Firaxis commence à détailler un peu les mécanismes du désormais très attendu sixième volet de Civilization. C’est l’occasion d’apercevoir un peu plus l’interface, ici concernant un des aspects très amusant du jeu, les cité-états. Cités qui sont donc des mini-civilisations indépendantes, que l’on rencontre en général en explorant la carte, et qui selon les circonstances peuvent devenir des alliés précieux ou s’avérer de véritables épines dans le pied. Les mécanismes pour ces cité-états seront donc eux aussi améliorés, voyez l’annonce ci-après pour quelques précisions sur les changements apportés au gameplay.

Au sujet des nouveaux mécanismes, sachez que selon un récent interview, l’IA gérant les barbares sera elle aussi revue. Ces derniers ne fonceront plus bêtement et systématiquement vers chez vous, mais devront semble-t-il aussi explorer la carte et, une fois que les éclaireurs barbares auront trouvé une proie, ils devront retourner à leur campement, pour qu’une armée barbare se mobilise et passe à l’attaque. L’idée étant que ce délai permettra au joueur de voir arriver les barbares, du moins de se dire que si des éclaireurs sont venus fureter près de vos villes, il y a de bonnes chances que dans quelques tours ils reviennent plus nombreux. Et donc qu’il vaut mieux s’y préparer. Une idée intéressante pour justement accentuer l’aspect chasse aux éclaireurs ennemis, ou à l’inverse, les défenses de son royaume (dès l’age du bronze on pourra commencer à construire des quartiers militaires, permettant entre autres de mieux défendre une ville).

Un autre changement intéressant se situera au niveau des ouvriers, qui auront maintenant un nombre de charges afin de pouvoir construire immédiatement une amélioration (du terrain), au lieu de devoir attendre pendant plusieurs tours. Voyez les vidéos suivantes et cet interview de Ed Beach sur GamesBeat pour quelques précisions sur certains des changements du gameplay.

De plus voici aussi trois autres nouveaux screenshots permettant de mieux voir la carte, à trois niveaux de zooms différents. Le premier, quasi au ras des pâquerettes où l’on distinguera différentes ressources et unités, puis une ville commençant à s’étaler. Avec donc différents “quartiers”, l’un semblant dédié au commerce, un autre à l’armée, un troisième à l’agriculture, un quatrième peut-être à l’exploitation de minerai (a priori chaque quartier spécialisé d’une ville accueillera les bâtiments en rapport avec la spécialisation ; ex. bibliothèques dans le quartier scientifique). La seconde image, très intéressante, montre la carte probablement à son plus haut niveau de zoom, là où donc on voit bien le nouveau brouillard de guerre, stylisé façon carte parcheminée. La représentation du brouillard de guerre sera différente selon qu’une zone soit complètement inconnue de votre civilisation, ou que vous l’ayez déjà exploré mais qu’il n’y ait aucune de vos unités pour vous permettre de voir ce qu’il s’y passe. D’où l’affichage stylisé du terrain représentant forêts, montagnes, rivières, villes et frontières de vos voisins. Le résultat semble à la fois très joli et pratique, même si il est bien sûr encore trop tôt pour juger de ce que cela donnera en jeu. Enfin la troisième capture d’écran montre elle une vue à un niveau intermédiaire, où l’on voit à peu près deux villes, un début de réseau routier, un quartier religieux, une caravane et différentes unités.

Pour plus d’informations sur Civilization VI, dont la sortie est prévue le 21 octobre prochain, voyez le site officiel et cette page sur Steam.

Civilization VI : émissaires et cité-états

Que sont les cités-états ?
Ayant fait leur apparition dans Civilization V, les cités-états sont des villes indépendantes, agissant sans se soucier du joueur ou de ses adversaires dans Civilization VI. Elles ont leurs propres relations politiques, peuvent déclarer la guerre et offrent au joueur une forme de diplomatie en dehors des autres grandes civilisations.

Dans Civilization VI, les cités-états ont été un peu modifiées : elles proposent désormais des quêtes qui deviennent visibles une fois que vous leur envoyez un émissaire. Réussissez ces quêtes, et vous débloquerez d’autres émissaires pour cette cité-état, grâce auxquels votre influence augmentera et vous pourrez gagner de plus grandes récompenses, tout en continuant à consolider votre relation avec la ville.

Que sont les émissaires ?
Dans Civilization VI, Les émissaires sont des sortes d’ambassadeurs que vous pouvez envoyer dans les cités-états afin de promouvoir votre politique. Les émissaires rapportent des ressources régulières, et plus vous en envoyez dans une cité-état, plus votre influence sur celle-ci augmente. Une fois un certain seuil d’influence atteint, vous pouvez être nommé suzerain de cette cité-état, un statut qui rapporte des bonus exclusifs et garantit l’allégeance de la ville en temps de paix comme de guerre. Un suzerain peut même donner de l’or à la cité-état qu’il domine pour emprunter ponctuellement ses unités militaires.

Vous pouvez même envoyer un émissaire dans une cité-état avec laquelle vous êtes en guerre, de façon à tenter de lui faire changer d’allégeance en plein conflit. Si vous déclarez la guerre à une cité-état, tous vos émissaires en repartent sur-le-champ ; en temps de paix, ils peuvent y séjourner indéfiniment.

Il est possible de retirer des émissaires d’une cité-état sous certaines conditions et via certaines actions, mais nous vous en dirons plus à ce sujet à mesure que nous nous rapprocherons de la sortie de Civilization VI.