30 juin 1944, quelque part au matin dans les forêts à l’est de Minsk, une petite colonne de chars soviétiques se heurte à des allemands retranchés sur les bords d’une modeste rivière et défendant le seul pont du secteur. L’objectif est simple, il faut déloger les défenseurs et capturer le pont. A l’assaut !

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-01

Tankovye Desant est un scénario fictif offrant un bel exemple des combats dans le nouveau Combat Mission – Red Thunder. Le scénario est assez rapide à jouer, aussi bien en solo qu’en PBEM et ce quel que soit le camp. La carte est en outre très belle et si elle est constituée pour l’ensemble par une vaste et dense forêt, elle est néanmoins assez variée. Vous trouverez par ici sur Combatmission.fr la traduction du briefing complet tant pour l’URSS que pour l’Axe.

Au départ ce scénario propose essentiellement deux possibilités, soit avancer sur la route principale, soit contourner par la gauche en prenant un petit chemin forestier. La ferme dans la clairière abrite probablement quelques fantassins allemands, le plus gros des forces de l’adversaire, c’est à dire au moins un canon automoteur et beaucoup d’infanterie, devant se situer vraisemblablement de l’autre coté du pont.

En théorie il ne devrait pas y avoir ici de canons anti-chars. Ni de bunkers non plus, même si la présence d’une unité du génie, équipée d’un lance-flammes, laisse planer un léger doute. Par contre il est possible que certains endroits aient été minés.

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-02

Une meilleure reconnaissance s’impose. D’autant plus que mon infanterie est principalement équipée de pistolet-mitrailleurs, rendant les assauts très efficaces, mais nettement moins les échanges de tirs à plus longue distance. Au bord de la rivière le terrain est marécageux, toutefois en y regardant mieux il sera possible de franchir à gué. Du coté de la ferme il y a aussi de nombreux plis du terrain où les russes pourront se mettre à couvert.

Passons les premiers tours pour arriver aux premiers échanges de tirs. Mes T34 sont restés à l’orée des bois, à couvert derrière les arbres dans le virage sur la route principale, et ont débarqué leurs soldats qui commencent à s’avancer sur le flanc droit de la carte. J’ai toutefois deux chars qui ont emprunté le chemin forestier pour prendre position sur le flanc gauche, afin de couvrir le gué situé un peu après la ferme et si besoin soutenir l’infanterie de ce coté aussi.

La ferme est rapidement capturée, il n’y avait en effet que deux binômes allemands qui ne feront pas le poids devant mes fantassins, qui ont donc pu approcher très discrètement et ainsi utiliser à courte distance la pleine puissance de leurs PPSh 41.

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-03

Mes hommes se répartissant un peu partout à la lisière de la forêt, je commence à apercevoir les défenseurs. Particulièrement un canon d’assaut qui a la mauvaise idée d’entamer un repli et qui donc en sortant du bois où il était embusqué, expose son arrière à l’un de mes deux T34 s’étant positionné dans les arbres sur le coté de la ferme (ci-dessus sur la droite).

Le blindé allemand est rapidement mis au tapis, un obus ayant percé son flanc gauche. Je ne m’attendais pas à une première cible aussi facile.

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-04

Tout en continuant à avancer prudemment mes unités petit à petit d’autres fantassins allemands se dévoilent. Ils sont à l’abri derrière des sacs de sable et vont se faire copieusement arroser par les T34. Mon plus gros problème est alors de faire traverser l’infanterie soviétique, qui dans cette bataille est plutôt mal équipée, sans fumigènes et n’ayant pas de quoi riposter efficacement de loin. Sauf heureusement grâce aux blindés qui vont dans un premier temps offrir une solide couverture, semant la peur et la mort chez les défenseurs.

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-05

Un peu trop confiant, et n’ayant pas encore clairement identifié toutes les unités ennemies, j’envoie précipitamment une unité hors de la ferme pour avancer vers le bout d’un grand potager, où se sont déjà infiltrés d’autres petits groupes de soldats. Au delà du potager il y a de nombreux renfoncements du terrain qui permettent de se glisser vers le gué (situé au fond à gauche ci-dessus). Malgré un mouvement rapide entre des haies une rafale de mitrailleuse, une MG 42, venue d’on ne sait où vient faucher deux de mes hommes. La situation commence à se gâter.

Je n’ai qu’une escouade de reconnaissance, qui va s’affairer à l’opposé de la ferme, sur le flanc droit de la carte avec une bonne moitié de mon infanterie. Passer au milieu par le pont étant évidemment le plus dangereux, je vais tenter de traverser en même temps des deux cotés.

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-06

A gauche de la ferme, au bout du chemin sortant de la forêt, un T34 s’est avancé légèrement à la lisière. De cette position il surplombe le pont (ci-dessus à droite de l’écran) et le gué (ci-dessus au milieu de l’écran). Le chef de char sort la tête rapidement pour tenter de mieux voir les défenseurs, bien cachés dans les arbres. Malheureusement il sera très vite abattu, et comme on va le voir encore plus loin, l’IA parvient bien trop facilement à éliminer les chefs de chars sortant juste la tête de leur tourelle, même quand les blindés ne sont pas beaucoup ou longtemps exposés aux lignes de vues adverses.

Ce défaut qui n’est pas nouveau dans Combat Mission me semble prendre ici encore plus d’importance. Ce n’est peut-être qu’une impression, mais l’IA “snipe” trop bien voire mieux qu’avant les chefs de chars.

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-07

En voici pour preuve un second exemple. Juste à droite de la ferme et donc très en retrait du gros de mes troupes, qui à ce stade suivant de la partie ont désormais franchi la rivière à droite et atteint le gué à gauche, à nouveau un chef de char se fait sniper … Pourtant ce blindé était a priori loin d’être la menace la plus immédiate, trois autres T34 étant plus avancés devant (aux pieds du pont). Mais évidemment ceux-ci avaient verrouillé leurs écoutilles.

Or à ce moment du jeu je sais pour l’avoir aperçu très brièvement un peu avant qu’il y a au moins un second canon automoteur, qui lui aussi s’est replié mais du coté gauche de la forêt, par un chemin s’enfonçant dans les arbres de l’autre coté du gué.

De fait, comme la plupart de mes hommes sont en train d’assaillir les rives coté allemand et que je vois toujours assez difficilement où se trouvent les défenseurs, j’ai tenté brièvement mais à tort d’utiliser les chefs de chars pour augmenter mes chances de voir l’ennemi. Qui a priori me voit donc plus facilement que je ne le vois. Bref, au total j’aurais perdu pas moins de trois chefs de chars, le premier admettons plus par inattention, mais les suivants pour lesquels je faisais pourtant plus attention, soit par malchance, soit car l’IA fait du zèle dans ce cas précis.

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-08

Donc il me fallait mieux observer la route principale et voir si le canon automoteur en fuite n’y serait pas. Mon intuition était bonne, mis à part que c’est le blindé allemand qui en fait va me prendre par surprise. Un obus ricoche sur la tourelle d’un des T34 qui a quitté la route principale pour soutenir l’assaut de l’infanterie à droite sur la rive opposée mais aussi couvrir la route de l’autre coté du pont. On voit ci-dessus très bien l’obus qui rebondit. Ce T34 va immédiatement se replier derrière dans les arbres, tandis que deux autres vont longer la route vers le pont pour avancer à couvert (et continuer d’arroser les fantassins allemands dans les bois en face).

Au début il sera certes toujours potentiellement dans la ligne de mire du Stug allemand mais bien caché par les arbres il aura évité le pire. Par contre, ainsi à couvert il n’a quasi plus aucune ligne de vue. Aussi peu après je vais l’avancer à nouveau très prudemment de quelques mètres, pour tenter de pilonner la zone où est embusquée le Stug. Mais à peine a-t-il sorti le bout de son canon qu’un obus perfore la tourelle.

On voit bien dans l’image ci-dessous les deux impacts (le second est le point noir juste sous le début du canon), dont la représentation exacte est l’une des jolies petites nouveautés.

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-14
Char soviétique détruit évacué par son équipage.

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-09

Le Stug allemand continue de tirer mes blindés comme des lapins, un des T34 longeant la route s’est lui aussi un peu trop avancé, il sera détruit avant d’avoir pu tirer sur le char allemand. Il me reste au niveau de la route un T34 qui est arrivé au niveau du pont (l’objectif principal), et un T34 en arrière, toujours à l’entrée de la ferme. J’ai bien sûr encore deux blindés sur le flanc gauche (ci-dessus à droite) mais qui eux couvrent l’infanterie qui peine un peu à avancer au niveau du gué. Ces soldats ne sont pas très expérimentés, donc certaines unités se fatiguent vite, et bien sûr le terrain plus ou moins marécageux, et les tirs des allemands dissimulés dans les bois en face ne facilitent pas la chose.

De l’autre coté ma progression est bien plus rapide. Il y avait moins de défenseurs, que mes blindés ont (avant d’être détruits) mieux contribué à neutraliser. J’ai donc deux grosses escouades et un binôme qui remontent dans les bois, éliminant impitoyablement les soldats ennemis qui se replient.

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-10

Au niveau de la ferme mon T34 de commandement parvient à trouver une bonne ligne de tir sur le Stug toujours embusqué à l’autre bout de la route (ci-dessus, au fond au milieu). Quelques secondes et un obus allemand après, ce char n’est plus qu’une ruine fumante… L’explosion violente a même tué deux fantassins du génie qui rejoignaient le coté droit de la carte.

L’une de mes erreurs dans cette partie aura été de ne pas faire avancer plus vite et plus tôt mes unités du génie. Cet oubli, pendant que je me focalisais sur le Stug et sur l’assaut au niveau de la rivière, ne m’aura pas permis à la fin d’achever assez rapidement les défenseurs en fuite. En soi ces unités du génie ne sont dans ce scénario pas spécialement utile pour prendre le pont par contre elles auraient pu accentuer la pression à quelques endroits précis.

Comme souvent dans Combat Mission, si l’on vise une victoire aux points, il faut faire attention au chronomètre et donc très bien jauger la durée des mouvements.

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-11

Passons ici les combats au niveau des rives. Tandis que quelques défenseurs isolés opposent encore une farouche résistance au niveau du pont, retardant encore ma progression à gauche du coté du gué, l’autre “moitié” de mon infanterie sur la droite de la carte est parvenue à contourner le Stug embusqué au bout de la route (et au passage à encore éliminer quelques fuyards dans les bois). Je n’ai malheureusement pas avec moi d’armes anti-chars, et mon infanterie du génie avec ses pains d’explosifs et son lance-flammes est encore loin derrière.

En plus de les avoir laissé trop longtemps à l’arrière, les soldats du génie se sont assez vite fatigués en avançant au travers de la forêt et des bords marécageux de la rivière.

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-12

Le Stug ne semble pas avoir bien vu où se trouvent mon infanterie mais il a quand même pivoté un peu sur sa gauche. Quel dommage que je n’ai plus un char en bonne position de l’autre coté du pont … J’en ai quand même un, sur le pont à ce moment, que je vais alors avancer rapidement pour tâcher de profiter de cette opportunité et tirer de flanc ce maudit blindé. La forêt est très dense et je lance donc mon infanterie à l’assaut du canon automoteur, après tout mes soldats ont encore plein de grenades avec eux, autant qu’elles servent !

On voit ci-dessus une des grenades (en plein vol, au milieu de l’écran), les chenilles seront d’ailleurs à force endommagées, et cette diversion scellera le sort ce ce Stug.

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-13

Pas de chance, la partie s’arrête alors que j’allais pouvoir tirer sur le Stug au bout de la route. C’est un match nul, même si à quelques minutes près j’aurais très probablement éliminé la moitié au moins des derniers défenseurs, et ainsi remporté cette bataille, qui n’est pas très difficile mais comporte néanmoins son lot de surprises.

On voit sur la capture d’écran ci-dessus l’état complet des forces en présence. A gauche une mitrailleuse lourde m’a donné du fil à retordre, surtout car j’ai mis longtemps à la trouver et qu’elle a bien encaissé la pluie de tirs tombée dans son coin. Au milieu, juste après le pont, il y a encore deux petits groupes d’allemands que mon infanterie de l’autre coté de la route ne parvenait pas non plus à bien voir. Ces soldats allemands sont plus ou moins paniqués ou blessés et n’étaient plus une réelle menace.

combat-mission-red-thunder-aar-tankovye-desant-15

Ci-dessus on voit mieux le premier Stug, abattu au tout début, puis la position du second, au bout de la route, et celle du troisième, réfugié à gauche dans les bois.

Un T34 est donc positionné au ras des arbres, il avait précédemment pilonné aussi de l’infanterie embusquée devant le Stug. Ce dernier n’était pas seul, il protégeait d’autres soldats, dont un mortier qui n’aura d’ailleurs pas fait grand chose, j’ai à peine vu tomber 2-3 obus de mortiers. Un peu plus loin à coté du mortier se trouve donc un autre Stug, qui est en fait caché au milieu des bois, probablement paniqué. Il s’agit en fait du deuxième blindé que j’avais aperçu s’enfuyant par le chemin de l’autre coté du gué quand j’ai éliminé le premier Stug. Celui qui m’a éliminé trois T34 devait lui être le troisième, embusqué au bout de la route depuis le début.

Vous trouverez soit par ici sur Twitch soit de ce coté sur Youtube (avec la première partie en exemple ci-dessous), une vidéo qui présentait il y a deux mois cette même bataille mais jouée alors sur une version bêta du jeu et probablement même de la carte, qui comporte donc là quelques légères différences coté allemand. Quelques mots supplémentaires rapidement et plus généralement sur Red Thunder, sur lequel nous reviendrons par la suite. Ce nouveau volet plaira indéniablement aux amateurs de Combat Mission ainsi qu’à quiconque voulant jouer une partie des combats ayant eu lieu sur le front de l’est. Les nouveautés de la version 3.0 du moteur de Battlefront ne sont pas flagrantes, tout au moins de prime abord. C’est tout simplement que cette nouvelle mouture ajoute ou change de nombreux détails dont on ne se rend compte qu’à l’usage, le jeu étant, comme avec chaque nouveau titre de la série, un peu plus affiné à chaque fois.

7 Commentaires

  1. Très bon AAR ! ça fait longtemps que je n’ai pas testé un Combat Mission (depuis Shock Force en fait) et pour la première fois ça m’a donné envie de m’y remettre :)

      • A la base il y a Battle for Normandy, Fortress Italy ou le nouveau Red Thunder, qui sont donc trois volets ou modules indépendants, avec chacun des extensions. Comme par exemple Market Garden ou Gustav Live.

        Red Thunder est en v3.0, les deux autres précédents volets devraient être patchés prochainement. Sinon il y a CM Shock Force qui est très bien mais différent et qui n’a pas bénéficié des dernières mises à jour du moteur. Un CMSF 2 devrait sortir dans quelques temps. Là évidemment on sort beaucoup du cadre WW2.

        Voir aussi les dossiers ou tests dans nos archives, par là : https://www.wargamer.fr/tag/combat-mission/ Et il y a aussi deux démos, Normandy et Italy, par là chez Battlefront http://www.battlefront.com/demos (sur d’anciennes version du moteur toutefois).

        Je ne sais pas si cela répond bien à la question, à mon sens on peut très bien redécouvrir Combat Mission avec Red Thunder, cela dépend surtout du théâtre d’opération que l’on préfère. Les dernières vidéos de Chris Nelson sont très pratiques pour se roder au moteur et à son interface, voir spécialement la série sur la campagne d’entrainement, par là https://www.youtube.com/watch?v=JAJnW8zTUQs&list=PLDEdar8MbcHC_WlwKtc8hNYeUuSAOZMF3 . Mais bien sûr c’est uniquement en anglais. Enfin il y a aussi en vf cette fois des articles utiles sur http://www.combatmission.fr/

  2. Merci de la réponse. J’aurai une préférence pour la Normandie car j’ai déjà joué le Front de l’est. Ceci étant, les vidéos sur le dernier opus sont attirantes. Je vais essayer la demo sur la Normandie même si elle date.

  3. Une autre manière de répondre à ta question Curial est de préciser que les titres CMBO, CMBB et CMAK constituent la série “CMX1”. Les suivants (Shock Force, Battle for Normandy, Fortress Italy et Red Thunder) la série “CMX2”
    Pour l’essentiel, tous les titres de la série CMX2 sont homogènes en terme d’innovation. ainsi, si Battle for Normandy “date”, il est peu différent technologiquement parlant de Red Thunder (et bientôt pas différent du tout par le biais du système de mise à jour des derniers titres de la série)

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici