Panzer Corps 2 : premières vidéos de gameplay

0
452

Slitherine a diffusé hier dans son émission mensuelle Home of Wargamer Live une première série de vidéos montrant en détail une partie des aspects du gameplay de cette suite très attendue. Voici un résumé de ce qui a été dit.

La présentation de Panzer Corps 2 dans la vidéo ici en en-tête (ou par ici sur YouTube) commence à partir de la douzième minute. Il s’agit en fait de cinq vidéos commentées présentant plusieurs éléments du gameplay. La première est une sorte d’introduction à l’attention de ceux découvrant la série. Autrement dit une démonstration récapitulant l’essentiel du gameplay au travers d’un court scénario montrant la progression de quelques unités.

La seconde vidéo (à partir de la 28ème minute) propose un exemple de gameplay plus avancé, à savoir un assaut sur une ville bien défendue, et donc une manoeuvre de flanc pour contourner une partie des défenseurs. Une unité de reconnaissance s’infiltrant pour attaquer de l’artillerie “derrière” la ville, donc pour diminuer les bonus en soutien des défenseurs. Une reconnaissance aérienne permettant aussi à l’infanterie d’avoir un petit bonus supplémentaire. Assez pour forcer l’infanterie en défense à se replier, donc à quitter un des deux hexs de la ville assiégée. La suite de l’assaut consiste en deux attaques de blindés, une première échouant mais permettant à la seconde de réussir en beauté, grâce à un écrasement (overrun) de l’infanterie en fuite puis en forçant l’artillerie AT en défense à se rendre (faute de pouvoir fuir). L’unité de reconnaissance qui a attaqué au début ayant encore tout juste assez de mouvement, elle peut alors in extremis s’emparer du deuxième hexagone de la ville. Autrement dit un bel exemple de manoeuvre élaborée pour surmonter un défenseur en bonne position.

La troisième vidéo (34ème minute) montre un autre exemple de tactique subtile possible à partir des nombreuses options qu’offre le jeu. Un petit groupe d’unités est encerclé par l’ennemi, plusieurs unités sont endommagées, et des chars soviétiques menacent d’écraser les défenses. Une force de secours doit venir libérer par le sud le groupe encerclé. Un avion de reconnaissance permet d’identifier tous les ennemis. Une rivière va ralentir les secours. Mais elle peut quand même être franchie, et surtout permettre à un blindé de forcer une artillerie ennemie à se replier, avant d’être éliminée par un autre blindé. Cette “simple” manoeuvre a ainsi permis d’ouvrir un couloir permettant au groupe encerclé de s’enfuir en rase campagne, sauf… pour une unité d’infanterie à qui il manque assez de points de mouvements. Ce qui semble une réussite est en fait un relatif échec, il était possible de mieux faire. Une autre approche sur le flanc gauche cette fois va permettre de libérer un pont routier par lequel l’encerclement ainsi brisé autrement permet à toutes les unités, y compris donc l’infanterie avec ses camions, de s’échapper (grâce au bonus de mouvement par la route).

La quatrième vidéo (43ème minute) présente certaines caractéristiques “spéciales” du jeu. Le jeu intégrera en option une fonction “Annuler” (Undo) permettant de revenir en arrière de plusieurs étapes lors d’un combat. Option utile pour tester des tactiques. Autre fonctionnalité nouvelle, le mouvement simultané, soit la possibilité d’accélérer le déroulement d’un tour de jeu, le joueur n’étant pas obligé d’attendre qu’une unité ait fini de bouger pour lancer le mouvement d’une autre. L’IA peut en faire autant (soit bouger ses unités une à une, soit les bouger toutes en même temps), ce qui donne un rendu plus dynamique. Le joueur n’ayant pas systématiquement besoin de voir tous les résultats de tous les mouvements, cette option activable à volonté, permet de gagner du temps pour qui le veut. Probablement utile pour les grandes batailles, par exemple. Autre fonctionnalité, les tours simultanés, soit la possibilité pour des joueurs dans le même camp de jouer leurs actions en même temps. Le jeu permettant sur une carte d’avoir jusqu’à huit joueurs, certains dans le cadre d’une alliance peuvent alors jouer en même temps. Ce qui est intéressant pour le mode coopératif et à nouveau peut améliorer la durée des tours de jeu. Sans pour autant transformer le jeu en un STR, évidemment.

 

Cette capture d’écran représente l’exemple d’encerclement présenté dans la cinquième vidéo. Et résumé ci-après.

La cinquième vidéo (50ème minute) aborde plus en détail le mécanisme des encerclements, qui permet si bien utilisé de battre un adversaire bien plus fort. En divisant ses forces et en utilisant bien les avantages du terrain, puis en bloquant les ports visés, on obtient alors dans cette bataille un vaste encerclement. L’IA contre-attaque en force tout en étant obligée de défendre les cases objectifs. Les unités en défense subissent un malus équivalent à une suppression. L’assaillant répare certaines des unités faisant l’encerclement pour garantir l’effet de celui-ci. et globalement les lignes tiennent. Ce qui a pour effet de diminuer encore les capacités des défenseurs dans les deux villes (voir image ci-dessus) qui reçoivent à nouveau des points de suppression. Au bout de quelques tours l’étau se resserre de plus en plus, le grand encerclement s’est transformé en deux petits encerclements, un pour chaque objectif, et les derniers défenseurs finissent par céder. En divisant ses troupes et en encerclant ainsi celles de l’ennemi, voilà qui donne un exemple de victoire accomplie face à un meilleur adversaire, et sans avoir subi trop de pertes.

La fin de la présentation consiste en une série de questions / réponses avec les spectateurs de cette émission (i.e. conditions de reddition d’une unité, puissant éditeur de scénarios dès la sortie, prise en compte de l’élévation du terrain, 60 scénarios dans la campagne, scénarios supplémentaires, contenus pour le multijoueur, nombreuses améliorations et options par rapport à Panzer Corps premier du nom, etc.).

Comme vous le voyez, si la création du nouveau moteur de jeu a pris plus de temps que voulu pour les développeurs, le résultat devrait a priori être à la hauteur des espérances, allant aboutir à un jeu plus joli, plus fin et plus varié dans ses mécanismes. Cela sans perdre pour autant la magie du vénérable Panzer General dont cette suite spirituelle est issue. Voilà qui si tout va bien devrait ainsi permettre à plus de joueurs de découvrir assez facilement le charme des wargames tactiques. Et aux vétérans de la série de s’amuser encore plus avec les différentes nouveautés.

Précisons que les graphismes vus dans cette vidéo ne représentent pas la qualité finale, il s’agit toujours d’une version alpha montrée ici. Enfin je vous rajoute aussi quelques nouvelles captures d’écrans permettant d’apercevoir un peu plus la diversité des cartes du jeu.

Pour en savoir plus sur Panzer Corps 2, dont la bêta devrait débuter en mai, et dont la sortie devrait avoir lieu sur PC plus tard cette année, voyez cette fiche chez l’éditeur, celle-ci sur Steam, le forum officiel ou le site du studio Flashback Games. L’ensemble des dev diaries se retrouve directement sur cette page.

Si vous ne connaissez pas Panzer Corps, voyez notre article Panzer Corps – Werhmacht, le retour de Panzer General.

 

Communiqué

Panzer Corps 2 – The first gameplay video

Yesterday we held the third edition of Home of Wargamers Live on Twitch. It was a wonderful occasion for us to reveal the first gameplay ever of Panzer Corps 2!

You can watch it here:

Panzer Corps 2 has a new product page , and you can now wishlist it on Steam as well.

Last but not least, we just opened a new Facebook page for Panzer Corps! Like & follow here.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here