Il y a quelques mois, Black Lab et Slitherine lançaient la saison 2 de Battlestar Galactica : Deadlock. Une infographie nous renseignait alors sur les projets concernant cette seconde saison. Ghost Fleet Offensive, le cinquième DLC majeur, nous amène au deuxième tiers de cette feuille de route. Voyons ce qui nous est réservé.

Comme c’est maintenant habituel, un patch conséquent, le Fleet admiral update (cf. ce changelog) accompagne le lancement du DLC.

Passons rapidement sur le patch : au programme, la correction habituelle de bugs et le rééquilibrage propre à tous les patchs. Sur le plan des nouveautés, quelques changements d’interface bienvenus (introduction du double-clic pour sélectionner toutes les unités similaires, par exemple), quelques ajouts en jeu d’informations supplémentaires ou de micro-fonctionnalités.

Le plus notable est l’ajout d’un nouveau échelon de difficulté, qui donne son nom au patch : dans les campagnes il y a aura plus de Cylons, les grille-pains pour les intimes, plus souvent, plus puissants et des missions de ressources moins nombreuses avec des vaisseaux coloniaux moins efficaces. Les développeurs veulent visiblement relancer l’intérêt du jeu auprès d’une communauté maintenant bien expérimentée, le jeu ayant deux ans et demi.

Autre point mis en avant : les nouveaux portraits d’officiers. Ceux de bases étaient particulièrement… dispensables. Les nouveaux sont plus en accord avec l’identité graphique du titre, mais tout ça reste accessoire.

Sans surprise, le gros du contenu est réservé au DLC. Ghost Fleet Offensive fait faire un bond de plusieurs années dans la chronologie de la guerre pour nous amener à l’époque du téléfilm (sorti en ligne en 2012) Battlestar Galactica : Blood & Chrome. Nous approchons de la fin de la guerre !

Le Galactica reste le « vaisseau héros » de la campagne, il est de toutes les missions.

 

Le Defender, vieux fan design, nouveau venu dans le jeu pour les Coloniaux et un potentiel de support impressionnant. Les plus observateurs l’auront aperçu parmi la flotte de rescapés accompagnant le Galactica dans la série.
La frégate de classe Osiris. Doté de capacités furtives, c’est un bâtiment à manier avec subtilité. On a pu le voir à l’oeuvre dans Blood & Chrome.

Cet article nécessite un abonnement pour être lu dans son intégralité. Connectez-vous depuis la page Mon compte, ou consultez nos offres d’abonnement pour adhérer à notre gazette.

 

Notes
Multimédia
90 %
Interface
90 %
Gameplay
90 %
Article précédentPatch 1.9 Husky pour Hearts of Iron 4
Article suivantNapoleon’s Wheel

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici