Un peu plus de 25 ans après sa sortie et alors que la dernière version de ce très bon jeu de plateau vient tout juste d’être réédité, nous voici quasi à la veille de ce qui devrait s’avérer une très bonne adaptation du fameux Space Hulk.

En effet ce week-end arrive pour les amateurs de FPS tactique Space Hulk – Deathwing. FPS tactique oui, car il s’agira donc de jouer, en solo, mais surtout en multi jusqu’à quatre, une escouade de Terminators s’enfonçant dans les obscurs tréfonds d’épaves dérivants depuis des siècles voire des millénaires dans les abysses intersidéraux. Gigantesques carcasses de vaisseaux spatiaux infestées de redoutables aliens qui n’aiment pas du tout être tirés de leur torpeur.

Le principe du scénario de Space Hulk est bien connu, le jeu de plateau s’inspirait à l’époque du succès d’Aliens, le retour, dans lequel des marines menaient donc un combat désespéré. Le studio français Streum On, associé à l’éditeur Focus et bien entendu à Games Workshop, va ainsi nous permettre cet hiver de jouer ces combats dantesques que simulait le jeu de plateau. Mais désormais dans de superbes décors en 3D et en endossant virtuellement l’armure d’un Terminator.

Au-delà de l’aspect FPS demandant de mitrailler à coeur joie les ennemis de pixels surgissant à l’écran, ce Space Hulk Deathwing s’inspirant du gameplay subtil de Left 4 Dead devrait proposer un jeu en équipe nécessitant, certes de bons réflexes, mais aussi une dose certaine de réflexion. Intelligence tactique nécessaire pour parvenir à surmonter une difficulté allant crescendo au fur et à mesure que l’on s’enfoncera dans les entrailles des épaves, afin d’y accomplir ensemble le ou les objectifs de chaque mission. Enfin ensemble, si tout se déroule bien, car sinon il faudra que certains sachent si besoin se sacrifier, pour l’Empereur évidemment, mais surtout pour la survie du groupe.

Tout l’intérêt de ce type de FPS coopératif tient dans l’équilibre que les joueurs doivent maintenir entre eux, associant les différentes caractéristiques de leurs personnages respectifs pour l’emporter face à un défi qui sans cela est perdu d’avance. Ce n’est pas pour rien que les Terminators sont des vétérans suréquipés et surentrainés, à même d’affronter un ennemi en surnombre, en ayant malgré tout une chance non négligeable de l’emporter.

Trêve de discours, pour en découvrir plus sur Space Hulk – Deathwing, voyez ci-après les deux dernières vidéos de gameplay présentant divers aspects de la campagne solo (si vous n’avez pas le temps de les regarder, elles durent chacune une bonne quinzaine de minutes, le trailer ci-dessus diffusé le mois dernier résume très bien le sujet et l’ambiance). Puis imaginez quand vous n’êtes plus seul accompagné par des coéquipiers gérés par l’IA, mais à quatre, chacun devant prendre les bonnes décisions au bon moment, pour faire gagner son équipe. Et incidemment au passage préserver l’humanité de la menace des Xenos.

Enfin, dernier point important, en partenariat avec Gamesplanet et en guise de cadeau pour nos lecteurs, la Gazette du wargamer vous propose cette semaine une offre spéciale permettant d’obtenir 22 % de réduction sur Space Hulk – Deathwing :

Pour profiter de cette offre valable jusqu’au 18/12 prochain à minuit, utilisez le code promo suivant chez Gamesplanet : WARGAMERSH

La sortie de Space Hulk – Deathwing est prévue ce vendredi 9 décembre. D’ici là, pour ceux qui savent à quoi s’attendre et vont embarquer parmi les premiers, faites vos prières, pour les autres souhaitant plus d’informations, voyez le site officiel et cette fiche sur Steam.

 

Communiqué

Fin de la beta technique et 13 minutes de gameplay pur

Space Hulk : Deathwing, le FPS de Steum On studio se déroulant dans l’univers de Warhammer 40,000 vient de clôturer sa beta technique. Des dizaines de milliers de joueurs ont ainsi pu avoir un avant-goût du jeu en mode multijoueur coopératif. En seulement quelques jours, on dénombre plusieurs millions de Genestealers tombés sous les assauts impitoyables des joueurs, qui ont été séduits par un gameplay coop spectaculaire immergé dans une ambiance Warhammer 40,000 hors du commun.

La beta a permis de confirmer les derniers ajustements gameplay nécessaires, mais aussi les derniers points techniques sur lesquels l?équipe de développement travaille d?ores et déjà sans relâche. Les retours de la communauté et des joueurs ont été extrêmement précieux pour les équipes de Streum On studio et de Focus Home Interactive, qui mettent tout en ?uvre lors de cette dernière ligne droite pour offrir la meilleure expérience possible aux joueurs à la sortie du titre.

Pour vous faire patienter jusqu’au jour J, nous vous dévoilons 13 minutes de gameplay continu, issues de la campagne solo. Une nouvelle menace Xenos a émergé du Space Hulk. Votre escouade Deathwing devra venir à bout d?une sous-espèce de Genestealers jusqu?alors inconnue, qui n?est pas sans rappeler les Genestealers d?Ymgarl. Ce sont des créatures encore plus perfides, plus robustes et plus meurtrières que l?essaim principal de Genestealers, et dont l?origine et la raison de leur présence dans le Space Hulk Olethros reste un mystère. La Psygate, la tête de pont établie par la Deathwing accessible par téléportation, permet de changer d’équipement et de pouvoirs Psy en cours de mission, permettant de s’adapter aux différentes situations rencontrées lors de l’exploration du Space Hulk. On peut notamment y changer l’équipement de ses équipiers… par exemple en leur attribuant boucliers et marteaux de guerre, faisant de votre escouade une force de frappe puissante et robuste, mais perdant la capacité d’infliger des dégâts à distance, ou de prodiguer des soins.

Les précommandes sont ouvertes sur Steam et donnent accès à une réduction de 15% et une arme bonus en jeu. Space Hulk : Deathwing sera disponible sur PC en téléchargement le 9 Décembre. Le jeu sera disponible en 2017 sur PlayStation 4 et Xbox One.

1 commentaire

  1. L’offre spéciale de Gamesplanet est prolongée jusqu’au 18 décembre prochain, suite au décalage de dernière minute de la sortie de Deathwing, prévue maintenant le 14 ce mois-ci.

Les commentaires sont fermés