En matière de wargame, rares sont les vraies émotions ludiques. A l’échelle tactique, on se souvient de Steel Panthers, Combat Mission, c’est à peu près tout et cela commence à remonter. C’est donc une joie immense de partager la découverte de Second Front, une véritable pépite, modeste dans sa réalisation mais immense par sa jouabilité et son potentiel de développement !

Pour aller droit au but, Second Front, c’est pratiquement ASL (Advanced Squad Leader) – ou Squad Leader d’ailleurs – adapté sur PC, avec une approche graphique originale, un moteur d’édition de scénarios hyper puissant, des tonnes de scénarios et campagnes, une interface impeccable… Bref, que du bon, et ce d’autant plus que Second Front est l’œuvre d’un seul développeur, le très sympathique Joachim Bader. Pratiquement ne veut pas dire exactement, Second Front n’est ni la licence d’ASL, ni une copie conforme, mais une déclinaison très réussie, par un concepteur biberonné à ASL depuis des décennies et qui a clairement réussi un projet passion en adaptant cette référence en un nouveau jeu.

Toute la Seconde Guerre mondiale !

Second Front, dans sa version de base, propose un cahier des charges déjà énormément rempli : pas moins de trois nations de départ, Allemagne, États-Unis et URSS, avec toutes les unités et matériels disponibles sur le front Ouest et Est, que ce soit en termes de chars, canons et autres équipements. Une énorme base de données, superbement présentée avec forces détails comme on va le voir. Manque juste certaines spécificités par armée, comme la Waffen-SS et certains véhicules rares ou expérimentaux. Encore plus fort, les Britanniques, les Japonais, le Désert et le front asiatique sont déjà en cours de développement !!

 

Second Front - Microprose
Omaha – Un grand classique, le débarquement sur Omaha (plusieurs scénarios distincts sur la largeur de la plage). Peu d’options tactiques, mais un grand plaisir tout de même. Chaque scénario, même le plus modeste, est un plaisir tant l’interface et le système de jeu sont agréables.

Cet article nécessite un abonnement pour être lu dans son intégralité. Connectez-vous depuis la page Mon compte, ou consultez nos offres d’abonnement pour adhérer à notre gazette.

 

Pour plus d’informations sur Second Front, qui sera disponible à compter du 31 janvier prochain, voyez cette fiche sur Steam ou celle-là chez l’éditeur. A lire également notre aperçu : Premiers pas dans Second Front.

Points positifs et négatifs

  • Jeu tactique excellentissime, largement inspiré d’ASL à quelques nuances près
  • Multiples scénarios, trois nations disponibles dans le jeu de base
  • Éditeur de scénarios hyper puissant et facile d’emploi
  • Graphisme très sympa, interface impeccable, un vrai plaisir d’utilisation
  • Pas de multi dans cette version de base (ni d’artillerie hors carte, elle sera implémentée rapidement)
  • Gestion des sauvegardes pas claire
  • Allez, on aimerait pouvoir modifier la livrée des chars, tous d’une couleur uniforme, ou disposer de quelques unités plus spécifiques, comme des parachutistes ou des Waffen-SS
Notes
Multimédia
75 %
Interface
85 %
Gameplay
95 %
Article précédentSwifter than Eagles, prochain DLC pour Field of Glory II
Article suivantRendez-vous mi-février pour Pharaoh
second-front-la-pepite-tactique-de-2023<br /><br />Second Front est une sacrée réussite, un jeu vraiment addictif, et qui va encore se bonifier grâce au travail passionné de son concepteur. Vive Second Front, pour ma part j’y retourne tout de suite, je suis accro !

14 Commentaires

  1. Hello Théo et Bertrand,

    Pour le moment je n’ai lu que le titre et le chapô mais je m’empresse déjà de vous féliciter pour tout le travail de dialogue avec l’éditeur, de test, d’analyse, et de rédaction qui a permis de sortir cet article plusieurs jours avant la date disponibilité du jeu. Bravo camarades ! Ca fait 2 ans que Second Front était dans ma wishlist Steam et je pressentais que ce serait une pépite. Content de voir que c’est confirmé. C’est pas tous les jours qu’un jeu est noté 85% sur la Gazette !

    Steel Panthers je n’y ai pas joué à l’époque, Combat Mission je n’ai pas accroché (lenteurs, graphismes décevants, prix élevé). Dans le registre tactique récent, peut-être pourrait-on ajouter Lock ‘n Load Tactical Digital qui est à la même échelle de jeu mais certes toujours en Early Access. Valor & Victory aussi, avec une profondeur moindre. Dans tous les cas, en 2D avec des pions. Plus lointain (mais pas autant que Steel Panthers), citons aussi Conflict of Heroes, Lock ‘n Load Heroes of Stalingrad, winSPMBT: Main Battle Tank et winSPWW2 (successeurs moddés de Steel Panthers). Oui, j’ai (re)visité ces derniers mois quelques “classiques tactiques” grâce aux archives de la Gazette :)

    Allez je m’en vais lire l’article ;)

    • Valor & Victory est très bien comme système, mais beaucoup plus simplifié. Ce qui est le but du jeu. Dans un registre similaire, il y avait Battle Academy (voir par là https://www.wargamer.fr/jeu/battle-academy/) qui proposait des parties assez rapides, un graphisme du même genre que Second Front, et qui en PBEM avec un bon adversaire était très plaisant à jouer. Certains scénarios étaient très tactiques.

  2. Rappel utile, merci Tony !! Il ne faut pas passer à côté de Combat Mission, surtout l’ancienne version que je préfère presque (et qui est dispo pour trois sous sur GoG.com

  3. J’ai oublié Tiger on the Hunt. Mais bon, celui ne marquera probablement pas la mémoire collective. Pour Combat Mission ancienne version, je note volontiers ton conseil pour le futur… Là je vais déjà devoir lâcher Strategic Command WWII: War in Europe, car je sens que je vais aussi vite devenir accroc de Second Front.

    Merci pour ton article “droit au but”, dense mais clair et pas trop long à lire, et surtout rempli d’émotions (c’est très bien d’en parler), un peu comme pour l’article sur Master of Magic :) Au vu des screenshots, informations et analyses que tu fournis, je suis tout à fait en phase avec tes conclusions pour ce titre.

    Quelques remarques en vrac : c’est bien que l’overrun soit prévu dans un prochain patch, je l’utilise pas mal dans Heroes of Stalingrad et c’est très jouissif. Concernant le graphisme j’aime bien l’approche BD, de plus ça permet de ne pas trop tirer sur les ressources du PC. Je regrette juste que les soldats aient l’air patauds. La carte et le décor : j’aime bien aussi. Je crois que c’est la première fois que je vois un wargame classique à hexagones, au tour par tour, avec une vue du terrain en surélévation (3D). Pour le reste, j’achète, étant maintenant familier avec les grands mécanismes d’ASL, pour avoir joué intensément ces derniers mois avec les titres mentionnés plus haut et inspirés d’ASL. Il me tarde d’être au 31 :)

  4. En termes de documentation, j’ai vu qu’un manuel de 106 pages, abondamment et joliment illustré, est d’ores et déjà dispo sur la page produit Steam. Est-ce qu’il y a un tutoriel intégré ‘in game” ?

  5. Oui, il y a tutoriel très segmenté, pou pratiquement chaque élément du jeu, mais il n’est pas hyper pratique.
    Le manuel est largement suffisant pour se lancer

  6. Oui il est certains que nous avons là un must have.

    Contrairement à des jeux actuels souvent trop simples ou tentatives d’adaptations, Second Front semble très abouti et renoue avec la passion et les détails tactiques et historique des anciens jeux PC (hexagone tour par tour) que sont Steel Panthers, Squad battle HPS. SF fait encore plus fort en réalisant le fantasme de tous les wargamers sur table, voir la map et les pions se muer en 3D tout en conservant un aspect tabletop.

    Par contre la comparaison avec combat mission ou autre graviteam tactic n’as pas lieu d’être car même si le thème est identique il s’agit avant tout de simulation 3D pausable et pas de tour par tour avec différentes phases. C’est le même type de jeu, mais pas le même TRIP. (et J’apprécie les deux)

    Dans le cas contraire on pourrait rajouter dans la comparaison des temps réels pausable qui n’ont, encore plus, rien à voir et sont souvent de simple concert de clics

  7. Hello Théo !
    Ah oui p*** Combat Mission, que c’était bien !!
    Bon moi mtn je m’éclate plutôt sur TW Warhammer 3 IE, mais je vais me laisser tenter par ce jeu old school !

  8. Tu m’étonnes, j’ai un souvenir mémorable d’une de nos parties (où j’ai rraché un égalité par miracle), pour le HS Combat Mission je crois ? Pour reprendre une discussion en cours sur Strategikon, c’était d’ailleurs sur la 1re version de CM, qui reste la plus agréable et la plus ludique.
    Mais Total War, c’est mythique aussi

  9. Je débute sur le jeu, haaaa revoir le logo Microprose déjà je suis tout chose ! :)
    J’y suis comme un poisson dans l’eau, c’est du Squad Leader, j’en ai biberonné toute mon adolescence lol

  10. Je reviens sur mon avis. Second Front est très attirant avec son côté old school ASL affiché et sa 3D très ludique. Cependant l’auteur ne s’est pas affranchi des limites intrinsèque du jeu sur table comme l’informatique aurait pu le lui permettre.

    Résultat il a conserver des casseroles qu’ils aurait du supprimer comme par exemple (les cadences de tir aléatoire, les munition spéciale aléatoire, les portées de tir par tranche d’hexagones…)

    Cela fait de Second front un wargame informatique au mécanique très archaïque.

    Ce qui est totalement justifiable sur table contre un adversaire humain avec des dès et tables de résolutions multiples devient criard sur un ecran PC et rend les tactiques superficielle et simpliste.

  11. un potentiel énorme mais je suis dégouté qu’il y ai un timer pour chaque mission (maximum 10 tours!) et même pour les campagnes.
    Donc impossible de prendre tout son temps, il faut rusher. Pourquoi les développeurs font tous ca ?? je ne comprend pas.

    En plus les tours sont longs et très aléatoires. Je rate avec un tank quasiment collé contre le bâtiment ? un simple antitank retranché est impossible à déloger. Autre defaut, il n’y a pas de zones d’encerclements donc les ennemis ont toujours des munitions..

    Bref y a du boulot. les sauvegardes sont automatiques. Mais qui fait ca en 2023??

  12. Salut tyty,

    Je viens d’installer le jeu…

    On ne peut pas dire que tous les développeurs limitent le nombre de tours dans les jeux au tour par tour. Un exemple : Lock ‘n Load Tactical Digital (2020), inspiré de Advanced Squad Leader, tout comme Second Front. Il y a un nombre de tours défini par défaut, tel que l’a voulu le concepteur du scénario. Et puis il y a la possibilité laissée au joeur d’augmenter ce nombre jusqu’à plus du double ! Un autre exemple : Lock ’n Load Heroes of Stalingrad (2014), le nombre de tours autorisés dépend de la difficulté choisie (facile – normal – difficile).

    Pourquoi limiter le nombre de tours ? Je le vois comme un facteur (parmi d’autres) de difficulté pour gagner. Dans la réalité il est courant qu’un objectif militaire soit accompagné d’une date limite. C’est valable aussi dans d’autres domaines (ex : les projets). Non ?

    Pour les sauvegardes automatiques, peux-tu expliquer pourquoi elles te dérangent ?

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici