Imperiums – Greek Wars : bande-annonce

5
361

Il arrive avec un peu de retard, mais ce 4X faisant suite à Aggressors: Ancient Rome est bien à compter d’aujourd’hui jouable par tous. Au programme, le bassin méditerranéen à l’époque gréco-persane le tout enrichi par les mythes de ces temps lointains, mais dont néanmoins on se souvient encore. Telle par exemple la légendaire quête de Jason et de la toison d’or, et bien d’autres histoires qui font toujours écho dans nos mémoires. De quoi a priori agrémenter agréablement vos conquêtes estivales et votre réécriture de l’Histoire antique.

Pour plus d’informations sur Imperiums : Greek Wars, voyez cette page sur Steam et le site officiel.

 

Communiqué

Imperiums: Greek Wars released!

Hello everyone!

We are happy to share some great news with you – Imperiums: Greek Wars has just been released.

For our loyal fans who already own a Steam version of our previous game, Aggressors: Ancient Rome, we have a nice surprise! Just start Aggressors once again and see for yourself ;) But don’t wait too long, it will not last forever!

You can also purchase the game on our website, by doing so you will support the dev team directly and at the same time you will be able to claim a discount!

Are you not convinced yet? Here are some of the unique features that raise our game above the crowd:

– the biggest map of ancient Greek world ever made in this genre
– dynamic empire expansion
– treacherous diplomacy
– praised AI
– endless number of lively custom worlds
– ancient mythology elements

We would like to thank you for the support and encouragement that made the finishing of the game possible. We welcome any ideas, suggestions and opinions so feel free to share them on our Steam forum or Discord.

And don’t forget! If you like the game, tell your friends. Word of mouth is a powerful tool and we are very fond of our growing gaming community.

Yours,
Kube Games team

About game

Imperiums: Greek Wars is a unique combination of turn-based 4X game on a grand strategy map with mythological elements. Inspired by our previous award-winning title Aggressors: Ancient Rome, we take players back to the time of Philip II of Macedon and his effort to unite Greece (Hellas) under the auspices of a great new Macedonian empire.

Players choose from almost 30 factions including mighty Athens and Sparta, upstart Macedonia, uncouth barbarians, and Persian satrapies. Face new challenges in the historically accurate setting on the biggest map of ancient Greece ever made in this genre. Strategy, political scheming, and clever military tactics will be needed to establish a powerful state; however, far more than that will be needed to succeed in becoming a legend.

All is set in a world enhanced by (optional) myths and legends that open the way to fabulous adventures and perilous quests of ancient heroes, deepening the player experience and completing the story of the game.

An endless number of worlds can be created through an in-game map generator and simple modability, including a built-in editor and integrated Steam Workshop ensure extreme replayability. Offline and online multiplayer and Ironman modes give plenty of opportunities to test players’ skills to the limit.

Follow in the steps of great kings and legendary heroes and experience the ancient Greek world as never before!

Official website – imperiumsgame.com
Facebook – facebook.com/Imperiumsgame/
Twitter – twitter.com/kube_games
Instagram – instagram.com/imperiums_game

5 Commentaires

  1. Et en plus il y a encore pour quelques jours une remise de 20%pour les possesseurs de leur jeu précédent ” Aggressors”. Je recommande les 2 jeux !

  2. Y ayant consacré une petite 10aine d’heures, je confirme que c’est du tout bon. Le syndrome du “un tour de plus” a encore frappé.
    J’ai beaucoup usé les jeux Paradox mais je trouve que leurs produits deviennent trop complexes et finalement tendent à amenuiser le plaisir qu’on en tire.
    Ici, “c’est du brutal” comme dirait Lino Ventura. Un nectar pas forcément dans un bel emballage mais un produit total qui vous laisse totalement comblé.

    • “totalement comblé”, je n’irais pas jusque-là ;o) Pour ma part ce jeu m’a, dans un premier temps, donné envie de retourner jouer avec leur titre précédent Agressors… avant de remettre le couvert avec Imperator, pour au final réaliser à quel point j’avais pris bien plus de plaisir à jouer avec la série de Longbow Games, Hegemony (surtout les deux premiers, moins avec Caesar). Je suis d’accord pour dire que globalement le gameplay d’Imperium est plus “ludique” (désolé pour le pléonasme) que celui d’imperator mais pour ma part j’ai vraiment beaucoup de difficultés avec certains aspects.

      En premier lieu, la carte que je trouve trop souvent pénible à appréhender visuellement. Pas mal de difficultés pour trouver certaines ressources sans devoir passer par les filtres, eux-mêmes peu accessibles car liés à l’affichage depuis un sous-menu. Ce qui amène l’évocation d’un deuxième aspect peu convivial selon moi : l’interface ! C’est pas nouveau puisque Agressor utilisait la même UI… Troisième aspect délicat à mon goût, l’intégration de la mythologie à un contexte qui se veut historique. Bien entendu c’est optionnel et c’est tant mieux mais quoi qu’il en soit, je reste dubitatif sur ce point.

      Et puis il y a, comme dans tous ces jeux de stratégie, l’éternel problème de l’utilisation des filtres colorés… Un point qui de ce que j’en vois (sans -trop- vouloir jouer avec les mots…) prend des proportions de plus en plus importantes, comme on peut le constater avec Imperator ou pire, avec Field of glory Empires. Il est certain qu’à vouloir de plus en plus complexifier le gameplay et ses possibilités, on en arrive à démultiplier l’utilisation de filtres subtilement colorés pour “montrer” certaines choses. Le souci étant qu’un joueur handicapé sur ce plan devient incapable de s’accommoder (ok, j’arrête !) de ces “subtilités”. Dommage que les développeurs manquent à ce point d’imagination car on pourrait avantageusement remplacer ce système, simple et rapide donc économique il est vrai, par d’autres plus consensuels vis à vis de l’utilisateur final. L’argent, sempiternel nerf de la guerre !

      Ceci dit c’est un bon jeu que je conseillerais à tout le monde, sauf aux personnes sensibles à la réfraction des photons sur des surfaces peu compatibles avec la distribution mal foutue de leurs cônes et bâtonnets rétiniens… ;o)

  3. Précision au sujet de l’intégration de la mythologie : je ne critique pas l’idée et la démarche, que je trouve a contrario excellente et trop peu utilisé dans ces jeux d’histoire antique. Ce qui me gêne c’est d”avoir par exemple des armées des enfers interagissant concrètement avec celles des joueurs. En résumé c’est la manière dont ces aspects mythologiques sont intégrés de façon réaliste au flux des événements. J’aurais préféré une approche plus subtile, plus “désincarnée”, de la chose ; moins “grand-guignolesque” en quelque sorte :o)

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici