“Pappy” Sid Meier, chef d’escadrille de Firaxis, nous redonne un nouveau titre Ace Patrol à peine quelques mois après la sortie de l’opus 14-18. Il faut le comprendre, la Grande Guerre et ses avions de toiles n’étaient sans doute pas un sujet assez évocateur pour le public US.

Les Corsairs, Hellcat et autres P38 Lightning de Pacific Skies devraient remédier à ce problème de notoriété. Restons honnêtes, le jeu est quasi une copie conforme du précédent (voir Sid Meier’s Ace Patrol : une vieille connaissance est de retour) mais que voulez vous, c’est vendu à petit prix et les vues de ces flots bleu et de ces plages de sables fins ne peuvent que réchauffer nos carcasses malmenées par l’hiver. Cela dit survolons les quelques petits changement de cet opus.

Un gameplay au service du sergent Micklin

Le chef des mécanos des Têtes brûlées a frappé fort ! Fini de ramener son zinc troué comme une passoire et de tendre les clés en rigolant au chef mécano. Dorénavant les dégâts acquis sur un avion restent permanent sur la durée de la campagne en cours (4 missions). Lot de consolation : vous gardez accès à vos précédents avions (moins performants) et à leurs améliorations. Autant dire que vous y réfléchirez à deux fois avant de tenter des duels frontaux face aux pilotes ennemis.

Mort… c’est mort

Ce léger regain de difficulté vous fait frémir d’aise ? Réjouissez vous, ce n’est pas fini. Il est à présent possible d’activer ‘Mort définitive’ dans les options de jeu. Un pilote qui s’écrase n’est plus seulement blessé, il peut mourir vous laissant juste un pilote vierge de toute expérience de vol pour le remplacer.

 

Protection d’un convoi. Il ne manque que la plage.
Tokyo Express
Chaque début de campagne est contextualisé
Les passoires brûlées
La fin de la campagne s’annonce difficile.
Survivre à un crash
Dépité mais vivant.
P38 Lightning.
A6M2 Zéro japonais.
Duel dans les nuages.
Duel dans les nuages (2).
Attaque d’un navire.
KI 38, bombardier japonais.
Guadalcanal.
Compétences du japonais.
Victoire japonaise
Screenshot que vous ne verrez jamais sur un site US.
Bonus si très bonne performance.
Fiche d’un pilote.
Exemple de manoeuvres.
L’écran des campagnes.

Au final

Si vous ne devez posséder qu’un seul Ace Patrol, Pacific Skies est celui-là. Le contexte géographique et historique font que les cartes et les nombreuses missions (180 au minimum) apparaissent plus variées que celles de son grand frère. Hormis quelques améliorations du gameplay le reste n’a pas bougé, et le mode multi-joueur est toujours aussi anémique.

 

Infos pratiques

Date de sortie : 5 novembre 2013

Éditeur / Studio : 2K Games / Firaxis

Site officiel :  fiche du jeu sur Steam – fiche du jeu sur iTunes

Prix : 4.99 €

Jouable sur PC et iOS (iPad).

[wp_biographia]

Les Têtes brulées – série culte des années 80

 

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici