Ravage 19

Avis aux amateurs de jeux sur tables et surtout ceux avec des figurines, comme Mars Code Aurora (voir cette présentation) par exemple, le dix-neuvième numéro de Ravage arrive peu à peu un peu partout, y compris chez les abonnés

Pour plus d’informations sur le magazine voyez le sommaire ci-après puis sur cette page sur le site des éditions Black Book ou cette page sur Facebook.

Au passage je vous rajoute ci-après un utile récent message de l’équipe du magazine sur les difficultés rencontrées ces derniers mois. La vie dans le domaine de la presse spécialisée est souvent passionnante, mais pas pour autant facile tous les jours.

 

 

Ravage 19Ravage 19 - sommaire

Communiqué

Aux abonnés absents ?

Comme vous l’avez remarqué si vous êtes abonnés, vous n’avez toujours pas reçu le n°19 de Ravage. Nous en sommes bien entendu les premiers désolés, même si, hélas, nous n’en sommes pas vraiment responsables. Toutefois, nous vous devons des explications, et des excuses bien entendu. Je sais que le texte est un peu long, mais en allant au bout, vous saurez tout (et vous aurez une bonne nouvelle).

À cause du premier confinement et du retard qu’a pris le magazine à ce moment (les kiosques étaient majoritairement fermés), le magazine a momentanément changé de statut (un truc ubuesque, mais on vous passe les détails). Ceci, conjugué à un préposé aux postes peu éclairé, ont amené cette situation…

Comme prévu, le magazine est livré aux MLP (qui distribuent le magazine en kiosques), à Novalis (qui le distribue en boutiques) et au routeur (qui l’expédie aux abonnés) le 30 octobre. Jusqu’ici tout va bien.

Sauf que le 4 novembre (jour de sortie en kiosques), le routeur nous contacte pour nous dire que la poste vient de l’appeler pour lui dire qu’elle ne peut pas envoyer le magazine.
Et en effet, la poste explique que, à cause de notre changement de statut, nous n’entrons dans aucune des catégories de client pour l’envoi postal, et que donc ils ne peuvent pas l’expédier… Je vous passe les allers et retours absurdes, un véritable dialogue de sourds.
Résultat, la semaine dernière, nous contactons la poste à côté de chez Tournon (à Paris) et posons la question. Le préposé nous explique que non, il n’y a pas de raison que le magazine ne parte pas, puisque la catégorie existe bien dans le programme. Mieux, nous signons un contrat sur la durée avec la poste, pour être sûr d’être tranquilles, et envoyons les éléments à notre routeur.

Patatra ce lundi, le routeur nous rappelle, la poste de sa ville (dont nous tairons le nom) refuse toujours de l’envoyer, malgré le contrat ! Mardi, nous recontactons la poste de Paris, qui appelle ses collègues pour leur expliquer le fonctionnement du programme pour ce cas…

Résultat, le magazine n’est finalement parti qu’aujourd’hui, nous en avons enfin eu confirmation. Les abonnés l’auront donc entre vendredi et lundi.

Nous savons que vous êtes abonnés avant tout pour nous soutenir, nous nous comprenons totalement la frustration de voir son magazine en kiosques, en boutiques et même en vente sur la page Facebook, en le recevant plus de deux semaines plus tard ! Normalement, les abonnés le reçoivent entre -1 et +2 jours par rapport aux kiosques et une semaine avant les boutiques.

Et franchement, vous avez été patient et pas méchants du tout dans vos interventions, nous vous en sommes reconnaissants.

Pour commencer, nous nous excusons platement pour cet imbroglio dont vous avez été les victimes, nous le déplorons très sincèrement. Ce sont hélas, les aléas des petits éditeurs (si un gros éditeur de presse avait été à notre place, cela ne serait jamais arrivé).

Aussi, nous avons pensé à quelque chose pour nous faire pardonner et vous remercier, quelque chose que nous ne faisons jamais car nous n’avons pas les reins financiers des gros groupes, mais à retard exceptionnel, excuses exceptionnelles.

Pour le prochain numéro de Ravage, le Jeux de Plateaux n°10, nous retarderons la livraison vers le distributeur kiosques d’une semaine, afin d’être sûrs (enfin on espère…) que les abonnés le recevront AVANT les kiosques !

Voilà, j’espère que vous saurez nous pardonner, et que vous apprécierez ce geste, que nous considérons être la moindre des choses pour remercier nos abonnés fidèles.

Yored

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici