OMG ! Ils ont osé copier ASL !! Il aura fallu attendre presque trente ans pour voir arriver une adaptation – presque – fidèle à Advanced Squad Leader… La réalisation de Tigers on the Hunt est également – presque – aussi datée, et c’est donc sans réelles attentes que l’on découvre ce clone d’ASL, avec son interface poussiéreuse et son graphisme déprimant. Mais pour les fans, la magie opère… presque !

A peine avais-je reçu le communiqué de presse de Slitherine que je suis tombé en arrêt devant la première image de Tigers on the Hunt : mon Dieu, mais c’est une carte d’ASL ! Après quelques vérifications, il était évident que ce nouveau jeu tactique de Slitherine était effectivement un remake informatique du plus grand jeu du monde, avec ses squads, ses leaders, ses cartes reconnaissables entre mille et son tour de jeu découpé en multiples phases. Il me fallait donc immédiatement le tester et juger de sa qualité, sachant que les premières images laissaient entrevoir une qualité graphique peu réussie et une interface qui rend fou. Autant le dire, sur tous ces plans, je n’ai pas été déçu, et pourtant, j’y ai quand même pris un certain plaisir… Ah, folle nostalgie de la jeunesse !!

Inutile donc d’y aller par quatre chemins, Tigers on the Hunt est une simple adaptation des règles d’ASL, avec malheureusement beaucoup de lacunes, le tout méritant nettement mieux en termes de réalisation. L’interface, sensiblement inspirée de celle des vénérables Panzer Campaign d’HPS, est un modèle de lourdeur, car elle nécessite toujours un clic de trop, ne comporte aucun raccourci et ne s’avère absolument pas ergonomique. On passe une bonne partie d’un scénario à pester contre elle et à vouloir engueuler le concepteur pour lui apprendre les vertus du clic droit – clic gauche et autres infobulles.

Côté graphique, il serait difficile de faire pire, que ce soit en 2016 ou en 1985. La carte, qui reprend presque le graphisme des boards d’ASL, mais en moins beau, ne permet aucun zoom et s’affiche sur la moitié de l’écran, le reste étant occupé par d’horribles fenêtres d’info à peine lisibles. Les unités (sur pion) sont toutes petites et à peine reconnaissable, les animations ratées et les sons également piochés dans la même vieille base utilisée chez HPS depuis vingt ans. Nous sommes à l’ère de Warhammer Total War et Combat Mission 2, on aurait pu au moins espérer de petits pions animés ou de jolis chars !!

Tigers on the Hunt
L’écran de jeu tel qu’il se propose… avec une carte sans zoom qui couvre à peine la moitié de l’écran (avec un affichage grand écran). Certains concepteurs ont de drôles d’idées !
Tigers on the Hunt
Vue rapprochée pour les besoins de la capture (pas de zoom intégré dans le jeu). Par la magie des pions et des hexagones, il manque peu de choses pour que ce soit presque beau (et les animations ne sont pas choquantes).
Tigers on the Hunt
Petit scénario sur l’attaque du pont d’Oosterbek. En solo, l’IA peut se contenter d’un rôle défensif. Rare sont les scénarios du jeu de base intéressant à deux joueurs (chaise tournante uniquement, pas par connexion ou mail)

 

Tigers on the Hunt
La vingtaine de scénarios proposée de base ne met pas en scène de situations vraiment intéressantes (les unités attaquantes commencent invariablement en bord de carte), mais la communauté commence déjà proposer quelques batailles plus attractives.

On s’en sort quand même plus ou moins bien, grâce à des marqueurs relativement visibles, mais disons que Peter Fisla, à sa décharge le concepteur unique du jeu, nous sert malgré une bonne volonté évidente le minimum ludique vital. A noter qu’un petit mod déjà disponible permet d’afficher les pions « officiels » d’ASL, énorme amélioration graphique, mais qui n’affecte en rien les mécanismes du jeu (voir le lien dans le forum de Matrix).

Mais malgré tous ces défauts, la puissance du système de jeu inventé par Don Greenwood (« God ») se retrouve presque intacte. Clairement, on n’a jamais fait mieux. C’est donc une occasion sympa de découvrir ASL pour ceux qui ne l’ont jamais fait, et c’est peut-être l’occasion de s’y remettre un peu, contre l’IA ou contre un adversaire en chaise tournante, pour ceux qui ne pratiquent plus sur table ou ont la flemme de sortir leurs boîtes.

Le défaut majeur de Tigers on the Hunt est toutefois de ne pas avoir été au bout du projet : seule une partie des mécanismes d’ASL est présente, et certains sont presque invisibles, comme le système de tir. Pourquoi avoir masqué les puissances de feu par exemple, et les avoir normés comme cela semble être le cas.

C’est à la fois difficilement compréhensible pour le profane et frustrant pour l’expert, car on ne sait pas très bien quelle est la puissance d’une unité (la même que celle du jeu de base ?) ni, plus subtil, la puissance d’un tir résiduel par exemple. Plus grave, le jeu ne présente pas les résultats possibles d’un tir, ou le pourcentage de toucher ou détruire. C’est ballot !

Des tonnes de mécanismes ne sont pas présents, certains pourtant essentiels et d’autres, tout bêtes, qui auraient pu facilement être implémentés. Citons les tirs de groupes entre unités adjacentes, dont l’absence est un scandale, mais aussi les overrun de véhicules blindés, les fumigènes, les fire lane ou même, quelle tristesse, les fameux tests de Heat of Battle, qui faisaient le charme de ce sacré ASL. Plus anecdotique, on ne peut pas capturer les armes lourdes adverses abandonnées ou mettre en place des vagues humaines, etc.

Bref, j’en oublie. On a en fait l’ossature de base du jeu, dont le fameux tour comprenant différentes phases de tir avancé ou défensif, les règles de déroute et d’assaut, mais pas l’ensemble d’une véritable adaptation… Est-ce un problème de réalisation ou simplement un problème de droit ? Je penche malheureusement pour la première raison, avec un très mince espoir d’amélioration via des patchs, mais la marche semble toutefois trop haute. Il n’empêche que MMP, qui possède aujourd’hui les droits d’ASL, peut légitiment dégainer ses avocats car la copie est évidente…

Tigers on the Hunt propose une vingtaine de scénario, plutôt classiques (attaque / défense), d’intérêt variable, et qui mettent en scène l’armée allemande (dont les Waffen-SS), les Américains (mais pas le corps des Marines), les Britanniques et l’armée soviétique. De quoi faire ! L’ordre de bataille assure le minimum vital là encore, avec une vingtaine de véhicules par camp, ce qui est loin d’être exhaustif (pas comme ASL, là encore). Des extensions payantes sont probablement à prévoir…

 

Tigers on the Hunt
Le mod indispensable, avec les pions officiels d’ASL. Aucun impact sur le jeu, les valeurs restent celles du Tigers on the Hunt, et on ne peut pas balancer de fumigènes. Mais ça donne le frisson !!

Vidéo de gameplay

Conclusion, notes, points positifs et négatifs

  • Une adaptation presque réussie des règles d’ASL, avec l’essence vitale de ce magnifique système de jeu.
  • Une vingtaine de scénarios, un OB avec quatre nations et un éditeur, pas hyper pratique, mais utilisable.
  • Plaisant tout de même !
  • Déjà des scénarios proposés par la communauté.

  • One-Man Interface, et tellement années 90 ! Au secours, on peut faire mieux, même tout seul.
  • Pour les graphismes, je passe mon tour, on peut presque faire sans…
  • Le prix : quasi 50 € !! OK, c’est ASL et la Seconde Guerre, mais des jeux indés brillants sont cinq fois moins chers sur Steam.
  • Mais pourquoi ne pas avoir adapté toutes les règles, et au moins les plus importantes (overrun) ?

Notes
Multimédia
40 %
Interface
45 %
Gameplay
60 %

Infos pratiques

Date de sortie : 25 février 2016
Éditeur / Studio : Matrix - Slitherine / Silicon Systems Inc.
Prix : 48,99€
Site officiel :

fiche chez Slitherine

Remarques :

A noter qu’un premier patch “zero day” est déjà disponible, améliorant quelques aspects du jeu et ajoutant un scénario en bonus. Voir cette annonce dans le forum officiel.

Article précédentTest de Panzer Corps – Soviet Corps
Article suivantTotal War – Warhammer : nouvel exemple de gameplay

6 Commentaires

  1. On hésite entre se prendre la tête à deux mains et pleurer ou crier au scandale. En voyant le prix demandé et la perspective, non négligeable, de voir apparaître dans les mois qui viennent des extensions payantes, je penche sans hésiter vers la seconde attitude… Quel dommage ! Depuis le temps qu’une adaptation digne de ce nom faisait défaut, de se dire que l’attente va encore se poursuivre avant de voir apparaître quelque chose digne de porter le flambeau informatique de ce grand jeu de plateau :( Reste VASL pour les plus courageux (ce qui n’est pas mon cas, je l’avoue…) des possesseurs de boîtes.

  2. C’est vrai que l’interface est assez lourde, on clique trop pour activer une unité, mais j’ai envie de laisser une chance à ce jeu, avec les MODs qui sortent on est vraiment proche d’ASL et je pense que le dev va peaufiner son joujou. Il est tout seul quand même pour coder tout ça, laissons lui une chance.
    Le prix est un peu trop élevé pour moi, 30/35 euros aurait été plus juste, enfin pour moi :-)

  3. entièrement d’accord pour laisser une chance à un tel jeu ! Ceci étant, j’hésiterais à l’acheter avant la parution de quelques patches, ce qui aura également l’avantage de laisser passer un peu de temps avant un éventuel réajustement à la baisse du prix de vente (si, si, ça arrive, parfois). Néanmoins, un jeu intéressant.

  4. avec matrix, il faut toujours attendre un peu parce qu’ils font des promos
    ce fut le cas pour pâque et j’ai pu acheter le jeu pour 34 euros
    malgré ses défauts j’ai un immense plaisir a y jouer avec le mod asl
    je ne compte plus le nombre de scénarios déjà ajoutés par les fans de TOTH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here