Wargaming.net lance cet été le troisième grand volet de sa série des « World of … », cette fois-ci dédié aux batailles navales de la première moitié du XXe siècle. Après le gigantesque succès de World of Tanks et les retours assez mauvais sur World of Warplanes, les attentes sont grandes sur ce sujet rarement traité par des jeux grand public. Le jeu est actuellement en bêta ouverte, seuls les navires américains et japonais sont disponibles, quelques premiers navires allemands les rejoindront très bientôt, et d’autres nations suivront.

Les vétérans de la série retrouveront leurs marques rapidement. Les joueurs choisissent leur navire et seront adjoints à une équipe composée aléatoirement par des joueurs au niveau technologique comparable. Quatre classes de navires sont à disposition : destroyers, croiseurs, cuirassés, porte-avions. L’absence de sous-marins est un choix délibéré, tant pour des raisons de gameplay que d’historicité.

La série a pour ambition d’offrir un jeu situé dans un cadre historique, qui pourra être adapté (ou selon des voix plus critiques : maltraité) pour garantir des parties plaisantes. Ce côté arcade est cependant accompagné d’un grand travail de recherche historique sur les navires proposés.

Les particularités du combat naval œuvrent en faveur des développeurs. Ainsi, la classe la plus légère, celle des destroyers, offre toujours la possibilité de couler n’importe quel navire grâce aux torpilles emportées. Les croiseurs, plus lourds et mieux dotés en artillerie, tenteront de les maintenir à distance, et les cuirassés n’auront de cesse d’empêcher les croiseurs de faire leur travail, en les contrant avec des pièces d’artillerie plus lourdes et un meilleur blindage.

Les porte-avions sont là pour briser la suprématie des cuirassés, lançant des escadrilles copieusement fournies en torpilles à l’encontre de ces navires. L’inconvénient des porte-avions réside dans leur faiblesse au combat rapproché, d’où la nécessité de les protéger. Le cercle se ferme ainsi, les destroyers étant des ennemis redoutables pour un porte-avion laissé sans protection.

La prise en main est intuitive, la dynamique du jeu est moins nerveuse qu’à World of Warplanes et comparable à celle de World of Tanks. Les mouvements stratégiques ont beaucoup d’importance, les cartes sont grandes et un aperçu plus large est disponible pour observer le développement de la bataille au-delà de la mini-carte. La durée d’une bataille peut aller jusqu’à vingt minutes, en moyenne elle reste aux alentours de dix minutes.

Les poussées d’adrénaline se feront surtout avec les destroyers, capables de manœuvrer rapidement et toujours au contact des navires ennemis. Le gameplay des classes plus lourdes est nettement plus lent, mais plaisant. On a un peu l’impression de jouer à un jeu différent, surtout avec un porte-avion.

Une bonne bordée d’artillerie fait toujours son effet, et il n’est pas toujours évident de toucher un adversaire, le calcul de tir étant automatique sur la distance, mais pas sur la direction de tir, qui demandera elle une estimation de la vitesse et de la direction du navire ennemi.

L’interface de bataille est agréable, elle subira sûrement encore de nombreuses améliorations comme sur les précédents volets, un des points forts des jeux de Wargaming.net. En l’état, elle remplit sa fonction sans offrir trop d’options individuelles. Le « port » où sont gérés les navires hors batailles est déjà assez bien optimisé. On y naviguera aisément entre arbre technologique, détails de l’armement, des munitions, du camouflage et autres détails.

World of Warships s’avère donc un jeu très prometteur, sans faiblesse majeure apparente. La suite du développement montrera si le bon équilibre trouvé pour l’instant saura être conservé jusqu’à la sortie officielle du jeu. La prochaine mise à jour est d’ailleurs prévue pour la semaine prochaine.

Pour de plus amples informations sur ce nouveau MMO Free to play, en bêta ouverte depuis juin dernier, rendez-vous sur le site worldofwarships.com, ou pour y jouer allez directement sur worldofwarships.eu

world-warships-preview-01
Arbre technologique américain.
world-warships-preview-02
Les combats à bas niveau sont intenses, les obus de calibre moyen volent dans tous les sens.
world-warships-preview-03
Les détails des navires sont nombreux et ont tous leur importance.
world-warships-preview-05
Très mauvaise situation pour un cuirassé lent en encombrant : une nuée d’avions ennemis difficilement gênés par mes canons antiaériens, quatre torpilles en approche dont deux susceptibles de me toucher …
world-warships-preview-06
Le gameplay avec un porte-avions ressemble à celui d’un jeu de stratégie.
world-warships-preview-04
Ce croiseur ennemi ne survivra pas à une bordée de 356mm administrée par mon cuirassé.
world-warships-preview-07
Pas facile de toucher quand on a une portée de 18,5 km et que les projectiles mettent un certain temps à arriver à destination.
world-warships-preview-08
L’interface est à la hauteur.

 

4 Commentaires

  1. bonjour, ils ont réalisé on peut le dire un travail extraordinaire ( à ce niveau de développement). Le jeu est vraiment prenant, graphisme excellent, ambiance sonore démente, et gameplay vraiment intuitif. Mais à l’heure actuelle on ne fait que capturer des zones et au bout de quelques batailles je me lasse un peu (mais j’y reviens le ledemain). J’espère qu’ils implémenteront d’autres mode de jeu: convoi de transport, prise des iles par exemple. En attendant pour ma part c’est un sans fautes :)

    • C’est moins addictif que World of Tanks, en effet! Je n’en suis qu’au Tier IV, il parait que le gameplay change assez à partir du Tier V. Celà changera peut-être la donne?

  2. Très bon jeux en effet, on est loin d’une simulation…mais pour les joueurs qui ne recherche pas la réalité à fond, WOW est largement suffisant.
    @Von: L’idéal est de ne pas trop monter, de 1: ça coute cher, de 2: il n’y a des masses de joueurs dans les derniers tiers (pas encore). J’ai comme concept qu’a partir du T5, je garde mes navires, cela permet de temps en temps de venir poutrer du newbie :) .

    Par contre, un peu redondant à force, a partir du T5, il faut énormément jouer (ou avoir un compte prénium) pour grimper les tiers ensuite (et bien sur, faire du bon boulot ingame…).
    J’aimerais bien qu’il rajoute un mod débarquement, ou le principe serait de capturer des iles en protégeant ses navires de débarquement ( détruire des défenses cotières, aérodrome, caserne, ect….)., Ca serait fun, je pense.

    • Je voulais monter jusqu’au Tier IV au moins pour tester toutes les classes. Une fois ce but atteint et sachant que les résultats seront remis à zéro lors de la sortie, ma motivation en a pris un coup!

      Espérons qu’ils ne tardent pas trop pour la sortie, mais ce n’est pas le genre de la maison. J’imagine qu’en automne on en saura plus.

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici