AccueilDossiersDécors et champs de batailles d'XCOM 2

Décors et champs de batailles d’XCOM 2

Voici pour le plaisir du coup d’oeil et en guise de préambule à notre prochain test un dossier présentant au travers de différentes captures d’écrans la diversité et la qualité des graphismes d’XCOM 2.

Paru au début du mois dernier, la suite d’XCOM est déjà un franc succès et très certainement un des meilleurs jeux de stratégie de 2016. Cela grâce à une ambiance très soignée, particulièrement à l’échelle tactique lors des nombreuses batailles qui font le coeur du jeu. Batailles ardues dont la difficulté, certes ajustable et toujours plus prononcée en début de partie, fait aussi toute la saveur.

Peu de jeux vidéo ont modélisé aussi bien les combats d’escouades dans un environnement en 3D. Il y avait eu Silent Storm, qui en son temps était pour cela déjà très réussi, puis en 2012 le premier reboot de la série X-Com qui s’était imposé comme la nouvelle référence en la matière.

Avec XCOM 2 Firaxis a affiné la formule, proposant plus de variétés encore dans les situations, sans pour autant, bien au contraire, diminuer le nombre de choix tactiques offerts au joueur. Commençons ici par évoquer l’un des aspects les plus importants d’un jeu tactique, les cartes qui représentent les champs de bataille.

Cela ne nuit en rien au bon déroulement du jeu, ni à l’intensité des combats, toutefois les seuls moments où l’on peut avoir, trop brièvement malheureusement, une vue aérienne du champ de bataille, sont au tout début d’une mission, lorsque le Skyranger arrive sur zone avant de larguer nos soldats, et à la toute fin du combat, juste avant qu’une grosse fenêtre de rapport fasse irruption au milieu de l’écran.

Ce n’est qu’un détail, mais on y perd souvent l’occasion d’avoir une vue plus globale de ce que l’on va faire ou surtout de ce que l’on vient d’accomplir. C’est d’autant plus regrettable que les cartes sont en général vraiment belles, et que l’on n’a donc quasi pas le temps d’apprécier l’ensemble du terrain. Autant cela se comprend en début de mission, afin de laisser le joueur un peu plus longtemps dans le brouillard, autant en fin de mission ça ne coûterait rien qu’on puisse avoir une belle vue aérienne.

A de rares occasion pendant les combats la caméra prend un peu de hauteur, pour que l’on voit bien un tir entre deux adversaires éloignés, mais dans la plupart des cas on ne perçoit que les alentours immédiats des soldats, avec donc plus ou moins de brouillard de guerre autour selon que l’on soit ou non au début d’une mission.

En un sens c’est un comble pour le joueur qui dirige des commandos ne se déplaçant que par la voie des airs, commandos qui eux-mêmes utilisent à volonté des drones volant, bénéficient en outre, dixit votre commandant en second, de reconnaissances effectuées par les rebelles locaux, mais non, tant pis pour les jolies cartes, le joueur ne verra la situation que 99% du temps au ras des pâquerettes …

Trêve d’explications justifiées ou non, laissons ici parler d’elles-mêmes les images et appréciez au passage la beauté des décors.

Vues aériennes – arrivée du Skyranger sur le champ de bataille

Vues du Skyranger – décollage et débarquement

Ces courtes cinématiques introduisant chaque départ en mission sont comme pour beaucoup de choses dans le jeu relativement aléatoires. L’angle de vue variant plus ou moins et l’arrière-plan montrant la région dans laquelle se trouve le vaisseau-mère Avenger, ou un petit bout du secteur où l’on arrive au combat. Pour ne pas vous gâcher la surprise je n’ai quasi pas ici dévoilé certaines missions spéciales ajoutant un peu plus de diversité aux décors du jeu.

Vues en hauteur – fin d’une bataille