Aujourd’hui découvrons les règles de Godtear, le jeu d’escarmouche avec un plateau de Steamforged Games, distribué et traduit en français par Légion Distribution !

Steamforged Games est un éditeur assez connu de jeux de plateau, ayant réalisé des jeux comme Resident Evil, Dark Soul ou plus connu Guild Ball dans notre milieu.

Quant a Légion Distribution, je ne le présente pas… si vous êtes un habitué de ma chaine YouTube, vous connaissez bien ce distributeur engagé, qui cherche a traduire tous les jeux qu’il distribue dans l’hexagone.

Godtear est un jeu type combats d’escarmouche dans lequel on incarne un ou plusieurs Champions, des aspirants dieux, qui cherchent à s’emparer des larmes des anciens dieux tombés sur Terre.

On a le choix, dans le starter notamment, entre quatre bandes différentes et deux plateaux réversibles, mais aussi pour les Champions, il existe déjà à ce jour quinze Champions différents et leur bandes trouvables dans le commerce.

Le jeu est a 52 € sur le site de Maxi rêves et les bandes supplémentaires sont à 29,90 €, et n’oubliez pas qu’avec le compte BIG vous avez 10% sur tous les jeux de plateau de la cette boutique ! Toutefois nous sommes ici pour parler de règles, alors voyons ce qu’elles donnent.

Godtear
Borderland setup

Godtear
Champion Morrigan.
Godtear
Fidèles de Morrigan.

Pour gagner a Godtear, il faut accumuler des points de victoire via des zones d’objectifs ou en terrassant ses ennemis, mettre sa bannière sur un objectif c’est 4 points (appelés “crans” ici), tuer un champion adverse, c’est idem.

Les hexagones d’objectifs représentent une zone remplie de l’énergie de la larme divine. Seuls les Champions peuvent entrer librement dans ces zones, les Fidèles quant à eux, ne peuvent pas y entrer, car les mortels meurent quand ils sont au contact d’énergie divine.

Le nombre d’hexagones et leur position sont définis par les scénarios et peuvent changer au cours de la partie.

Les crans font avancer le marqueur de victoire, donc quand vous gagnez des crans, vous en enlevez à votre adversaire et vice versa. Le premier joueur à atteindre 5 points de victoire remporte la partie.

Le jeu est axé sur deux phases, une phase d’Intrigue, où les troupes essayent de se mettre en position pour mettre en place son plan machiavélique. Et une phase de Clash où l’on exécute le plan prévu dans la phase d’Intrigue.

Alors comment faire sa bande ? On choisi un Champion et il en découle les troupes qu’il a avec lui. Chaque Champion est défini par une classe, qui permet de gagner des crans de victoire supplémentaire.

Les Tueurs gagnent des crans bonus lorsqu’ils mettent hors de combat un Champion ennemi. Les Maelstroms gagnent des crans de bonus quand ils mettent hors de combat des Fidèles ennemis. Les Façonneurs quand a eux gagnent des crans de bonus quand ils font des revendications (j’y reviens plus tard). Et enfin les Gardiens protègent les cases autours de leurs bannières et gagnent des bonus s’ils maintiennent leur bannière jusqu’à la fin du tour.

Pour jouer il faut donc choisir sa troupe, qui peut être composée de un à quatre Champions avec leur bande, bien que vu la taille du plateau je vois mal comment jouer quatre Champions et leurs Fidèles par joueur.

Chaque bande (un héros et ses disciples) sont définies dès le départ, il n’y a pas de budget en point, vous prenez un Champion, vous avez avec ses Fidèles. A priori chaque Champion est équivalent aux autres.

Ensuite il faut choisir le scenario que vous allez jouer, il n’y a pas de règle pour définir comment choisir le scénario, je trouve que cela manque surtout pour un jeu qui se veut compétitif ? Comment choisir le scénario si les joueurs ne sont pas d’accord ? Il n’y a rien dans le livret de règle, peut-être, y aura-t-il des règles supplémentaires dans les FAQ ou dans une mise a jour. Le scénario définit les zones de déploiement, les hexagones d’objectifs à mettre au début du jeu, ainsi que les règles spéciales du scénario. Le premier joueur est choisi au hasard.

Coté déploiement, c’est de l’alterné, le premier joueur place un Champion et ses Fidèles, ensuite c’est le second joueur qui place un Champion et ses Fidèles. On peut mettre jusqu’à trois Fidèles par hexagone, alors qu’on ne peut mettre qu’un Champion par case. Si vous jouez plusieurs Champions, on recommence une phase de déploiement en commençant par le joueur 1.

Il y a trois types de figurines dans Godtear, les Champions dont on a déjà parlé, les Fidèles qui sont les suivants d’un Champion, soit une force qui représentent des groupes de 1 à 6 figurines. Et enfin les Bannières qui permettent au Champion d’absorber l’énergie des dieux.

Les Fidèles et les Champions ont des cartes, les Bannières n’en ayant pas besoin.

Chaque Champion possède deux cartes. La première indique ses caractéristiques, le coté clair est utilisé pendant la phase d’intrigue, alors que la face sombre est utilisée pour la phase de Clash. On en 1 sur la carte, le nom du Champion, puis en 2 ses caractéristiques, le pied c’est la Vitesse, qui nous donne notamment le nombre de case que peut bouger la figurine lors d’une action avancée. L’Esquive est le nombre de succès que votre adversaire doit faire pour vous toucher.

La caractéristique suivante est la Protection, qu’on soustrait aux dégâts pour savoir combien la cible subit de dommage. Vient ensuite la Santé, qui nous donne les points de vie qu’il peut perdre avant de tomber hors de combat. Le petit 3 nous indique a qu’elle type appartient cette carte, Champion ou Fidèle. Le 4 nous indique dans quelle phase la face de la carte est utilisée. Et enfin en 5 les compétences du champion.

Toutefois on a une seconde carte pour un Champion, celle-ci nous montre ses traits, des aptitudes qu’il peut utiliser tout au long de la partie. Sur l’autre face, on a en plus des traits utilisable tout le temps, une compétence ultime, utilisable une fois par partie. Quand on a utilisé la compétence ultime, on retourne la carte.

Pour la carte de Fidèle, on a qu’une carte, où se trouvent les mêmes infos que pour les Champions, bien que les compétences et les traits soient sur la même carte. La seule information qui change est que dans le coin en haut a droite, au petit trois, c’est le nombre de Fidèles que vous avez par unités.

Maintenant qu’on a vu les caractéristiques et les types de figurines, passons aux phases.

Lors de chaque phase, chaque Champion et unité a deux actions.

La phase d’Intrigue, le premier joueur joue tous ses Champions et ses unités de Fidèles, et ensuite le joueur 2 fait de même. On ne peut pas tout faire lors d’une phase, certaines actions sont spécifiques lors de chaque phase, elles sont notées sur la face correspondante de chaque unité ou Champion.

 

Godtear
Les Champions dans Godtear.

Quand on a fini d’activer une unité ou un Champion on retourne la carte et on finit ses activations.

On a deux types d’action à faire général, soit une action avancée, soit utiliser une compétence. On ne peut activer qu’un type de compétence pas tour sauf Traits spéciaux. Chaque compétence est une action différente.

Les Champions on en plus comme action :

  • Utiliser la compétence ultime
  • Revendiquer, qui n’est utilisable que lors de la phase d’Intrigue, qui permet de placer une bannière
  • Ralliement, qui permet de récupérer son Champion lorsqu’il a été mis hors de combat

Pour les Fidèles on a l’action Recrutement qui permet de regarnir ses effectifs amoindris, en récupérant soit une figurine de Fidèle, soit un point de vie si c’est un grand Fidèle.

Alors maintenant qu’on a vu qu’on pouvait accomplir plein de choses, on va quand même détailler… Une compétence a plusieurs caractéristiques.

En premier lieu son nom, en second qui elle touche, un crâne par exemple cible une seule cible, la portée en troisième, la précision (donc le nombre de dés que l’on lance pour réussir l’action) en quatrième, les dégâts en cinquième et enfin le texte qui précise la règle en sixième.

Donc on lance Précision, et on doit faire plus que l’Esquive de la cible lors d’une compétence qui cible un adversaire (les crânes généralement). Ensuite on regarde les dégâts ou l’on soustrait la protection de la cible, et cela nous donne les dommages subis.

Puis on applique le texte. Simple, non ?

Les règles sont simples et permettent de se focaliser sur les enchainements d’action pour faire des combinaisons avec nos troupes.

On a plusieurs types de compétences, on a vu déjà le crâne qui nous permet de frapper l’adversaire, mais on a aussi un type d’aptitude qui affecte le détenteur de la compétence, une qui cible les alliés ou encore une qui cible les Bannières.

Les Champions ont trois compétences pour chaque phase (qui peuvent être les mêmes d’une phase a l’autre), et les Fidèles ont deux compétences.

Les compétences peuvent affecter leur cible via des états, on a les Grâces qui sont bénéfiques et les Plaies qui sont néfastes. Je ne vous les détaille, disons que l’on a ici des malus et des bonus affectant les caractéristiques.

Le truc à savoir c’est qu’on ne peut pas avoir plus d’une Plaie ou Grâce identique par unité ou Champion.

Coté scenario on en a six, chacun est différent, un est spécialement prévu pour l’initiation.

En résumé Godtear est un jeu sympathique, qui atteint son objectif, proposer un jeu d’escarmouche basé sur l’acquisition de point de victoire, et inviter à bien réfléchir à ses phases pour pouvoir mettre en place des combinaisons via les compétences et les traits.

Le jeu se veut nerveux, rapide et létal, même si une unité ne meurt pas réellement dans se jeu, car elle est simplement mise hors de combat et peut donc revenir pour continuer le combat. Comme il ne faut que 5 points de victoire de plus que votre adversaire, il est possible dans un même tour de tuer un champion, gagner 4 points de victoire, et avoir une bannière et gagner 4 autres points de victoire.

Si vous aviez autant voire plus de points de victoire que votre adversaire, c’est la qu’entre en jeu le cran.

On n’a pas un niveau de point de victoire pour chaque joueur mais un niveau global de victoire, qui monte ou descend suivant les gains de “crans de victoire” de votre adversaire ou des vôtres. C’est original.

J’ai vraiment hâte de tester la bête, on vous fera un rapport de bataille, promis !

Voilà qui nous amène à la fin de cette présentation, j’espère qu’elle vous a plu, si c’est le cas, n’hésitez pas à me poser vos questions ou à partager vos remarques dans les commentaires, à vous abonner si ce n’est pas déjà fait à ma chaîne YouTube Barbus in Game, quant à moi je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo.

Godtear
Traits de Morrigan.

 

Pour plus d’informations sur Godtear, financé avec succès via Kickstarter en avril 2018,  voyez cette page chez Steamforged.

 

 

NDLR : cet article est ouvert à tous, ne nécessitant pas d’abonnement pour être lu. Vos abonnements sont importants pour que la Gazette du wargamer puisse continuer d’évoluer tout en proposant aussi des articles en accès libre. Pour soutenir le site et son équipe, abonnez-vous.

2 Commentaires

  1. @Urial : merci pour cette présentation superbement illustrée (vue d’ensemble, gros plans, vidéos…). Dès l’intro, on sent bien ton enthousiasme ;)

  2. Merci ! pour ton retour sur la vidéo (pour la mise en page du maestro de la gazette je le laisse répondre ^^)

    c’est clair que j’ai vraiment bien apprécié ce jeu, pour un jeu de plateau (moi je suis normalement plus wargame / jeu de figurines ^^) et j’ai hate de le tester ^^ on devrait rapidement voir une partie filmée et commentée sur la chaine :)

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici