Civilization VI : voici la Hongrie

4
431

En bref. La première des neuf nouvelles nations qui seront jouables dans la future seconde extension de Civilization VI vient d’être dévoilée. Il s’agit de la Hongrie qui en résumé devrait permettre une expansion et une domination rapide, entre autre grâce à son unité unique l’armée noire, historiquement une armée de mercenaires. qui de plus peut s’améliorer en une autre unité unique de hussards cette fois.

Pour plus d’informations sur Civilization VI – Gathering Storm, dont la sortie est prévue le 14 février prochain, voyez le communiqué suivant puis le site officiel ou cette fiche sur Steam.

 

 

Communiqué

Civilization VI: Gathering Storm – Matthias Corvin et la Hongrie arrivent sur PC le 14 février 2019

La Hongrie rejoint les civilisations de Civilization VI avec l’extension Gathering Storm. Menée par Matthias Corvin, roi de Hongrie et de Croatie de 1458 à 1490, cette nation militaire est idéale pour se développer rapidement.

Compétence exclusive – Perle du Danube

Les rivières jouent un rôle important pour la prospérité des villes hongroises. Avec la compétence “Perle du Danube”, tous les quartiers ou bâtiments placés sur la rive opposée à celle du centre-ville sont construits plus rapidement. Prenez de l’avance sur les autres civilisations en bâtissant intelligemment autour des cours d’eau !

Bâtiment exclusif – Thermes

Les thermes remplacent le zoo et octroient des activités et de la production dans tous les centres-villes à portée. De plus, si les thermes sont construits sur une fissure géothermique, ils vous octroieront encore plus d’activités et de tourisme.

Unité exclusive – Hussards

Unité de cavalerie légère de l’ère industrielle, les Hussards reçoivent un bonus de combat pour chaque alliance active. Plus la Hongrie possède d’alliances, plus les Hussards bénéficient de bonus.

Compétence exclusive de Matthias Corvin – Roi-corbeau

La réputation militaire de Matthias Corvin est à l’origine de sa capacité exclusive, le ‘Roi-corbeau”. Les unités mobilisées dans une cité-état gagnent un bonus de PM et de puissance de combat, et n’ont pas besoin d’or ou de production pour être améliorées. La Hongrie envoie aussi deux émissaires dans toutes les cités-états où Matthias Corvin a effectué une mobilisation.

Unité exclusive de Matthias Corvin – Armée noire

Cette unité de cavalerie légère devient disponible à la découverte des châteaux. L’Armée noire voit sa puissance de combat augmenter lorsqu’elle se trouve à proximité d’unités mobilisées.

Civilization VI: Gathering Storm sortira sur PC le 14 février 2019. Participez à la conversation via le hashtag #OneMoreTurn (“un tour de plus”), et suivez Civilization sur les réseaux sociaux pour ne manquer aucune info sur Sid Meier’s Civilization VI.

4 Commentaires

  1. moi je pense surtout aux unités levées des citées-états qu’on peut améliorer gratuitement, donc on essaie d’avoir la majorité des envoyés d’une cité-état (ou plus) proche de notre futur victime et on y envoie nos armées noires ou hussards, on lève ses troupe que l’on améliore tout en déclarant la guerre et hop une armée high tech (bonus mobilité et puissance) aux portes de l’ennemi.
    Le point positif c’est qu’on a du coup des chances d’en garder le contrôle (+2 envoyés au passage) pour pouvoir relever cette armée lors de notre prochaine guerre.
    A mon avis il faut donc se concentrer sur les envoyés (apadana), le commerce (pour la solde des troupes des cités-états) et la science (upgrader gratuitement les troupes mercenaires au plus efficace).

    • Certes, mais c’est plus aléatoire, dépendant du tirage de la carte, de sa taille et son découpage (continents etc.), du nombre d’IA et du nombre de cité-états. Toutes les cité-états n’ont pas dans le jeu de bonnes armées, même une fois améliorées par le joueur. Et certaines IA réagissent très mal vis à vis du joueur si on empiète sur leurs cité-états.

      Alors évidemment on peut assez facilement se défaire d’une ou deux IA voisines gênantes, mais cela force néanmoins à se lancer dans des guerres parfois longues et coûteuses. Et susceptibles de pénaliser la réalisation de Merveilles ou d’autres objectifs majeurs amusants. Et quand les gêneurs sont plus loin, ça devient plus compliqué (mais ça peut aussi donner un beau retournement de situation, si tout s’enchaîne bien).

      En tous cas avec cette civ ça semble certainement une stratégie amusante à jouer, y compris dans l’optique de choix à longs termes.

      • bien sûr il faut toujours faire en fonction de la situation, je dis juste quelle stratégie de base cette civilisation m’inspire en supposant de m’appuyer principalement sur sur les armées des cités-états plutôt que d’en produire une imposante par moi-même, ce qui libère mes productions pour les quartiers, colons et merveilles justement (et soulage mes frais d’entretien en temps de paix).
        Serait-ce vivable sur le long terme? il me faudra attendre février pour le savoir, même s’il est probable que je joue en priorité les civilisations non militaires, question de gouts personnels

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici