Marre de jouer les allemands dans le bocage de CM Battle for Normandy ? Jouez les allemands dans le désert en Syrie avec CM Shock Force NATO ! Ce module, sorti en octobre 2010, ajoute en effet aux cotés des américains trois nations supplémentaires pour ce qui est une intéressante simulation tactique d’une toujours hypothétique (aux dernières nouvelles …) intervention militaire occidentale s’enfonçant au cœur de la République Arabe syrienne.

Le contenu

Trois nouvelles nations sont donc ajoutée au magnus opus de Battlefront : les néerlandais, les canadiens et les allemands. Chaque armée est agrémentée d’un matériel spécifique qui renouvellera les tactiques du joueur, plus une campagne et de nombreux scénarios.

Les trois nations ont du matériel commun, comme le redoutable Leopard 2 Main Battle Tank, le véhicule de reconnaissance Fennek ou la jeep G-wagen. Mais le matériel spécifique de chaque pays est aussi fidèlement représenté. La liste exhaustive de l’équipement est consultable sur le site de Battlefront mais pour mentionner simplement les principales, il y a :

Chez les allemands

  • Le fusil d’assaut G36
  • Les mitrailleuses MG3 et MG4
  • Le fusil de sniper G22
  • Le véhicule de combat d’infanterie Marder
  • Le véhicule de reconnaissance Fennek
  • Le véhicule de blindé de combat léger Wiesel

Chez les canadiens

  • Le fusil d’assaut C7A2
  • Le fusil de sniper C14 Timberwolf
  • La mitrailleuse C6
  • Le transport de troupe Nyala
  • Diverses variantes du véhicule de blindé de combat léger LAV 3
  • Le véhicule de reconnaissance Coyote

Chez les hollandais

  • Le fusil d’assaut C7A1
  • Diverses variantes du véhicule blindé de combat d’infanterie YPR 765
  • Le véhicule de combat CV 9035

Chez les syriens

  • La batterie AA Shilka
  • Le camion Zil-131

Rajoutez en plus à cela de nouvelles armes anti-tanks, puis des supports aériens et d’artilleries divers et variés, les ordres de batailles et formations uniques aux pays respectifs, et on peut en effet affirmer que la liste des ajouts est conséquente.

Le Wiesel 1.
Ce soldat allemand porte une MG3, descendante de la MG42.

combat-mission-shock-force-nato-at-weaponsv3

combat-mission-shock-force-nato-soldiers-2

comparing-ifvs

combat-mission-shock-force-nato-soldiers

Le Coyote.
Des G-wagons.
Le Leopard 2 Main Battle Tank.

Changement de tactique

Le nouveau matériel implique forcément des nouvelles tactiques de la part du joueur. Les trois nouvelles nations n’ont pas la puissance de feu de américains et doivent donc faire avec leur forces et leurs faiblesses.

Le Leopard 2 MBT par exemple, bien que très puissant, semble plus vulnérable que son équivalent américain, le M1A2 Abrams. En conséquence des positions hull down seront donc très recherchées. Les capacités anti-tanks de l’infanterie sont également très différentes, il manque par exemple le fameux FGM-148 Javelin.

Pour tester ces nouvelles armes, le joueur dispose de trois campagnes, chacune avec un système de branchement complexe selon les résultats, plus 25 scénarios et 50 nouvelles cartes (Quick battles).

Confort moderne

Pour un joueur invétéré de Combat Mission période Seconde Guerre comme moi, le retour à un conflit moderne est des plus rafraichissant. La puissance des supports aériens ou de l’artillerie rend la destruction d’un bunker triviale, alors que la tache aurait pu mobiliser une escouade dans CM Battle For Normandy. Un petit groupe de soldats modernes a quasiment la puissance de feu d’un tank des années 40 comme par exemple le M3 Stuart américain.

Le système de C2 est évidemment bien plus performants dans NATO, et l’information sera partagée plus vite que dans CM BN. Mais attention, cela ne veut pas dire que la tâche sera aisée. Les forces adverses dans ce module sont plus équilibrés que dans le jeu de base. Les syriens représentent bien une menace certaine pour ces trois armées et il faudra user d’ingéniosité pour ne pas se faire annihiler par les T90 ennemis.

Pour conclure ce survol du module NATO, on peut dire que pour la modique somme de 20 € Battlefront nous propose une extension au contenu conséquent. L’apport de nouveaux matériels offre de réelles nouvelles possibilités tactiques et l’ajout de trois grosse campagnes, moult scénarios et batailles rapides, rallonge considérablement  la durée de vie de CM Shock Force. Seul bémol, on peut seulement déplorer l’absence des forces françaises. En espérant que Battlefront en prenne note et nous les réserve pour le second volet …

A ce propos, et CM Shock Force 2 ?

Profitons-en pour faire un bref récapitulatif de ce que nous savons de Shock Force 2 : le jeu simulera un conflit entre l’OTAN et la Russie en Ukraine, et il devrait sortir on ne sait quand d’ici à la fin 2014 (probablement avant). C’est malheureusement à peu près tout… CMSF 2 devrait évidemment inclure les dernières améliorations apporté au moteur de Combat Mission comme les saisons ou les shaders améliorés (voir notre test de CM Gustav Line).

Dans le forum de Battlefront les suggestions aux développeurs vont bon train et sont des plus réalistes comme l’inclusion des drones aux plus fantaisistes comme la mise en place du hacking.

Battlefront reste toutefois peu loquace mais a quand même mentionné ici et là deux futures améliorations apporté au moteur de Combat Mission : l’inclusion du feu et la possibilité de se pencher (par exemple au détour d’un mur). En tout cas il est certain qu’une amélioration incluse dans Shock Force 2 sera aussi incorporé à Battle For Normandy et à ses suites, et vice et versa.

NDLR : pour les curieux, voir éventuellement sur Slate.fr le récent article Comment j’ai envahi la Syrie en jeu vidéo, article qui confronte donc le problème de l’actuelle situation explosive syrienne à la simulation tactique qu’est CMSF. Et pour les passionnés, voyez aussi en complément cet ancien récit de partie signé John Kelly, AAR que vous trouverez par ici sur L’antre du Dingo.

L’ YPR 765.
Le T90 syrien représente toujours une sérieuse menace.
L’impressionnante batterie AA Shilka, précédemment vue dans CM Afghanistan.
Le Milan en action.
Scénario ALAMO.
  • Contenu important.
  • Prix modique (20 €).
  • Nouvelles tactiques nécessaires.
  • Seul regret, pas de forces françaises.
Infos pratiques

Sortie : octobre 2010.

Studio / éditeur : Battlefront

Extension en anglais. Nécessite CM Shock Force . Disponible sur PC et Mac. Pour une liste exhaustive des nouveautés de NATO, voir cette page sur Battlefront.

Prix éditeur : 20 € en download ou mail, 35 € en download + mail ; Bundle Marines + British + Nato  : 40€ en download ou mail, 50 € en download + mail

[wp_biographia]

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here