Comment les jeux de guerre ont-ils changé avec les technologies ?

0
678

Les jeux vidéo de guerre ont connu de grandes évolutions technologiques ces dernières décennies, aussi bien au niveau de la sophistication de leur design que de la complexité de leur scénarios ou des possibilités offertes par leur gameplay. Le chemin parcouru est impressionnant, et les jeux de guerre contemporains offrent une expérience totalement différente de leurs prédécesseurs. Retour rapide sur les manières dont les évolutions technologiques ont changé ces jeux.

Une évolution des manières de jouer

L’histoire des jeux de guerre a commencé en toute simplicité avec Spacewar!, un jeu créé par des étudiants du Massachussets Institute of Technology en 1962. Le gameplay de ce jeu qui mettait en scène deux vaisseaux qui s’affrontaient à coup de missiles était très simple et n’offrait que peu de possibilités. Les années 1970 et l’émergence des jeux d’arcade ont amplifié les possibilités offertes par les jeux de guerre et leur popularité, mais c’est la démocratisation des consoles de salon qui a réellement permis aux manières de jouer d’évoluer.

Le succès retentissant de Medal of Honor, sorti sur Playstation en 1999, a créé des nouveaux codes pour les jeux de guerre dont beaucoup des jeux suivants se sont inspirés, comme par exemple Brother in Arms ou le fameux Call of Duty dont les suites continuent de rencontrer un franc succès. L’engouement pour les consoles de jeu a aussi provoqué la multiplication de communautés de fans de jeux de guerre. Cette dynamique a été amplifiée par les améliorations des modes multijoueurs qui permettent aux amateurs de se retrouver à plusieurs et de s’entraîner les uns contre les autres.

 

Call of Duty Black Ops 2

Le passage à la 3D, quand le terrain de jeu devient quasi réalité

Les évolutions des technologies 3D ont aussi révolutionné la manière de jouer aux jeux vidéo. Elles ont notamment permis le développement de jeux de tir à la première personne. Exemple canonique en la matière, Doomun des meilleurs jeux des années 1990, a indubitablement eu un impact sur tous les jeux de tir qui ont suivi. Étant un des premiers jeux à utiliser un graphisme en 3D immersive, Doom a laissé sa marque et beaucoup de jeux impliquant du tir à la première personne ont été influencés par ses innovations.

Le passage à la 3D a eu un impact énorme sur les jeux de guerre, car il leur a permis d’avoir un réalisme saisissant qu’il était impossible d’atteindre en deux dimensions. Cela a augmenté les possibilités d’un point de vue gameplay, offrant aux joueurs une immersion beaucoup plus proche des réalités qu’auparavant. En découlent des jeux aux scénarios de plus en plus complexes, permettant aux joueurs de vivre une véritable expérience.

Les progrès de l’intelligence artificielle ont créé des ennemis de plus en plus coriaces

Ces évolutions graphiques se sont accompagnées de progrès en matière d’IA. En effet, quoi de plus frustrant que d’être investi dans un jeu vidéo, bien préparé, mais de ne pas se sentir mis en danger par le programme qui contrôle l’ennemi ? Les progrès technologiques en matière d’intelligence artificielle ont permis aux jeux vidéo de guerre de devenir de plus en plus complexes, et les machines peuvent à présent créer des stratégies relativement élaborées capables de tenir à carreau des joueurs pourtant entraînés.

Il reste encore du chemin à parcourir à ce niveau, et tous ont en mémoire des situations où l’intelligence artificielle s’est comportée de manière incohérente, mais les progrès sont indéniablement de taille par rapport au jeux des décennies passés. Pour continuer sur cette lancée, Electronic Arts entraîne des agents d’intelligence artificielle autodidactes sur Battlefied 1 afin qu’ils continuent de progresser ce pour mettre en difficulté même les meilleurs joueurs. Voilà qui augure de beaux nouveaux changements dans le monde des jeux de guerre !

 

Battlefield

Les technologies ont bien évidemment eu un grand impact sur ces jeux. Plusieurs éléments clés ont marqué leur évolution : les changements dans les manières de jouer, l’amélioration des rendus en 3D et les progrès des calculs de l’intelligence artificielle. Les technologies continuent d’évoluer sans cesse, et on attend de voir quel sera leur impact sur les prochains jeux de guerre, comme sur les futurs wargames.

Les jeux traditionnels évoluent aussi

C’est une évidence, mais si les jeux de guerre sur PC sont un des fleurons grand public des jeux de simulation, particulièrement grâce à leur rendu graphique toujours plus criant de réalisme, les jeux dits traditionnels, sur tables ou plateaux virtuels en général, évoluent eux aussi, à leur rythme certes. L’échelle, et le style de jeu différent, évidemment, mais que l’on joue un soldat d’une escouade en avant-garde sur le front, ou un général en retrait commandant plusieurs milliers voire dizaines de milliers d’hommes devant lui, sans réflexion, sans tactique, sans stratégie, la victoire sera au mieux un fait du hasard, au pire un rêve hors de portée.

Il est heureux de constater régulièrement que ces jeux classiques font eux aussi le bond technologique nécessaire pour nous passionner, ou nous distraire, à hauteur des supports informatiques d’aujourd’hui.

Les amateurs du genre apprécieront l’infographie suivante (cf. Boardgamegeek) dressant un tableau assez large de l’évolution des wargames traditionnels ces soixante dernières années. Sans parler de nombreux titres évoqués souvent dans nos colonnes, vivement les futures adaptations informatiques de récentes séries marquantes, telle la désormais fameuse série COIN. Et tout en étant novateur niveau gameplay, des jeux comme Command Modern Air Naval Operations ou le futur Military Operations parviennent à leur manière à proposer un rendu “3D” à très grande échelle.

 

Infographie – 60 ans de wargames et jeux de plateaux simulant des conflits historiques.