Paradox annonce qu'un mois après sa sortie le nouveau city-builder du studio finlandais Colossal Order continue son irrésistible ascension dans les coeurs des joueurs, le jeu ayant atteint le cap symbolique du million d'exemplaires vendus, ce qui pour un jeu de construction et de gestion réalisé par une petite équipe n'est pas rien. Cities Skylines semble donc toujours en bonne voie pour détrôner la référence du genre, SimCity, dont les limites techniques du moteur graphique concernant la taille des villes auront ouvert un grand boulevard dans lequel Paradox n'a pas manqué de s'engouffrer.

Rappelons que le studio Colossal Order avait depuis longtemps et ouvertement l'envie de faire un city-builder, mais s'est d'abord fait pendant quelques années une solide expérience avec la série Cities in Motion, qui se cantonnait surtout à la gestion des transports. Lors de l'annonce d'un nouveau SimCity le studio finlandais a cru un temps qu'il ne pourrait jamais concurrencer le titre d'Electronic Arts, mais coup du sort, et ce malgré un gameplay pourtant solide et il faut le dire de base plus étoffé que celui de Cities Skylines, même si SimCity 2013 avait lui dépassé le million en deux semaines, il aura quelques mois après vite fini par décevoir. C'était l'occasion à saisir.

Ayant donc a priori déçu un public qui demandait plus de contenu et surtout un terrain de jeu virtuel digne de la taille d'une métropole du 21ème siècle, SimCity 2013 semble aujourd'hui être vraiment délaissé par son éditeur qui a d'ailleurs récemment fermé le studio Maxis qui l'avait conçu. A l'exception toutefois de la branche du studio travaillant sur la déclinaison free to play pour tablettes et smartphones SimCity BuildIt, qui elle a atteint en janvier les 22 millions de téléchargements depuis son lancement au début de l'hiver dernier. Alors certes cette déclinaison iOS est semi-gratuite, cela facilite les choses, mais l'on voit mieux ainsi que SimCity n'a pas encore dit son dernier mot, EA ayant en outre confirmé qu'à l'évidence la marque SimCity n'est pas du tout abandonnée. Elle serait juste pour l'instant partie ailleurs que sur nos PC, laissant sur sa terre natale un trône vaquant qu'après tout Colossal Order et Paradox auraient eu bien tort de ne pas essayer d'occuper.

Quoiqu'il en soit parmi les raisons du succès de Cities Skylines il y a donc la liberté que le jeu offre pour construire des villes, tant en terme de surface (entre 18 et 50 km2 selon la puissance de votre PC) qu'au niveau des outils de modifications facilement utilisables par les joueurs (33 600 mods à ce jour dans le Steam Workshop - l'image en en-tête est celle la ville de GTA 5, Los Santos, telle que reproduite fidèlement avec ce mod) mais il y a aussi un prix nettement tiré vers le bas, ce qui a mis le jeu à la portée d'un plus grand nombre de bourses (27,99 € pour le jeu de base, l'édition Deluxe ajoutant pour 9 euros de plus 5 monuments historiques, certes jolis mais pas indispensables ; soit un prix deux fois moins élevé que celui de SimCity à sa sortie début 2013).

Reste désormais à voir comment évoluera le jeu ces prochains mois. Pour l'instant sachez que les premiers patchs se sont concentrés sur diverses optimisations techniques (même si jusqu'à présent les bugs se sont avérés peu nombreux, il y en avait quelques uns), et on attend maintenant une première volée d'ajouts gratuits, en théorie la possibilité de construire des tunnels et des bâtiments à l'architecture de style européenne, les futurs autres DLC qui ne manqueront pas d'arriver devant eux suivre la formule éprouvée des jeux de Paradox, tels CK II ou EU IV.

Pour plus d'informations sur Cities Skylines, voyez nos premières impressions ainsi que cet intéressant interview sur Rock Paper Shotgun, cette fiche sur Steam et le site officiel.

Communiqué

STOCKHOLM – April 14, 2015 – Paradox Interactive and Colossal Order, the city building genre’s new ‘It’ couple, have today revealed that Cities: Skylines, the monumentally successful city simulation game for PC, Mac and Linux has smashed through the 1 million sales barrier since its release on March 10.

Widely hailed as the new benchmark for the genre, Cities: Skylines has captured the gaming public’s imagination with a staggering 33,000 mods having been created to date and made available via the Steam Workshop, with an average of 21,000 concurrent players continuously online since launch.

Commenting on the continued success of the game, CEO of Paradox Interactive Fredrik Wester said, “We continue to be amazed at just how players have embraced Cities: Skylines. The game is still selling at a steady pace, which is remarkable for a game that has been on sale for well over a month. Once again, we want to thank everyone that has supported and continues to support this game.

Cities: Skylines is now available for purchase for $29.99, with a deluxe edition available for $39.99 that includes five in-game historical monuments.

For more on Cities: Skylines head to www.citiesskylines.com

6 Commentaires

  1. Grand pratiquant de Simcity dans mes vertes années, la nouvelle version m’avait beaucoup emballé, en butant toutefois, il est vrai sur cette question de dimension de cartes.
    Ce nouvel arrivant me parait bien fichu et semble bien tourner. Je n’ai pas encore fait son acquisition car j’attends beaucoup de son steam workshop. Pourquoi ? Figurez-vous que je suis urbaniste de profession, bien sûr, il s’agit d’un jeu pas d’une simulation et tout le toutim, mais il serait tellement agréable de sortir du zoning à l’américaine avec ses déclinaisons de route à l’infini en fonction de la largeur. La séparation nette et spatiale des secteurs commerce/industrie/résident me hérissent le poil.
    Comme évoqué lors d’un précédent commentaire sur les TotalWar, je rêverai d’un logiciel plus “européanisé” nous permettant (pas de simuler) mais de montrer aux élus et aux habitants les dérives de tels ou tels comportements/aménagements.

    Je vais donc surveiller avec attention le steam workshop pour voir ce que les moddeurs vont réussir à réaliser.

    Je suis disponible pour approfondir ce sujet le cas échéant avec des personnes intéressées par le sujet.

    • Vu les thèmes choisis dans Cities in Motion et ses extensions, il est certain que Colossal Order s’y connait bien en villes européennes. Le prochain DLC / patch gratuit devrait justement permettre de varier l’architecture. Et à mon avis si le premier micro-DLC cadeau était un jardin zen japonais, ça n’était pas un hasard, j’imagine très bien dans quelques temps une sorte de DLC pour faire aussi des villes de style asiatiques … Sans parler des nombreux mods qui ne manqueront pas d’arriver encore.

      Pour le coté très figé des secteurs commerce/industrie/résident , c’est très probablement une des limites du moteur qui, comme pour SimCity 2013 d’ailleurs (à l’exception des grandes tours futuristes dans l’extension City of Tomorrow), sépare trop distinctement en quartiers ces types d’activités, et je doute fort que ça change à l’avenir. Mais même avec ce genre de limites le jeu est en effet très bien fichu. Une très bonne base de départ.

Laisser un commentaire