Accueil Tests Armageddon Empires – Cults of the Wastelands : vous reprendrez bien une...

Armageddon Empires – Cults of the Wastelands : vous reprendrez bien une dose de radiations ?

Armageddon Empires

Armageddon Empires est un wargame futuriste s’étant avéré une très bonne surprise pour les amateurs de stratégie. Nous vous proposons de découvrir le test paru dans le Cyberstratège n°14 (mai 2008), test consacré à la première mini-extension sortie, Cults of the Wastelands.

 

A la différence d’éditeurs proposant des patchs pour le prix d’une extension, Cryptic Comet nous propose une extension d’Armageddon Empires pour le prix d’un patch, c’est à dire gratuitement ! De quoi ravir la communauté des fans de cet excellent jeu.

Comme son nom l’indique, le coeur de cette extension est l’arrivée des cultes. Il s’agit de forces assez redoutables, qui ajoutent un adversaire supplémentaire ne jouant pas selon les mêmes règles que les autres factions. Les cultes sont au nombre de cinq. Ils rassemblent une quinzaine de nouvelles unités, des héros et des structures. Le choix du culte est une option de création des parties que l’on peut désactiver, mais un système ingénieux permet de faire en sorte que les cinq premières parties jouées avec cette extension les fassent apparaître successivement, pour le plaisir de la découverte !

Ils sont en fait intermédiaires entre les « indépendants » – forces plus ou moins importantes fixées sur la carte et ne bougeant pas – et des factions, qui s’étendent et se renforcent. Concrètement, les cultes ne construisent pas de bases et ne fabriquent pas d’unités. Ils ont des forces de départ fixes, souvent très dangereuses en début de partie, mais peuvent parfois se renforcer par des moyens détournés. Chacun a son agenda et un objectif secret à atteindre qui entraîne la défaite des factions s’il y parvient. Cela peut être une destruction militaire classique des joueurs, mais aussi quelque chose de plus subtil comme la « conversion » de vos unités ou la fabrication d’armes secrètes apocalyptiques ! Et finalement, il faut vaincre ce culte, en plus des factions IA, pour gagner la partie.

Des adversaires de taille

Ces nouveaux venus entrainent donc un net changement du visage des parties. Dès le début, vous avez une force active puissante qui peut être à votre porte (ils sont placés vers le milieu de la carte et peuvent se situer à 3 ou 4 cases de votre base) et, en fonction de son agenda, vous pouvez avoir à vous occuper de votre survie avant de penser à combattre les autres factions ! A l’inverse, si ce sont les factions ennemies qui font les frais du culte, cela peut vous arranger… pour un temps.

La première partie avec chacune de ces sectes est un vrai plaisir. Il faut essayer de trouver la méthode de « contre » adaptée, et d’évaluer ses forces par rapport à elle. Nous vous présentons séparément la description de chacune, pour que ceux qui le souhaitent conservent la surprise !

Outre cette nouveauté, la version 1.07 d’Armageddon Empires intègre deux modifications sympathiques. Tout d’abord la possibilité de booster l’IA au départ par un stock initial de ressources. Ensuite une modification des règles de siège et de « sortie » : les assiégeants ne profitent plus du bonus de terrain quand ils sont attaqués par les assiégés, ce qui rétablit un peu l’équilibre. Enfin, ce patch corrige quelques petits bugs et améliore l’IA.
Il offre donc un gameplay plus riche, nettement plus difficile, surtout en début de partie, avec une interface améliorée depuis les premières versions. Ce jeu est comme du bon vin !

NDLR : Surprise ! Cet original wargame est ressorti discrètement sur la plateforme de Valve cette année, au printemps dernier. Même si le jeu a inévitablement pris un coup de vieux, à l’époque le moteur de jeu n’était déjà pas son point fort, les amateurs du genre ou ceux nostalgiques voire simplement curieux seront peut-être heureux de pouvoir y jouer facilement. A vous de voir, en tous cas voici ce que PdF en disait au sujet du premier des deux add-ons. Ceux-ci sont inclus dans la “nouvelle” version Steam. Faisons un retour rapide vers un sympathique jeu qui anima les écrans et les esprits en 2007. B.L.

Pour plus d’informations sur Armageddon Empires, voyez cette page sur Steam ou celle-ci sur le site du studio Cryptic Comet.

***

Les cultes : rencontrez vos nouveaux adversaires
A ne pas lire si vous voulez garder l’effet de surprise !

Plague Cult : envoyant ses sbires un peu partout pour contaminer bâtiments et unités, c’est une plaie, mais sans effets majeurs à court terme. Les « cures » permettent de contenir l’expansion de la maladie, et militairement ils ne sont pas très impressionnants…

Love Palace : embêtants en début de partie, ils ne vous envahissent pas, mais convertissent vos scouts ! Ils ne sont pas très puissants et peuvent être assez facilement détruits si on arrive à les trouver… Évitez d’envoyer des assassins, ce n’est pas très efficace !

Doomsayers (Fist) : une grosse armée de brutes suréquipées et imbattables au début ! Les assassins sont une solution contre cet adversaire franchement très coriace, prévoyez une grosse armée, des cartes tactiques, etc.

Rapture : ils ne sont pas très agressifs, mais fabriquent des super-armes qui finalement entrainent la défaite si on les laisse faire tranquillement. Surveillez-les, si aucune IA ne fait le travail pour les éliminer il vous faudra le faire, ce qui n’est pas si facile, leur base est bien défendue !

Kabaagh the Warlord : une énorme bestiole (vraiment énorme !), résistante à quasiment tout sauf aux armes nucléaires… On peut lui payer son tribut le temps de pouvoir la combattre, mais cela la renforce encore, et il faut une armée très puissante pour le vaincre sans perdre l’essentiel de ses forces !

***

NDLR : cet article est ouvert à tous, ne nécessitant pas d’abonnement pour être lu. Vos abonnements sont importants pour que la Gazette du wargamer puisse continuer d’évoluer tout en proposant aussi des articles en accès libre. Pour soutenir le site et son équipe, abonnez-vous.

Exemples d’illustrations dans le jeu

Notre avis

Un jeu de base déjà excellent se voit enrichi de quelques bonnes idées… le tout sans avoir à débourser un centime. Que demande le peuple ? Cette extension est un prétexte supplémentaire pour plonger dans l’univers d’Armageddon Empires.

Points positifs et négatifs

  • Les cultes sont pleins de surprises.
  • D’excellentes idées de gameplay.
  • C’est gratuit et c’est bon, pourquoi se priver ?
  • Réalisation et interface vieillottes.
  • Des règles un peu difficiles à maitriser.
  • Toujours pas de multi.

Aucun commentaire

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici

Quitter la version mobile