En bref. Paradox a diffusé cette semaine une vidéo dans laquelle les développeurs expliquent vaguement leur démarche pour la création de Stellaris. C’est toutefois l’occasion de voir quelques très courts extraits du jeu et de se faire une idée de l’ambiance qu’il proposera.

Pour plus d’informations sur Stellaris, dont la sortie est prévue ce 9 mai, voyez le site officiel, cette fiche chez l’éditeur ou celle-ci sur Steam. A voir aussi dans cette partie du forum officiel les archives des dev diaries dans lesquels sont présentés ces derniers mois différents mécanismes du jeu, et où vous trouverez donc de nombreux screenshots montrant mieux le jeu et son interface.

Communiqué

Stellaris Video Explores Science Fiction Roots of Game Design
Creative Team Discusses Inspiration for Paradox’s First Sci-Fi Grand Strategy Game

STOCKHOLM —  April 8th, 2016 — Paradox Interactive, a publisher and developer of games with universal appeal, today released a “Developer Diary” video for Stellaris, the forthcoming sci-fi grand strategy game from Paradox Development Studio.

Stellaris, which challenges players to explore a new universe and establish an empire across the stars, breaks from the traditionally historical settings of the Paradox catalog. In the new video, the lead creators of Stellaris discuss the challenges of exploring a new genre, and elaborate on the methods used to evoke new experiences for players. Stellaris will be released for Windows, Mac, and Linux PCs on May 9, 2016.
Stellaris is the new science fiction strategy game from Paradox Development Studio, the creators of Crusader Kings, Europa Universalis and Hearts of Iron. This will be the first strategy game from PDS that is rooted not in the past, but the future, as you guide a species of your design to power and glory in the depths of space. With randomly created opponents and procedurally generated star systems, no two games can ever play out the same way.

1 commentaire

  1. Je trouve de plus en plus désagréable cette propension à décréter que Plus ! est l’élément fondamental dans un 4X spatial. On est passé de quelques dizaines de systèmes, à plusieurs milliers mais le gameplay et l’IA n’ont eux pas connu pareille explosion. Quand un développeur de 4X aura pris conscience qu’après plusieurs million d’années d’évolution, l’homme n’est toujours pas parvenu a explorer sa propre planète, pourtant minuscule au regard de certains astres proches… que l’exploration, la diplomatie et la recherche scientifique, se nourrissent de la richesse et de la complexité de leur mécanismes, pas nécessairement de la profusion des éléments à gérer, on aura peut-être quelque chose de vraiment neuf ? Je crains que multiplier le nombre de systèmes à explorer, la quantité de races autour de la table ou les ramifications de l’arbre technologique, ne suffise pas à créer des 4X plus intéressants à jouer que Master of Orion premier du nom…

Les commentaires sont fermés