerres napoléoniennes, même si l’artillerie est plus puissante et si la cavalerie se bat le plus souvent à pied. Contrairement à des sièges comme Vicksburg, Gettysburg reste une bataille où le mouvement est important, même s’il y eut des violentes empoignades sur des reliefs très disputés comme Little round top.

Il va donc falloir faire preuve d’un minimum de tactique et ne pas « foncer dans le tas », d’autant plus que le moral a une grande importance dans le jeu. Ainsi, gare à vos hommes s’ils chargent de front une batterie de canon ! Vous les verrez fondre comme neige au soleil et prendre leurs jambes à leur cou sur les chemins poussiéreux… D’autant plus que l’IA n’est pas scriptée et répond en permanence à ce que vous faites.

On appréciera aussi que les deux camps soient jouables et que, pour éviter trop de répétitions, le joueur puisse choisir, entre les missions, la stratégie générale qu’il va adopter pour le prochain scénario.

Au final, c’est un jeu que je recommande à ceux qui s’intéressent à ce conflit particulier, s’ils savent faire abstraction de la langue (anglais) et de quelques ratés : des canons qui n’ouvrent pas toujours le feu là où ceux de l’ennemi vous canardent, par exemple. A jouer après une bonne séance de cinéma et / ou de lecture… Je pense au magistral Gettysburg de Ronald F. Maxwell et à l’excellent ouvrage du même nom de Farid Ameur, docteur en histoire français spécialiste de la période.

NDLR : dit Tactical Battle Simulator, Ultimate General : Gettysburg est un jeu de stratégie en temps réel jouable sur PC, Mac et iPad. Il est disponible sur Steam ou sur Good Old Games. Ou encore pour Mac sur iTunes. Il a bénéficié début juin d’une dernière importante mise à jour (voir le changelog du patch 1.5).
Le prochain volet de la série devrait concerner la bataille d’Antietam et bénéficier d’un nouveau moteur de jeu (qui permettra entre autre d’avoir une carte du champ de bataille en 3D – voir ce récent interview sur Rock Paper Shotgun pour quelques précisions). Par la suite la série devrait s’orienter vers d’autres périodes de l’histoire.

ultimate-general-gettysburg-apercu-01
Le tout début de la bataille. On voit que les nordistes sont en infériorité numérique.
ultimate-general-gettysburg-apercu-02
10h28, mes batteries tirent en continu sur l’adversaire, qui vient de recevoir d’importants renforts.
ultimate-general-gettysburg-apercu-03
L’affrontement fait rage, mais je contiens les sudistes.
ultimate-general-gettysburg-apercu-04
C’est au joueur d’orienter la teneur des scénarios de la campagne.
ultimate-general-gettysburg-apercu-05
Ses choix sont illustrés sur une mini-carte avant de confirmer.

Présentation par Leif & Sukhoi

Présentation par Leviath40

5 Commentaires

  1. Éh bien, personnellement, j’ai pu tester la politique de remboursement de Steam sur ce jeu. Je ne guettais depuis longtemps et les soldes d’été m’ont décidé. J’ai fait une partie… et je me suis ennuyé. C’est bien fichu côté ergonomie mais je n’ai pas réussi à rentrer dans la bataille – à cause de la chaleur ? J’avais le souvenir du Gettysburg de Sid Meier – et avant un jeu napoléonien dont j’ai oublié le nom – et ça m’avait paru plus “compréhensible”. Là, j’ai un peu joué au pif. C’est tellement facile à jouer que l’on ne cherche pas à s’impliquer….

      • J’ai investi immédiatement l’argent remboursé dans Order of Battle: Pacific :-) Qui me plaît beaucoup même si je ne suis pas allé très loin pour le moment.

      • Bah, c’est comme quand on revendait un jeu boite qui ne nous plaisait pas….

        Sinon pareil je n’ai pas accroché au jeu, je l’ai trouvé très très fouilli. Les carte étaient trop petites et du coup les régiments se chevauchaient et rendait le tout illisible…. On m’avait vanté les mérite d’une IA incroyable, ben je ne l’ai pas vu (après je l’ai laissé par défaut, mais par défaut elle était comme toutes les autres IA de JV).

        Perso les contrôles j’ai eu beaucoup de mal à m’y faire, quant à la carte, je l’ai trouvé assez peu lisible, notamment pour détecter les hauteurs. Après d’autres choses m’ont gonflé comme le fait que les régiments se reposait trop vite, ou l’absence d’utilisation de la route…

        Bref, un petit jeu sympa mais pas à plus de 5€.

        • j’ai fait la campagne avec les sudistes et ecrasé le nord . IA deplorable ; comme toutes les IA de wargames ; par contre, c’est amusant mais sans plus ; on se lasse trop vite du jeu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here