En complément du test consacré à la toute nouvelle extension Winter War parue dans la série récemment renommée Order of Battle WW2, voici un AAR basé sur la seconde mission de la campagne finlandaise. La motivation pour ce compte-rendu étant de montrer de quelle manière les concepteurs ont voulu restituer une impression de liberté aux tacticiens en pantoufles. Le scénario ne présente a priori rien de bien différent de ce que propose un jeu tel que Panzer Corps, par exemple. Pourtant, en le jouant, on ressent toute la tension liée à l’indécision du commandement et la sensation, très forte, que les choix que l’on va faire seront déterminants pour l’issue de la bataille.

Décembre 1939, la bataille de Tolvajärvi

Ainsi que l’explique de manière très concise l’illustration initiale, le cynisme du plénipotentiaire russe fut à l’origine de l’appellation donnée aux explosifs liquides utilisés par les troupes finlandaises durant cette guerre d’hiver. Juste retour des choses, en quelque sorte.

Le fait est, comme nous allons le voir, que les cocktails Molotov s’avèrent très efficaces contre les blindés soviétiques de l’époque. Où l’ingéniosité parvient, à moindre coûts, à combler les fossés technologiques ; un thème récurrent au fil des âges.

Le haut commandement finlandais nous informe que l’offensive russe sur le front du lac Ladoga en Carélie a été contenue avec succès. Après avoir regroupé nos forces dans la région de Tolvajärvi, le moment semble propice pour monter une contre-attaque.

L’une de leurs division est justement stationnée autour de Ristisalmi. Notre mission consistera à éliminer quelque-unes de leurs unités avancées aux abords de cette ville, avant de pousser plus à l’est pour détruire le gros de leurs troupes.

order-battle-winter-war-aar-p1-Briefing_01
Les ordres initiaux sont globalement d’attaquer et éliminer les unités soviétiques isolées…
order-battle-winter-war-aar-p1-Molotov
« Nos avions ne larguent que de la nourriture, pas des bombes » déclarait Molotov ; Offrons-leur le liquide pour accompagner le pain, répliquèrent les finlandais…
order-battle-winter-war-aar-p1-Briefing_02
…avant de pousser plus à l’est, pour aller détruire les restes de leur division.

Après nous être assurés que les indications du briefing sont claires, commençons par analyser plus en détails nos ordres de mission, ainsi que la carte à notre disposition.

Une bonne connaissance préalable du terrain et des forces en présence est en effet indispensable à l’élaboration d’un plan de bataille cohérent.

Le raccourci clavier O (assigné à la feuille d’Objectifs) nous indique un unique objectif principal, le nettoyage d’un périmètre autour de la ville de Ristisalmi, ainsi que quatre missions secondaires à accomplir. En cliquant sur le point d’interrogation en tête de chaque énoncé, on accède au détail de chacune.

Nous apprenons ainsi que pour accomplir l’objectif principal, un périmètre de trois hexagones autour de la ville doit être libre de toute unité soviétique.

Par ailleurs, qu’un bunker réquisitionné par les russes serait susceptible de contenir les ordres de mission et les positions, de chaque unité composant la division ennemie que notre état major souhaite voir anéantie.

Enfin, nous découvrons la localisation précise des trois objectifs secondaires, optionnels à l’accomplissement de notre mission.

order-battle-winter-war-aar-p1-Objectifs
Les ordres de mission, clairs et concis.

Munis de ces précieux renseignements, l’étape suivant consiste à étudier la carte stratégique avec soin, dans le but d’établir à l’avance un itinéraire de progression possible en fonction des délais impartis. Deux éléments clefs vont déterminer nos priorités.

Tout d’abord, conformément aux ordres, l’obligation de capturer en cinq tours le bunker de commandement russe. Ensuite et à partir de là, les voies d’accès envisageables pour aller prendre position dans la région de Ristisalmi.

Nous disposons initialement de quarante tours pour boucler cette mission, ce qui peut sembler large mais n’oublions surtout pas deux points cruciaux. Le terrain enneigé, les chutes de neige permanentes limitent considérablement les déplacements, d’une part ; d’autre part et comme un coup d’œil sur notre ordre de bataille va nous l’apprendre, nous ne disposons d’aucune unité mécanisée !

Dans le meilleur des cas, tout notre petit monde, armes et bagages, voyagera en camions, potentiellement sous le feu de l’aviation ennemie. Car contrainte supplémentaire, nos avions sont aux abonnés absents !

Accessoirement, nous devrons prendre en compte le temps nécessaire à l’élimination physique des unités adverses qui ne manqueront certainement pas de tenter de s’opposer à notre progression.

order-battle-winter-war-aar-p1-Carte_Strat
Une vue globale de la situation s’avère souvent riche d’enseignements.

Prenant en compte tout ces impératifs susceptibles de venir ralentir la poursuite de nos plans, l’idée première sera d’optimiser autant que faire se peut la mobilité de nos unités. Si possible également, en maximisant notre puissance de feu.

Dans ce domaine, première déconvenue, l’armée finlandaise de ces premières années de guerre ne semble pas très bien dotée en matière de blindés et d’armes antichars.

Si l’on considère la nature du terrain, avec ses nombreux lacs gelés, ainsi que l’état affligeant de la météo dans ces régions, avec des températures justement qualifiées de polaires, on comprend mieux que l’arme blindée ne constituait pas une priorité pour les décideurs.

Nous devrons donc nous en remettre à la jugeote des stratèges lapons et bâtir le cœur de notre force offensive autour des solides unités d’infanterie finlandaises. Des troupes parfaitement entraînées, équipées et connaissant remarquablement leur terrain d’évolution.

Les popovs n’ont qu’à numéroter leurs abattis ! Reste que l’impossibilité d’affecter le moindre aéroplane à notre bataillon, ne serait-ce qu’un appareil de reconnaissance, me turlupine fortement.

order-battle-winter-war-aar-p1-Tank
Subitement, cette mission s’annonce moins pépère que prévu…

L’alternative, bien mince compensation, qui nous est offerte en début de partie, se présente sous la forme d’un canon de 40mm de défense antiaérienne, tout nouvellement disponible, que je m’empresse d’adjoindre aux effectifs.

Pas de camions, la traction hippomobile suffira amplement car j’envisage d’emblée de le laisser stationné aux abords de l’unique aérodrome actuellement en ma possession.

Après avoir passé les troupes en revue, outre le fait que l’infanterie de 1938 doive être remplacée systématiquement par des modèles 1939, l’adjonction de camions constituant évidemment une quasi obligation, je décidé également d’augmenter notre potentiel offensif et défensif en réquisitionnant deux unités d’infanterie lourde, en lieu et place d’infanterie régulière.

Un obusier de 76mm modèle K/02 viendra compléter et optimiser les efforts pour une capture rapide du bunker soviétique.

Avec les maigres points  de commandement restant, l’ajout d’un groupe de fantassins à ski me semble s’imposer, ne serait-ce que pour découvrir ces unités nouvellement implémentées dans le jeu. Leur mobilité supérieure n’est également pas négligeable.

order-battle-winter-war-aar-p1-Purchase
Cet excellent canon de 40mm fabriqué par Bofors entre tout juste en service début 1939.

L’étude du terrain nous apprend plusieurs choses ; le fait que l’objectif final soit situé à l’extrémité Est n’étant clairement pas la plus rassurante.

Habitué d’ordinaire à commencer les parties en effectuant des reconnaissances aériennes, l’absence de ces auxiliaires familiers est quelque peu perturbantes, d’autant que je crains la présence de blindés soviétiques patrouillant ces grandes étendues, peu propices aux embuscades d’infanterie. Restons toutefois optimistes, tout en croisant les doigts !

La carte montre clairement qu’une route principale, en assez bon état permet d’atteindre la ville de Ristisalmi. Elle fait une boucle vers le sud entre les lacs qui en cette saison, nous sommes en décembre, doivent être gelés en profondeur.

Il n’est pas exclu que les soviets aient jugé utile d’établir un ou plusieurs points de blocage sur cette voie d’accès unique durant la saison estivale. Prudence !

Il n’en demeure pas moins que cet axe routier constituera notre vecteur principale d’attaque, pour la bonne raison que le QG ennemi ainsi que le dépôt en sont les premiers points avancés. Si les russes décident de contre-attaquer, il est certain que cela se fera également par le centre.

En conséquence, la partie médiane de la carte portera le gros de nos forces, avec les unités les plus à même d’enfoncer les défenses adverses mais également, de soutenir une éventuelle contre-offensive rouge.

order-battle-winter-war-aar-p1-Ristisalmi
L’objectif principal de cette mission, à l’autre bout de la carte.
order-battle-winter-war-aar-p1-Kangasvaara
La ville de Kangasvaara au nord, l’un des objectifs secondaires.

Mes positions au nord comme au sud sont mollement menacées par des troupes soviétiques régulières appuyées par des unités de conscrits.

Ces dernières, de piètre qualité, ne devraient représenter qu’une formalité pour les  troupes régulières finlandaises. Ici, pas de véritable inquiétude.

Au nord, les fantassins soutenus par de l’artillerie de campagne devraient à eux seuls être en mesure d’exercer une poussée visant à aller menacer la ville de Kangasvaara, objectif secondaire assez tentant.

D’autant que les informations dont nous disposons laissent entendre qu’un ancien dépôt russe abandonné pourrait encore y permettre de récupérer du  matériel. En ces temps difficiles, tout est bon à prendre !

Pour plus d’informations sur Order of Battle – Winter War, voyez notre test ainsi que cette page chez Slitherine, ou celle-ci sur Steam.

order-battle-winter-war-aar-p1-North
Un contre deux mais avec un tube de 76mm en soutien !
order-battle-winter-war-aar-p1-Center
Le QG ennemi si convoité. Le prendre en cinq tours ne devrait pas poser de réels problèmes.
order-battle-winter-war-aar-p1-Soviets
Un contre deux ? Pas vraiment ; en réalité, plutôt un contre un et demi…
order-battle-winter-war-aar-p1-Kotisaari
Tolvajärvi est menacée mais bien défendue, avec notamment un bunker au sud.

Après mûre réflexion, je laisse donc le nord tel qu’actuellement défendu, par de l’infanterie régulière et une pièce d’artillerie. Je positionne une unité d’infanterie lourde au sud et au centre, ainsi que mon unité de skieurs entre les deux.

Dans une situation qui, je l’espère, leur permettra de pousser en reconnaissance vers le dépôt dès que mes autres unités auront contribué à la prise de Kotisaari.

Avec la mise en batterie de mon canon antiaérien Bofors près de l’aérodrome et en protection de mon artillerie soutenant l’offensive principale, tout me paraît être paré avant d’enfoncer le bouton de fin de tour et d’entamer les hostilités.

Je ne redoute pas trop l’opposition défendant le QG, dans la mesure où aucune unité de blindés ne semble être dans cette zone. L’avenir proche va me donner tort…

order-battle-winter-war-aar-p1-South
Avant même le déploiement, les défenses au sud semblent prêtes à soutenir quelques assauts.
order-battle-winter-war-aar-p1-Supply
Un dépôt de ravitaillement, non loin de Kotisaari constitue un objectif secondaire très attirant.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here