Ce soir, j’ai eu la chance et l’honneur d’avoir une présentation personnelle du tout nouveau jeu Grand Tactician – The Civil War réalisé par son coproducteur et auteur Ilja Varha. Les mots me manquent… peut-être que “Woahh… !” me semble le plus approprié à l’instant.

Meylan, France, 12.05.2020, 21h

Je suis dans le jeu vidéo depuis 22 ans, j’ai travaillé sur Europa Universalis et tous les titres Ageod, et bien d’autres jeux, comme ceux que je produis en ce moment avec ma nouvelle entreprise Avalon Digital. J’ai joué à de nombreux jeux monstres, dont la saga Total War… mais je dois dire que là, je suis bluffé !

C’est, à mon avis et d’après ce que j’ai découvert brièvement ce soir, probablement le meilleur jeu de grande stratégie qu’il m’ait été donné de voir à ce jour.

Il a tout ce qu’on peut désirer et rêver dans une telle entreprise. Le niveau de détail, la clarté et la précision du contenu sont étonnants. Je pensais que nous avions fait beaucoup de choses avec le jeu sur la guerre de Sécession d’Ageod (ndlr: voir cet article), mais ces petits gars ont fait encore mieux… le contenu est impressionnant. Pas étonnant qu’il ait fallu autant de temps pour le concevoir et le produire, c’est un véritable trésor pour tout historien de la période.

Mais mieux encore, le jeu est exactement ce qu’un grand jeu de stratégie devrait être : vous ne contrôlez pas tout, loin de là, comme dans le monde réel, mais vous intervenez sur deux niveaux de personnalisation.

 

Le joueur peut mener sa nation via différentes politiques et lois, comme introduire la conscription ou, comme ici, investir dans l’industrialisation.

Tout d’abord, au niveau stratégique, vous êtes un membre clé du cabinet de guerre de votre nation. Vous intervenez dans de nombreux domaines, de la politique intérieure et des actes commerciaux à la diplomatie ou à la conduite industrielle de l’effort de guerre. Vous êtes plongé dans l’immense tâche de créer votre armée à partir de rien (j’ai vu le début de l’Union en 1862). Et vous décidez également où procéder à la conscription, quelles unités lever, quels commandants nommer.

Car le jeu propose également une liste encyclopédique de plus de 1 300 chefs militaires à affecter aux différents commandements, tant sur terre qu’en mer. Un casse-tête potentiel, surtout quand on sait que la politique et les soutiens locaux doivent jouer un rôle dans les nominations.

Heureusement, pour les partisans de l’absence de micro-gestion (comme moi), beaucoup de choses peuvent être déléguées à l’IA (comme la gestion de l’économie) et c’est mieux comme ça. En parlant d’économie, n’oubliez pas que nous sommes au pays de la libre entreprise, donc le « show » est géré par des entreprises privées et c’est à la fois réaliste et idéal (pas de fardeau de choisir quel petit bâtiment ridicule construire ici ou là sans cesse)…

Deuxièmement, vous prenez également le commandement au niveau opérationnel et semi-tactique : vous disposez d’un large éventail d’options et d’ordres réalistes en tant que commandement en chef de l’armée de terre, et vous devrez prendre des décisions sur de nombreuses questions et choix tels que la formation des troupes, le choix des postures de déploiement ou les transferts entre théâtres d’opérations. La préparation au combat est presque aussi importante (sinon plus) que la conduite du combat lui-même. Savoir (enfin, apprendre réellement, comme la plupart des commandants de l’époque) comment disposer et disperser vos corps et divisions, comment s’assurer qu’ils peuvent marcher au son du canon et en bon ordre, comment expédier vos ordres afin qu’ils puissent être reçus – et exécutés – à temps, etc… La liste est aussi longue qu’un véritable agenda de général de la guerre de Sécession… le tout magnifiquement exposé dans un style artistique de premier ordre.

Et enfin, même pour un grand stratège amateur comme moi, la partie où l’on saute dans la mêlée, où l’on se retrouve sur le champ de bataille, est encore plus bien pensée. Vous appréciez – si je puis dire – les tourments du général Meade essayant de deviner ou sont ces maudits rebelles en ce beau matin de juillet 1863, et plus généralement vous essaierez de tirer au clair des informations et des rapports au milieu d’un brouillard de guerre très bien rendu, des contraintes météorologiques, de la fatigue et de la désorganisation… vous SENTIREZ vraiment que vous êtes là, et c’est presque inquiétant.

 

Nous avons effectué une balade dans une bataille historique.

Nous avons passé trois heures sur ce jeu, j’ai eu l’impression qu’il n’avait duré que dix minutes tant mon étonnement et mon émerveillement devant un jeu aussi vaste étaient grands. J’oserais même dire qu’on a peut-être là un chef d’œuvre.

Je me demande même si je dois prendre le risque de jouer à ce jeu… il risquerait de s’emparer de mon esprit et de mon âme et je ne pourrais pas le quitter. J’aurais aimé avoir eu autrefois les moyens, les connaissances et les outils pour faire quelque chose comme cela (mais mon propre jeu c’était il y a 13 ans, une éternité…)

Les gars, BRAVO, continuez à faire autant de bel ouvrage, la tâche accomplie a été immense et je m’attends à un énorme succès pour votre jeu.

Chapeau Bas Messieurs !

 

 

Pour plus d’informations sur Grand Tactician – The Civil War (1861-1865), dont la sortie devrait avoir lieu l’été prochain, voyez le site officiel, particulièrement la section du blog des développeurs, ainsi que cette page sur Steam. Voyez aussi ce récent trailer pour un récapitulatif de l’essentiel.

4 Commentaires

  1. Bonjour

    Je suis ce jeux depuis un bout de temps et franchement ça donne envie. Je ne suis donc pas très étonné des commentaires ci-dessus. Ca sent le chef d’oeuvre.
    Si tel est le cas, aurons nous la chance d’avoir une version française de ce jeu?

  2. Hello

    J’attends avec impatience la sortie de ce jeu qui a l’air vraiment excellent. Summer 2020 ça sent plutôt septembre à votre avis?

    Un jeu sur la guerre de sécession, je doute qu’on ait une VF. Mais pourquoi pas.

    Par contre je me dis qu’en ayant un développé un tel moteur, y a t-il des chances de voir d’autres jeux traitant d’autres périodes à partir de ce moteur?

    • Peut-être courant ou fin août, sinon septembre, les développeurs ont évoqué brièvement l’un ou l’autre. Quant à une suite / variante cela dépendra j’imagine en bonne partie du succès du jeu une fois sorti, comme souvent.

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici