La série Modern Campaigns vient de passer Gold, mais auparavant c’était la série Early American Wars qui a bénéficié d’une refonte. Cette série n’est composée que de quatre titres : Campaign 1776, French & Indian War, The War of 1812 et Mexican-American War. Même si, de ce côté de l’Atlantique, voire de la Manche, peu de personnes savaient que l’Angleterre et les USA étaient en guerre en 1812, que dire du conflit qui opposa le Mexique aux mêmes États-Unis quelques années plus tard ?

Rien pour ma part tout simplement, car si les plus anciens peuvent se souvenir du film Alamo (1960) réalisé et interprété par John Wayne, les plus jeunes ne peuvent pas imaginer que le Texas, deuxième plus grand état des USA, ait été arraché au Mexique, fut indépendant pendant dix ans avant de rejoindre, toujours par les armes, les États-Unis.

Le jeu va couvrir aussi bien la révolution texane (1835-1836), que la guerre américano-mexicaine de 1846-1848, qui vit l’invasion du Mexique et l’obtention des territoires actuels.

L’étoile solitaire

Comme toujours chez JTS, nous avons droit à une multitude de scénarios (72), ainsi qu’à cinq campagnes américaines. Ne vous attendez pas à manœuvrer de nombreux corps d’Armées, les effectifs sont maigres, chaque camp alignant tout aux plus dix mille hommes pour les scénarios les plus conséquent.

Pour ce qui est du système, rien de nouveau, le jeu d’origine est sorti en 2008. Nous sommes dans du tour par tour avec tir défensif. Les unités bougent et tirent ou partent à l’assaut des positions adjacentes. Les portées sont différentes suivant l’armement, l’artillerie doit être attelée pour se déplacer et mise en batterie pour faire feu. Le champ de tir ne couvre que deux hexagones, mais les portées sont assez élevées, surtout chez les Américains, qui bénéficient d’un armement supérieur. La cavalerie montée peut tirer et les baïonnettes ne sont plus à la mode. En fait, on a presque l’impression de se retrouver dans un western.

 

La libération du Texas commence, on notera l’amélioration graphique, version Gold oblige.

Cet article nécessite un abonnement pour être lu dans son intégralité. Connectez-vous depuis la page Mon compte, ou consultez nos offres d’abonnement pour adhérer à notre gazette.

Points positifs et négatifs, notes, conclusion

  • Système éprouvé et fonctionnel.
  • Richesse et historicité des ordres de bataille et des scénarios.

  • Prix toujours élevé.
  • Pas de version française.
  • Intelligence Artificielle limitée.
  • Pas de véritable refonte.

Notes
Multimédia
60 %
Interface
65 %
Gameplay
70 %
Article précédentRendez-vous cet été pour Partisans 1941
Article suivantCommand Live – Broken Shield 300 : trailer

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here