Voilà bien un projet qui prend autant de risques qu’une escouade de terminators s’enfonçant sans leur balise de téléportation au tréfonds d’une épave infestée de Genestealers. Car oui, métamorphoser Space Hulk, un classique du jeu de plateau tactique et du tour par tour, en un FPS, jeu par définition nerveux et, sauf quelques exceptions, pas fondamentalement tactique, accomplir une telle métamorphose vidéoludique est un pari très audacieux. Un projet toutefois original auquel on souhaite au studio français Streum On de parvenir à trouver ce subtil équilibre entre action et réflexion, pour ne pas sinon tomber dans l’hérésie impériale. N’oublions pas qu’on a déjà banni des mémoires des légions entières de Space Marines pour moins que ça !
Quoi qu’il en soit, et même si on ne verra toujours pas aujourd’hui de vrais extraits du gameplay mais juste des images “ingame” montrant mieux le potentiel du moteur graphique, cette nouvelle et jolie bande-annonce démontre au moins que les développeurs ont su capturer l’ambiance de combats subtilement désespérés propres à Space Hulk, ainsi que le délicat staccato d’un Storm Bolter à deux doigts de s’enrayer à force de mitrailler plusieurs vagues d’aliens. En attendant une sortie prévue pour 2015, pour plus d’infos sur Deathwing et quelques récentes captures d’écrans, voyez le site officiel.

2 Commentaires

  1. Hello,
    en fait, il y a déjà eu un jeu vidéo ‘Space Hulk’ en 1993 qui était tourné vers la tactique et l’action.
    Pour l’époque, c’était un très bon jeu, avec une partie carte 2D où on planifiait les ordres aux différents membres de l’escouade. Puis on basculait en mode action en choisissant un space marine.
    Je me souviens qu’on éprouvait un stress intense lié à la possibilité d’enrayer son arme face à un genestealer fonçant vers vous. Mais aussi en voyant les différents écrans de suivi des autres membres de l’escouade s’éteignant avec leur mort.
    Je ne sais pas si ce système peut encore fonctionner aujourd’hui mais il y a du potentiel.

    Nico

    • Très juste, j’y ai repensé après coup, je l’avais juste un tout petit peu essayé à l’époque. Dans mon souvenir l’aspect action était relativement limité (pas comparable à Doom par exemple), mais par contre l’ambiance générale était réussie.

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici