plague-inc-ebola-01

Si indéniablement les guerres sont un fléau des plus redoutables, l’un des pires ennemis de l’Homme est malheureusement de taille microscopique. Et mène d’ailleurs depuis l’aube des temps une guerre sans répit contre l’humanité. Plague Inc. est un excellent jeu de stratégie sorti initialement sur appareils mobiles en 2012, puisant son inspiration dans un sympathique ancien jeu en Flash intitulé Pandemic, et qui bénéficie depuis le printemps dernier d’une version “évoluée” sur PC, via Steam Early Access. Le but du jeu est simple, vous jouez une pandémie qui doit s’adapter pour infecter et tuer le plus possible d’habitants de la Terre avant que ceux-ci ne trouvent un remède. Le jeu simule différents types d’épidémies et grâce à des mises à jour fréquentes et depuis peu à un éditeur de scénarios, il permet de créer de nombreuses situations et variantes (nano-virus, armes biologiques, champignons, etc.). Y compris d’ailleurs pour les amateurs de science-fiction un virus transformant la population en zombies …

Si le succès de Plague Inc n’est plus à démontrer (le jeu compterait actuellement un total de 35 millions de téléchargements et a atteint dernièrement un record de près de 4 millions de joueurs y jouant), on ne s’étonnera pas alors que beaucoup de gens, au moins 430 000 il y a une semaine, c’est à dire bien plus du double par rapport à il y a deux semaines, essaient le jeu pour créer entre autre leur propre mutation d’un virus Ebola et voir dans ce cas les dégâts que cela pourrait faire. Évidemment Plague Inc reste un jeu vidéo et n’a pas vocation à simuler exactement la réalité (le jeu ne modélise d’ailleurs pas le vrai virus Ebola), mais par contre en plus d’être fondamentalement un bon jeu, bien pensé, il s’impose aussi au fil des mois comme un très bon outil éducatif pour sensibiliser le public aux ravages potentiels des grandes maladies.

A lire en complément et en anglais cet intéressant article sur The Daily Mail et cet autre intéressant article sur The Escapist, ou sinon par exemple ce résumé en VF sur Jeuxvideo.com,

 

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici