Matt Barton explore régulièrement dans son excellente émission Matt Chat l’histoire du jeu vidéo, au travers d’intéressants interviews de personnalités ayant contribué aux premiers pas de ce fantastique loisir multimédia. Ces derniers mois ce sont par exemple Brenda Romero et Robert Sirotek qui se sont prêtés au jeu des questions-réponses, revenant entre autre sur la série Wizardry et l’incontournable Jagged Alliance, dont rappelons-le un remake prometteur, JA Flashback, devrait d’ailleurs sortir dans quelques temps grâce aux passionnés développeurs danois de Full Control. D’ici là voici l’occasion de revenir aux origines de cette “strategy role playing adventure”, terme alambiqué qui néanmoins reflète encore très bien un jeu mêlant quasi parfaitement action ET réflexion (comme d’ailleurs le premier X-Com, sorti à la même époque). Le tout dans une ambiance satirique qui laissait néanmoins libre cours à l’imagination.
Au passage sont évoqués dans ces entretiens de nombreux autres sujets, personnes, voire anecdotes croustillantes relatives à ces jeux et à cette époque. A voir donc pour les curieux par exemple les épisodes 233 et 235 où Brenda Romero est interviewée concernant Sir-Tech et Jagged Alliance 2, puis aussi l’épisode 247 avec R. Sirotek sur la société Sir-Tech Software qu’il créa. Ou encore si vous l’aviez manqué l’année dernière mais dans un registre assez différent l’épisode 205 qui concerne cette fois William Volk et Avalon Hill.

1 commentaire

  1. J’apprécie d’ordinaire assez peu les vidéo de retro-gaming sur la chaîne de Matt Barton mais ce type d’interview est une vraie réussite et un pur bonheur ! Constater que l’orientation d’une carrière tient parfois à des détails infimes, une opportunité ou comme avec B. Romero, à véritable une passion pour les jeux renforcée par le désintérêt d’offres financières autrement alléchantes, quelle superbe leçon. Grand admirateur de cette belle dame, je n’ose imaginer la perte pour l’industrie du jeu vidéo, si ses besoins matériels étaient passés avant sa passion ! Ses anecdotes concernant David Bradley donnent le ton sur ce qu’était le monde des créateurs de jeux à cette époque ; accessoirement, ça me donne envie de réinstaller et terminer la campagne laissée en suspend sur son excellent jeu, Wizards and Warriors… :) Des sociétés comme Sirtech ou Blue Bytes ont posé les fondations d’une industrie du rêve largement comparable, sur bien des plans, à celle du cinéma, pour le meilleur et parfois le pire. C’est bien de rendre hommage aux personnes qui, comme B. Romero, D. Bradley, Linda Curry ou R. Sirotek et surtout, ça fait du bien ;)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here