Firaxis a mis en ligne de nouvelles images montrant un peu plus certains aspects du futur et très prometteur XCOM 2. On apercevra ici les Dark events, c’est à dire des évènements correspondants aux actions des aliens pour empêcher la résistance humaine de reconquérir sa planète. Ces événements auront lieux à intervalles réguliers, et a priori vous ne pourrez tous les contrer. Il faudra donc faire des choix, dans certains cas investir des points d’espionnage pour comprendre ce que préparent les aliens, dans d’autres cas lancer des opérations de guérilla.

Sans quoi les aliens pourront par exemple bénéficier de plus de renforts (qui apparaitront donc en plein milieu d’une bataille – une des nouveautés d’XCOM 2), de meilleures armures pour certains soldats ennemis ou encore vous serez susceptible lors d’une mission de croiser un ou plusieurs Faceless, un type d’alien pouvant prendre l’apparence des humains et donc se fondre dans la foule des civils pour intervenir quand vous ne l’attendrez pas.

Voici aussi quelques fiches décrivant certains des PNJs qui vous épauleront au long du jeu. Puis un gros plan sur deux mechs aliens dans ce qui semble être les ruines d’une station-service, un bref aperçu d’une créature nommée Archon, qui peut voler et alors bombarder plusieurs unités, ou encore un autre screenshot montrant un Faceless ayant dévoilé sa véritable apparence. Du coté des troupes humaines de l’Advent (la force paramilitaire au service des aliens), on découvrira ici le Shieldbearer, c’est à dire un soldat pouvant activer un bouclier pour protéger ses coéquipiers. Puis un Stun lancer, soldat équipé d’une lame électrifiée et qui se précipitera au corps à corps pour assommer vos commandos.

Enfin vous retrouverez dans la présentation vidéo ci-après, réalisée au salon PAX cet été, de nombreux extraits du jeu ainsi que différentes précisions sur quelques uns de ces adversaires.

La sortie de XCOM 2 est prévue le 5 février prochain. Pour quelques informations supplémentaires, voyez le blog sur le site officiel.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here