Revenge of the Titans : petits mais méchants !

Le postulat de départ, prétexte à quelques heures de détente est très ordinaire. Une planète, la votre en l’occurrence, ravagée par des guerres est sujette à une menace ultime, l’invasion des Titans. De drôles de robots pas très futés mais nombreux, teigneux et surtout, imperméables à tout raisonnement. Leur but unique : détruire votre base de défense.

C’est simplet mais l’intérêt d’un tel petit jeu ne réside pas dans la profondeur de son scénario mais bien essentiellement dans le rythme et la cohérence de son gameplay.

Le gameplay, justement, fait penser à un celui d’un “Tower defense” relooké. Le concept demeure identique ; une base principale à défendre contre des vagues successives de “Titans”. Chaque nouvel assaut étant, cela va de soi, plus puissant que le précédent et nécessitant des mesures défensives graduées dans des proportions identiques.

Quelques subtilités viennent cependant épicer l’affaire. En premier lieu, le joueur doit répartir ses achats de mesures défensives (tourelles laser et autres casemates) en fonction de ses ressources financières, issues principalement de sites de “forage”. Ces emplacements spécifiques, signalés clairement sur chaque carte, doivent être reliés à une ou plusieurs raffineries, avant de “pomper” régulièrement, toutes les dix secondes, une substance promptement convertie en cash. Libre à vous ensuite de le distribuer entre les divers supports d’armements disponibles. Ces ressources défensives peuvent être recherchées dans un écran spécifique, présenté après chaque bataille.

NDLR : les captures d’écrans de cet ancien article datent de la phase bêta du jeu.

Trois modes de jeu sont disponibles : “Campagne”, offrant une histoire ainsi qu’une progression guidée sur les premières cartes ; “Endless”, pour des parties en mode défi, sans autre but que d’aller le plus loin possible dans la difficulté croissante et enfin, “Survival”. Un niveau un peu particulier, puisqu’il demeure inaccessible avant d’avoir complété ceux du mode Campagne. La progression s’y fait sur le même schéma que dans le mode pré-cité, dévoilant de nouveaux bâtiments défensifs au gré de vos résultats précédents. Trois styles de jeu plaisants, malheureusement dépourvus de possibilités multi-joueurs, “hot seat” ou autres. La présentation s’avère toutefois très soignée et les petites musiques électroniques d’illustration, obsédantes à souhait, comme il se doit.

Le titre de Puppygames offre un excellent niveau de finition, avec des graphismes très typés, amusants et pour le moins originaux. Les “Titans” faisant irrépressiblement songer aux personnages gloutons des jeux consoles des années 80, style Pacman et ses fantômes. Bien que la stratégie puisse apparaître comme basique, le rythme effréné de certains niveaux associé aux multiples possibilités tactiques (du bon positionnement de ses bâtiments, tourelles et raffineries sur chaque carte), offre un défi très relevé. Certes, les “Titans” empruntent toujours les voies de communications pour se ruer sans discernement sur votre base mais soyez assuré que les sourires esquissés lors des premiers niveaux laisseront bien vite la place à des grimaces.

Quelle frustration, lorsqu’un maréchal de France émérite ou un général d’armées ayant humilié les plus grandes puissances militaires, se voit contraint d’admettre que de petits personnages ridicules, se dandinant en avançant bêtement droit devant eux, auront réussi à atteindre et détruire cette base qu’il pensait intouchable ! Voilà ce qui vous attend mais ne soyez pas trop amers ; finalement, ce n’est qu’un -excellent- petit jeu.

Infos pratiques

Site : www.puppygames.net/revenge-of-the-titans/

Date de sortie : décembre 2010 (mars 2011 sur Steam)

Studio : Puppy Games

Prix : 9,99 € (Sur Steam – 4,99 € pour l’add-on)

NDLR : article initialement paru sur Cyberstratège en 2010. Depuis sa sortie le jeu a été patché à plusieurs reprises, la dernière mise à jour en mai 2013 ayant par exemple ajouté un mode facile. Ce afin de pouvoir jouer de manière, dixit, plus “casual”. Une petite extension Sandbox Mode paru fin 2012 permet aussi de créer et de partager ses missions, puis de comparer ses scores à ceux des autres joueurs.

 

Actus

Derniers tests