Snapshot Games diffuse quelques nouvelles captures d’écrans montrant différentes évolutions de ce futur prometteur clone d’XCOM, jeu signé par Julian Gollop, concepteur du premier X-com qui offrira ici en quelque sorte une suite spirituelle au titre qui l’avait consacré, un jeu à l’ambiance plus noire mais bénéficiant des améliorations du gameplay apportées par le très réussi remake de Firaxis.

On apercevra donc brièvement une escouade en action, un exemple de carte représentant une base alien, un autre représentant des habitations humaines (cartes semi-aléatoires générées de manière procédurale), une vue de l’équipement, un exemple du mode Visée libre (qui permettra de cibler différentes parties du corps d’un ennemi, voire entre autre de le désarmer), ou encore un aperçu du Géoscape.

Ce dernier étant un aspect très important du jeu, car Phoenix Point devrait ajouter à des batailles tactiques épiques une belle dimension simili 4X. Le joueur allant devoir établir des bases, jusque là rien de surprenant, mais surtout il devra aussi explorer et combattre ou nouer des alliances avec d’autres factions d’humains ayant survécu à la menace alien.

Voici aussi une courte vidéo illustrant dans le Géoscape la propagation de la Brume, soit la propagation via les mers et océans de cet aliénoïde Pandoravirus donnant naissance à d’adorables abominables créatures mutantes. Et incidemment poussant l’humanité au bord de l’extinction. Brume qui comme on le voit ne se propagera plus désormais comme un cercle mais se répandra plus naturellement jusqu’à recouvrir aussi les terres. Réduisant inéluctablement l’espace vital de l’humanité, à moins que des héros trouvent une solution !

Pour plus d’informations sur Phoenix Point, dont la sortie a été repoussée à ce mois de décembre, voyez cette récente annonce sur le site officiel. Ou désormais cette page chez Epic. Concernant l’exclusivité chez Epic, voyez cette FAQ. Le jeu sera a priori disponible sur Steam un an après sa sortie.

 

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here