Suite de cet AAR montrant, en attendant notre prochain test, un exemple tout à fait valable à jouer de partie avec une nation mineure dans Field of Glory – Empires. Qui ne se contente donc pas d’être amusant quand on y joue de plus grandes nations bien connues de cette époque. Et offre ainsi, dans de nombreux cas, un joli bac à sable vidéoludique pour au choix, rejouer l’Histoire à peu près comme elle s’est déroulée, ou la réécrire presque entièrement à son gré. Du moins essayer…

Prendre la capitale Vénètes rapidement, par un assaut immédiat, m’est donc impossible tant que je n’aurais pas de meilleures unités ou pu effectuer un siège de quelques années, l’attrition diminuant alors sérieusement le potentiel des défenseurs affamés. Or j’ai besoin de mon armée principale ailleurs.

En fait mieux vaut pour moi abandonner l’idée de conquérir la région de Finis terrae (le Finistère) et laisser végéter les Vénètes dans leurs forêts, desquelles si ils en sortent, je pourrais les affronter plus avantageusement en terrain découvert. En l’état ces belliqueux voisins ne sont plus une réelle menace. Je n’ai aucun intérêt à épuiser mes troupes contre eux.

Parallèlement j’entame des négociations de paix avec les Belges, avec qui je n’ai plus intérêt à rester en guerre (point de vue que ne partage pas mon allié Parisii) et je renvoie mon armée vers la capitale.

Au tour 19, tandis que les Parisii continuent de jouer au chien et au chat avec les Belges, ces derniers réussissant d’ailleurs à remporter une bataille, je renvoie mon armée principale faire un détour vers une force Vénète retentant une sortie dans les forêts côtières tenues par les Celtes indépendants. Avec un peu de chance je pourrais faire d’une pierre deux coups, éliminer Celtes rebelles et Vénètes obstinés, et même saisir la région.

 

T.18 Je recharge la partie avant la défaite précédente face aux gardes du palais pour laisser Vénètes et Belges de coté, et ne pas batailler inutilement.

Cet article nécessite un abonnement pour être lu dans son intégralité. Connectez-vous depuis la page Mon compte, ou consultez nos offres d’abonnement pour adhérer à notre gazette.

Pour plus d’informations sur Field of Glory : Empires, disponible aujourd’hui, voyez cette fiche chez l’éditeur ou cette page sur Steam.

5 Commentaires

  1. Ce jeu a l’air très intéressant. Je possède déjà FOG II et donc devrait pouvoir jouer les batailles de manière plus précise (j’avoue me prendre pas mal de raclées). Par contre je suppose qu’il faudra acquérir tous les DLC de FOG II pour bénéficier de toutes les nations, non ? Excellent article, comme d’habitude…

    • Merci. Alors non, normalement le jeu de base suffit, pas besoin des extensions de FoG 2 pour l’exportation des batailles. Cela avait été dit je ne sais plus quand, mais je ne retrouve pas là.

      C’est un chouette jeu, et une belle évolution de la formule d’Ageod. Il y aura certainement des améliorations par la suite, sur ci ou ça du gameplay, on peut toujours améliorer, mais de base c’est déjà passionnant à jouer.

  2. Une très bonne pioche que ce Empires … après quelques heures, le travail effectué par Ageod saute aux yeux.

    Le nouveau moteur est exemplaire de fluidité, véritablement adapté à l’échelle, la finition (y compris jusque dans les traduction) n’est plus approximative, les graphismes sont moins typés et peut-être plus génériques mais la lisibilité est excellente et tout est optimal.

    A voir au fil des tours la quantité d’évènements ou de décisions à prendre en fonction des nations choisies … Mais le plaisir, la réflexion et le fun sont immédiats, et ça … c’est une réussite.

    • Le travail d’Ageod saute au yeux en effet, mais vraiment pas pour la traduction française, qui est bourrée de coquilles et de fautes d’orthographe monstrueuses (marcher au lieu de marché, Dyonisos, Héro d’alexandrie au lieu d’Héron, etc etc etc etc. J’en trouve un toutes les 10 minutes. C’est un foutage de gueule en règle, et si les développeurs ont payé pour ça, ils se sont clairement fait avoir…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here