En cette fin de mois de juin, Paradox nous fait le plaisir de répondre aux attentes des joueurs de Stellaris. En effet, après un patch 1.1 nommé Clarke arrivé début juin (voir le détail complet par ici) la suite était jusqu’à aujourd’hui en bêta. Celle-ci venant tout juste de s’achever le patch 1.2 dit aussi Asimov vient donc de sortir, et le moins que l’on puisse dire c’est que le patchlog est bien rempli. Je ne vais pas tout vous décrire point par point, vous trouverez la liste des modifications par ici dans le forum officiel, mais plutôt reprendre les changements majeurs.

Plus d’actions diplomatiques

Nouveaux traités (alliance défensive), déplacement des traités existant du commerce pour les mettre dans la page principale, ajout de la «confiance», votes des Fédérations pour inclure ou exclure des membres, retrait des ambassades et nouveaux buts de guerre (humiliation, demander à quitter une planète, verser un tribut) … de quoi apporter de la variété pour les joueurs pacifistes, et de nouvelles raisons de faire la guerre pour les autres.

Les frontières sont également ouvertes par défaut et demandent des actions diplomatiques pour être fermées, ce qui évite en milieu de partie de se retrouver coincer sans rien à explorer.

Esclaves

Jusqu’à présent, l’esclavagisme était trop puissant, et ne présentait pas vraiment de points négatifs, avec les nouvelles factions d’esclaves, les soutiens de votre population envers les esclaves et les nouvelles politiques d’esclavagismes, les révoltes sont possibles !

Combat

L’énergie en surplus de vos vaisseaux donne un bonus en esquive.

Doublage de la portée des armes et possibilité d’ajouter des comportements aux vaisseaux, Swarm ou Bombardement, pour leur demander de venir en combat rapproché ou rester à distance maximum, ces deux ajouts rendent les combats plus lisibles.

Divers

Et un gros gros paquet d’équilibrages divers, augmentant notamment l’écart entre les éthiques normales et fanatiques (surtout un mode de gouvernement donnant +5 secteurs gérables !!!).

Les planètes gérables deviennent maintenant des systèmes gérables, donc un système avec trois planètes colonisées ne compte que comme un.

Modification et débogage du fonctionnement des fédérations, avec leurs flottes partagées ne coûtant plus d’entretien.

Coût en influence pour coloniser les planètes en fonction de leur éloignement.

Des filtres pour la carte ! Enfin !

En pratique ?

N’ayant que quelques heures de test sur la bêta, j’ai tout de même noté un changement considérable dans la façon de jouer, les missions d’explorations sont enfin réalisables grâce aux frontières ouvertes, faire des cadeaux pour obtenir de la confiance et obtenir des traités devient possible, bref, le jeu nous propose beaucoup plus de choix intéressant à faire. Cependant, à noter que pour la bêta le patch n’était pas traduit en Français, et donc les infobulles et autres textes n’apparaissaient pas correctement. Gageons que Paradox aura fait le nécessaire pour la sortie de la version définitive.

Pour plus d’informations sur Stellaris, voyez notre article Stellaris, vers l’infini et au-delà !, puis le site officiel, cette fiche chez l’éditeur ou celle-ci sur Steam.

 

stellaris-patch-1-2-asimov-01
Coloniser coûte maintenant en influence en fonction de la distance où se trouve la colonie.
stellaris-patch-1-2-asimov-03
Le Trust (confiance) remplace les ambassades.
stellaris-patch-1-2-asimov-05
Les gouvernements ont légèrement changé comme ici, 5 systèmes principaux en plus !
stellaris-patch-1-2-asimov-02
Le surplus d’énergie a maintenant une utilité comme un bonus d’esquive.
stellaris-patch-1-2-asimov-04
Les filtres de la carte sont bienvenus.
stellaris-patch-1-2-asimov-06
Les icones de flottes militaires et civiles sont maintenant séparées.
stellaris-patch-1-2-asimov-07
Les nouveautés ne sont pas encore traduites (dans la bêta).

Communiqué

STOCKHOLM — June 28, 2016 — Paradox Interactive, a publisher and developer that’s always working on its personal space, today released the new “Asimov” update for Stellaris, the sci-fi grand strategy game from Paradox Development Studio.  Available now for players on Windows, Mac, and Linux PCs, the update comes with changes to the game’s border systems, new systems for diplomatic relations, new graphical enhancements to battle, and a whole lot more.

The Asimov update changes several in-game systems, including diplomacy, warfare, and empire expansion. The changes include:

Access through empires’ borders now open until closed by diplomatic actions.

Colonizing planets and building outposts now costs influence.

Embassies replaced by building long-term relationships with other empires via trustworthy actions.

Diplomacy interface includes additional actions and options – and diplomatic incidents.

New possible goals for warfare.

Battles are clearer and have improved appearances.

New ways to view maps with a variety of data shown.

New nomadic fleets and varied population factions.

For more information about Stellaris, visit http://www.stellarisgame.com/

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici