Le retour de Fantasy General était des plus attendus. A sa sortie il y a 25 ans, on pouvait alors troquer les panzers et autres T34 contre des Elfes et des Trolls. Néanmoins, la formule réussie de Panzer General restait la même, les noms avaient bien changé, quelques artefacts venaient pimenter la sauce, mais dans l’ensemble, c’était seulement esthétique. Aujourd’hui, allons-nous voir se reproduire la même magie avec cette version 2 ?

L’art de la transformation

Si comme moi vous avez lu notre précédent article sur la version preview, vous pouvez vous demander quel est le rapport avec la série des « General » ? En effet, cette série se caractérise par la formation d’une armée propre au joueur qui évolue au fur et à mesure des scénarios. La monnaie utilisée est le point de prestige qui se gagne en prenant des objectifs ou en remplissant des conditions de victoires dans un délai imparti. Elle sert à l’achat de nouvelles unités, l’amélioration ou leur complétion, cette dernière action faisant baisser le niveau d’expérience de l’unité, exprimé avec des étoiles et qui peut monter jusqu’à cinq.

Tout cela existe bien ici, mais est présenté différemment au point d’avoir le sentiment de se trouver devant un nouveau jeu.

L’installation, via Steam pour moi, ne pose aucun problème, comme pratiquement tous les jeux aujourd’hui. La présentation, que l’on peut sauter, et la musique sont dans le style fantastique avec un côté mystique, tout à fait en rapport avec le thème. Le menu de départ propose de jouer deux campagnes : Invasion, titre de l’opus, et conseillé pour commencer, et la Légende de Falir (the Tale of Falir), campagne plus courte, optionnelle avec l’édition Hero

L’entrée en campagne avec le brouillard de guerre..

Cet article nécessite un abonnement pour être lu dans son intégralité. Connectez-vous depuis la page Mon compte, ou consultez nos offres d’abonnement pour adhérer à notre gazette.

Conclusion, notes, points positifs et négatifs

  • Très bonne finition.
  • Longue durée de vie.
  • Version française disponible.
  • Un « General » original.

  • Difficulté variable, attention.
  • Une seule faction jouable, pour l’instant.

Notes
Multimédia
90 %
Interface
85 %
Gameplay
90 %

Infos pratiques

Date de sortie : 5 septembre 2019
Éditeur / Studio : Matrix - Slitherine / Owned by Gravity
Prix : 33,99€
Site officiel :

Fiche chez l’éditeur ; fiche sur Steam ; fiche chez GoG.

Remarques :

 

Un éditeur de batailles permet de créer ses propres scénarios, deux futurs DLC allant venir dans un futur proche étoffer la palette d’unités et de situations jouables.

Article précédentWellington : The Iron Duke
Article suivantTable Battles – English Civil War

24 Commentaires

  1. Il ne faut pas hésiter, c’est un très bon produit, même s’il n’est pas encore en français contrairement à ce qu’on a marqué, petit dérapage du à la rapidité de sortie. Ils ont mis l’allemand, le chinois, l’espagnol, le français arrivera certainement avec une Maj.

    • Ignorant ce qu’il en est sur steam et GOG, le jeu a été acheté hier dès sa sortie sur le site de Siltherine pour ma part et était déjà intégralement en français :).

      Après quelques heures de jeu, la comparaison est trop tentante : ce Fantasy General II est au premier opus ce qu’Order of Battle est à Panzer General. Même si Fantasy General II bouleverse un peu moins les mécanismes de son aïeul comme l’a fait OoB.

      Et puis on retrouve quand même un plaisir coupable de l’opus originel dans ce FGII : celui de le lancer et de continuer à le faire tourner pour la bande son qui .. frise la perfection ! Les musiques et leurs orchestrations sont de haut niveau (incluant il est vrai du Bach ce qui aide) lorsque l’on se concentre dessus.

      Bonne pioche !

      • Je dois être maudit ! Sur Steam, il est maintenant annoncé en français. Je l’ai désinstallé et réinstallé et toujours pas de VF, je ne comprends pas.

  2. Le jeu est bien en français ! Il faut simplement ne pas oublier de basculer de la version définitive de la béta, arrivée le 4 septembre dans la nuit, à la version actuelle. Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation…

    • :) Les joies de steam … faisant parfois des mises à jour automatiques rendant des saves incompatibles ou dans ce cas là ne passant pas de la version bêta à la définitive. L’important est que ce soit réglé.

      La traduction FR présente de légères coquilles mais des quelques heures passées rien de bien méchant pour l’instant.

  3. Bonjour,

    J’avoue que je suis un peu déçu pour l’instant… le coté ballade scénarisésur la carte avec un brouillard de guerre et 3 ou 4 unités. L’esthétique ne me fait non plus rêver et j’aurais préféré une échelle plus stratégique…
    A+
    Philippe

    • C’est bien ce que j’ai ressenti au début. Il faut optimiser le démarrage et sauvegarder pour pouvoir reprendre plus tard sans avoir à se coltiner ces premiers scénarios plan-plan.

  4. Très bonne nouvelle que la sortie de ce jeu ! Merci Jacques, pour ton test. J’aurais quelques remarques à faire concernant certains points de détail. En premier lieu, au sujet de la présence d’un système comparable au Chifumi (un nom curieux pour désigner un jeu chinois… ;)). Si ce système correspond bien à ce qu’on trouve avec les unités basiques, le fait est -comme cela fut indiqué lors du développement- qu’avec toutes les évolutions possibles durant une partie, on se retrouve dès les premiers upgrade avec des guerriers nettement plus polyvalents que ce que permettrait un schéma Pierre-Feuille-Ciseaux. J’avais brièvement évoqué cet aspect dans la preview. Un guerrier de base dévolu au corps à corps peut parfaitement, avec quelques points d’expérience, se muer en combattant à distance.

    Second point sur lequel je voulais revenir, je cite : “L’absence de connaissance des règles” dont il est question dans le test. Le côté “barbant” des premiers scénarios n’est pas anodin car cela permet justement d’aborder les bases du jeu de façon didactique. Chercher à griller les étapes (pas de procès d’intention de ma part ; juste une constatation concernant une attitude commune chez les joueurs actuels) c’est aussi se priver de ces bases que le développeur à mises en place afin d’aider le cheminement du joueur néophyte. C’est un peu comme renoncer à lire un manuel d’utilisation, sous prétexte qu’on a déjà manipulé un appareil apparemment similaire à celui qu’on vient d’acquérir. C’est parfois payant et ça fait gagner du temps mais ça conduit également, souvent, à des frustrations, voire à des problèmes plus sérieux.

    Enfin, un mot sur cette remarque : “plus sympathique en solitaire”. Je partage totalement cette opinion mais je la nuancerais en me référant au fait que le jeu, selon Slitherine (et probablement selon le succès rencontré…) devrait être complété de factions supplémentaires. Dès lors, je pense (je précise bien qu’il ne s’agit de rien d’autre que de ma propre vision des choses) que le multi prendra tout son sens. Pouvoir jouer l’Empire, les Morts-vivants ou qui sait, des trolls, des harpies, etc. si tant est qu’il sera possible d’inclure ces unités dans sa propre armée, voilà qui devrait quelque peu pimenter les choses. Du moins c’est mon souhait ! ;)

  5. C’est un bon jeu mais il y a des choses qui me gênent. Par exemple, le fait de ne pas pouvoir se deplacer apres avoir attaqué est trés frustrant. Normalement , on a une action/attaque ET un déplacement. Ca aurait donné bien plus de possibilités au gameplay.
    Autre chose: les cartes: elles sont trop dirigées: on nous force presque à suivre un chemin bien précis sous peine de perdre du temps et donc de l’argent…
    Et justement le point le plus déprimant ,c’est le fait de ne pas pouvoir jouer en prenant tout son temps pour explorer la carte. Si on explore, on peut mais on a zero argent à la fin en bonus. Donc on se force à avancer sans explorer. quel gâchis… le jeu aurait pu être 100 fois mieux avec ce coté exploration.
    Et je ne cite meme pas les defauts du jeu comme celui des loots aléatoires. Trop peu d’armures, trop peu d’armes. On ne peut meme pas en acheter.

  6. La campagne est très scénarisée en effet. En théorie en explorant, si on y perd plus ou moins en argent / or, on peut trouver des bonus susceptibles de compenser. Comme par exemple un lieu donnant une bénédiction qui diminuera le nombre de tués, donc le coût pour remplacer les pertes d’une ou plusieurs unités une fois la mission achevée. Néanmoins les objectifs sont assez dirigistes, me semble-t-il aussi.

    Les développeurs vont probablement varier / étoffer les choses au fil des extensions. Là pour le studio c’est clairement une base de départ sur laquelle s’appuyer. Beaucoup de nouvelles unités sont prévues par la suite, si tout va bien, par exemple.

  7. Je suis définitivement déçu, à part la musique et l’habillage mais bon… Un vrai FG2 devrait être un Panzer corps ou order of battle fantaysie, c’est pourtant simple :-) Il y a quelques années, un autre jeux dont je ne me rappelle plus le titre (elven legacy ?) avait été évoqué comme successeur de FG, il en était plus proche pour moi…

    • Il y a eu en effet Fantasy Wars, puis après Elven Legacy, qui s’inspirait pas mal de Fantasy General.

      Simple curiosité, c’est le scénario ou le gameplay tactique qui vous a déçu ?

    • Curieusement et bien que j’ai acquis par la suite toutes ses extensions, Magic, Ranger et Siege, pour ma part c’est plutôt Elven legacy qui m’a le moins plu lorsque je compare avec ce FG2. Comme quoi, tout ceci est fortement subjectif. La bonne nouvelle étant que les goûts, tout comme les jeux (pour certains du moins) évoluent. Celui-ci devrait connaître un avenir à là Order of battle, avec quelques extensions venant enrichir l’expérience et qui sait, peut-être également le gameplay (à supposer que ce soit votre point noir ?). Ceci étant, en étant aussi objectif qu’il m’est possible de l’être, FG2 m’apparaît comme nettement plus proche du gameplay d’un OoB ou d’un Gladius, avec lequel il partage d’ailleurs nombre de points communs… Ce qui, de mon point de vue et si on prend en considération la qualité de la bande son musicale, en fait potentiellement un jeu plus intéressant que Fantasy wars ou Elven legacy. Il serait intéressant de savoir plus précisément ce que vous attendez de ce jeu et ce qui vous pose problème ?

      • Ce qui me pose problème (si l’on veut, ce n’est qu’un jeux :-)), ce que FG2 n’a rien à voir avec la série qu’il prétend continuer. L’échelle en particulier me semble incompatible avec le concept de la série général (on va dire échelle grand tactique, au niveau d’une bataille classique).

        • Rien à voir ? Narrativement c’est pourtant dans la parfaite continuité de l’histoire établie avec FG. La musique est scrupuleusement fidèle à l’originale. Les unités reflètent globalement celles utilisées à l’époque, bien qu’il y ait pas mal de manques, et les références aux commandants originaux sont omniprésentes. La géographie rend hommage à son prédécesseur. L’utilisation d’artefacts est reprise du jeu originel, etc. Côté gameplay on reste sur des batailles en tours alternés avec brouillard de guerre. Bref, je suis assez étonné car la filiation me semblait justement difficilement critiquable. Il faut garder à l’esprit que le but n’était clairement pas de créer un reboot mais de faire du neuf avec du vieux, si je puis dire. Ce n’est pas un travail de mémoire mais plutôt une forme d’hommage. Quant à l’aspect Grand tactique, si ce concept m’est étranger, je pense que la philosophie de FG est parfaitement préservée ici, avec une carte stratégique certes manquant d’un degré de liberté dans les opérations mais compte tenu que le jeu d’origine n’en permettait pas davantage, je vois mal ce qu’on pourrait lui reprocher. Parler d’incompatibilité avec le concept de la série alors que cette dernière, quel que soit la volet abordé, n’a jamais prétendue offrir un gameplay de Grande stratégie, voila qui me laisse dubitatif.

          De mon point de vue et c’est peut-être ce que vous souhaitiez remarquer, le plus gros souci avec FG 2 aurait plus attrait au dirigisme des scénario. C’est effectivement un écueil difficile à éviter quand on veut concilier trame narrative et stratégie. Si cela passe mieux avec un jeu comme Gladius c’est que l’aspect narratif y est quasiment inexistant. Quant à OoB, en ce qui le concerne, il fait également l’impasse sur ce plan. Maintenant, reprocher ce léger faux-pas à FG 2 est assez délicat, dans la mesure où il était évident qu’une suite à FG se devait d’en exploiter le background, tout en s’appuyant dessus pour asseoir sa personnalité propre.

          Sans vouloir tirer des conclusions hasardeuses, il me semble probable que tout simplement ce style de gameplay, mélangeant deux aspects si différents, rôles et stratégie, ne convient pas à certains joueurs dont vous paraissez faire partie. En ce cas, difficile d’argumenter et surtout, ce serait vain car comme on dit, les goûts et les couleurs… ;o)

          • Peut être connaissez vous mal la série des général mais il n’y a pas de scénario, ce sont des campagnes, successions de batailles à une échelle qui permet un minimum de stratégie (une armée avec un centre, des ailes, une réserve pourquoi pas), on est quand même plus proche de la tactique que de la stratégie d’où mon appellation grand tactique (encore une fois à l’échelle d’une bataille, stalingrad, tobruk etc…1à2 km par hex, 1 jour par tour). Tous les jeux de la lignée sont comme ça, avec des améliorations graphiques ou de game play, mais la base reste la même. On voit par exemple avec Panzer Corps un bon exemple d’un héritier revendiqué qui conserve le principe de panzer général en l’améliorant.
            Si vous avez joué à Fantasy General, vous devriez quand même bien sentir qu’on est pas sur la même famille de jeux. Ce qui n’est bien sur pas grave et le nouveau est peut être un très bon jeux mais pas Fantasy Général II.

    • Et pourtant, les meilleurs JdR ne sont-ils pas ceux sachant le mieux marier incarnation de personnages, narration riche et combats tactiques, voire stratégie et exploration ? Votre réaction est assez paradoxale. La véritable raison de votre désamour semblerait plutôt se cacher ailleurs. Il arrive que l’on soit réfractaire à certains jeux, sans parvenir à mettre le doigt précisément sur ce qui coince. Il semble que ce soit le cas ici !

  8. Ayant enfin terminé la campagne, je me pose la question de la re-jouabilité. Je ne pense pas qu’elle soit au rendez-vous, car hormis les 2-3 scénarios où un choix devait être fait, on recommence tout pareil. Il faut se tourner vers le multi ou attendre de nouveaux terrains de jeu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here