2K Games a mis en ligne plusieurs intéressantes vidéo présentant d’une part la civilisation des USA et d’autre part l’une des évolutions importantes du gameplay de Civilization VI, la manière dont l’on gérera le développement de ses cités.

Présentations qui pour la première récapitule les principales caractéristiques d’une nation et de son chef emblématique, et pour la seconde explique donc le principe des quartiers, c’est à dire des cases que l’on spécialisera dans un domaine particulier (science, industrie, culture, croissance, …). On apprend au passage que certaines civilisations auront des types de quartiers exclusifs (le jeu devant comporter au total 12 types de quartiers différents, comme par exemple des quartiers commerciaux, religieux et militaires). Et on peut voir comment chaque quartier évoluera au fil des siècles et des différentes constructions, et aussi apprendre que ces quartiers pourront bénéficier de bonus selon le type de région où ils seront construit.

On apercevra aussi ici dans cette vidéo une autre des nombreuses merveilles caractéristiques de Civilization, les Pyramides, merveilles dont l’affichage reprendra d’ailleurs le principe utilisé dans Civ IV. Puis dans la plus longue présentation ci-après faite à l’E3, on verra la construction de la tour Eiffel et de la Grande Librairie, et on apercevra aussi Big Ben. On retiendra pour la construction des merveilles que celles-ci ne pourront plus s’accumuler aussi facilement qu’avant dans une seule ville. Leur construction sera en effet dépendante de différentes restrictions (par exemple terrain désertique pour les Pyramides).

Remarquons ici que le style graphique caricatural de Civilization VI, choix artistique particulièrement prononcé en ce qui concerne la représentation des unités et des dirigeants, ne devrait quand on regardera donc la carte au plus bas niveau de zoom pas diminuer le plaisir de regarder se développer son empire. On aura même quelques très beaux effets de lumière grâce à l’ajout d’un cycle jour / nuit. Et en théorie plus d’animations pour donner un peu plus de vie à l’ensemble. Firaxis rappelle en outre que le gameplay de Civ VI sera bel et bien plus riche que celui de Civ V, donc que le jeu sera plus complexe et subtil, et que le but de la simplification des graphismes (qui laissait craindre une simplification du gameplay) est de permettre de rendre plus facilement accessible les subtilités du jeu. Idem pour l’interface, qui globalement devrait profiter d’importantes améliorations, toujours dans l’optique d’améliorer la lisibilité des nombreuses informations à l’écran. Et donc de faciliter la vie aux joueurs.

Voici aussi en résumé quelques précisions supplémentaires tirées entre autre d’un récent Q&A (voir la dernière vidéo plus bas). Au niveau du déroulement des guerres, la nouvelle structure “étalée” des cités impliquera certains changements. Il sera possible de mieux cibler certaines zones / ressources précises d’une ville. On pourra ainsi non pas détruire mais piller certains bâtiments (chacun ayant un nombre de points de vie). Dans un quartier où il y aura plusieurs bâtiments spéciaux, il faudra plusieurs actions de pillages, donc a priori plusieurs tours de jeu. Pour détruire définitivement une ville / un quartier (où un bâtiment spécial), il faudra conquérir le coeur de la cité. Sans cela les quartiers / bâtiments pillés pourront être réparés ultérieurement. De manière générale l’idée est que les sièges des grandes cités soient relativement plus proches, en terme de durée, de ce que l’on connait dans l’Histoire.

Voyez aussi la présentation suivante par Gamespot dans laquelle on voit en une bonne dizaine de minutes d’intéressants extraits du jeu, particulièrement au niveau des unités (ex : archers à cheval pour les barbares), des combats et du détail de la modélisation des bâtiments (y compris d’ailleurs, à la dixième minute, la construction de la tour Eiffel), montage allant du début d’une partie jusqu’à sa fin.

Autre changement important, en début de partie les routes seront construites automatiquement par vos marchands (pour relier vos différentes villes). Pour construire soi-même des routes, il faudra utiliser des “ingénieurs militaires”. Autrement dit au début on aura moins à se soucier de construire un réseau routier, l’IA se chargeant de l’essentiel. Incidemment cela devrait accentuer plus encore le choix d’un bon emplacement où établir ses villes …

En ce qui concerne les leaders de chaque civilisation, ils auront tous plusieurs agendas précis pouvant influencer le déroulement d’une partie. Certains agendas seront inspirés par la réalité historique (pour la Chine il s’agira de la construction de merveilles), d’autres seront aléatoires. Par exemple Cléopâtre aura tendance à chercher la protection de civilisations puissantes militairement. En conséquence le joueur pourra tenter d’impressionner l’IA égyptienne en se construisant une puissante armée, non pas dans ce cas pour menacer mais vraisemblablement pour obtenir de meilleurs chances dans les interactions diplomatiques. Comme on le devine, à l’inverse avec une faible armée il devrait alors être plus difficile de négocier avec Cléopâtre, qui si possible préférera alors se tourner vers d’autres voisins, plus forts.

On imagine ici ce que de futures extensions pourraient ajouter à Civ VI en incluant par exemple des leaders supplémentaires, pour donc varier plus encore le déroulement des parties avec admettons des pays classiques mais fonction de personnages que la nouvelle IA jouerait alors de manières très différentes. Si dans Civ V chaque civilisation n’avait qu’un seul leader, dans Civ IV ce choix était proposé, la France par exemple comportait trois leaders différents (Louis XIV, Napoléon et De Gaulle), ce qui permettait d’amusantes variations du gameplay. Si cette supposition s’avère juste, voilà qui pourrait encore plus varier les parties. Dans tous les cas il semble que les nouveaux outils de modifications du jeu permettront aux moddeurs d’assez facilement personnaliser cet aspect de Civ VI.

A noter enfin que à sa sortie comme dans Civ V ce sixième volet du jeu comportera 18 civilisations différentes (seuls pour l’instant USA, Égypte, Chine, Japon ont été officiellement annoncées), et que comme cela a déjà été évoqué brièvement il y a quelques temps, l’un des objectifs de Firaxis est d’ajouter par la suite plus de nations par le biais d’extensions spécifiques à cet effet. D’ailleurs il y aura aussi à l’avenir de nouvelles civilisations n’ayant jamais été présentes dans les précédents jeux de la série, ce qui ne manquera certainement pas de renouveler le contenu du jeu une fois qu’on aura bien fait le tour des nouveaux mécanismes.

Pour plus d’informations sur Civilization VI, dont la sortie est prévue le 21 octobre prochain, voyez le site officiel et cette page sur Steam.