C’est avec bonheur que je m’associe à Scramble pour vous faire partager une partie de Strategic Command WWII : War in Europe. AAR dont voici la seconde partie, la première partie de ce récit présentait la situation du point de vue de mon adversaire.

Dans la langue de Molière, un compte rendu de partie

Nous jouons ensemble aux différents opus de cette excellente série de wargames à l’échelle stratégique développés par Fury Software, et nous retrouvons sur l’espace Discord Jeux et stratégies / Field of Glory / Strategic Command, qui a pour modeste ambition de mettre en contact les sympathiques joueurs de wargames numériques qui les pratiquent en français dans le texte.

Entrons dans le vif du sujet, Scramble choisit de jouer les alliés et me voilà donc en charge des forces de l’Axe pour l’ensemble de la Seconde Guerre mondiale à l’échelle du théâtre européen et de celui d’Afrique du nord.

Ça ne va pas être de la tarte, l’ami Scramble a de l’expérience sur cette série et maîtrise parfaitement cette version. Rappelons que les mécanismes de jeu sont simples, abordables par tous, sans être simplistes et qui permettent de simuler assez finement la plupart des mécaniques du wargame à une échelle stratégique / opérative.

Strategic Command WWII: War in Europe
Pour ce qui concerne l’aspect visuel du jeu, j’aime assez jouer avec les symboles Otan plutôt que les figurines.
Strategic Command WWII: War in Europe
1 : Ajoutons-y le mod graphique Iron Cross pour améliorer la visibilité de la carte et des jolies silhouettes de pions, et lançons-nous dans l’aventure !
2 : Perfidie ! La Royal Navy vient d’engager le blocus des routes commerciales qui lient encore la Norvège et l’Allemagne.
Strategic Command WWII: War in Europe
3 : Voici mes choix de recherches technologiques, chars avancés, commandement et contrôle, armes d’infanterie, attaque au sol, des secteurs complémentaires pour un Barbarossa réussi. Un poil d’espionnage et de renseignement pour introduire un peu de hasard et d’incertitude, cette technologie pouvant favoriser des percées inattendues dans le domaine des recherches en cours et ralentir celles de mon partenaire de jeu.
Strategic Command WWII: War in Europe
4 : La campagne de Pologne s’est bien déroulée. Voyons comment se porte la ligne Maginot ! Toutes mes forces terrestres s’orientent vers les frontières ouest de l’Allemagne.
Strategic Command WWII: War in Europe
5 : Mon partenaire de jeu a réorganisé les défenses françaises, renforçant toutes les unités sur les frontières au niveau maximal de forces et remplaçant les deux armées initialement affectées à Metz et à Strasbourg par des brigades. J’ai donc opté pour une tentative de passage en force au niveau de Metz et une traversée chenillée de la Belgique qui m’amène en quelques tours directement sur les champs Élysées, les pertes sont limitées et réparties sur presque toutes les unités, la France capitule le 21 Juillet 1940. La BEF a évacué assez rapidement les plages françaises.
Strategic Command WWII: War in Europe
6 : Je place deux unités de bombardiers moyens équipés pour la lutte anti navires au Danemark afin d’appuyer ma flottille de loulous de l’atlantique (enfin de la mer du Nord pour l’instant) et de garder libre de toute interférence britannique ma ligne commerciale vers le sud de la Norvège.
Strategic Command WWII: War in Europe
7 : Les teutons prennent la route des vacances et visitent la Yougoslavie.
Strategic Command WWII: War in Europe
8 : En Libye, je désengage rapidement les italiens et n’y enverrai pas l’Afrika Korps, estimant que ce front me coûtera plus qu’il ne me rapportera. A la même période en Europe je prépare activement Barbarossa, quelques tours très statiques de réorganisation et de modernisation des forces vont s’enchaîner avant mai / juin 1941,
Strategic Command WWII: War in Europe
9 : La promenade de santé prend fin avec la chute de Belgrade.
Strategic Command WWII: War in Europe
10 : Barbarossa a débuté au début de l’été 41, le groupe Nord progresse bien, il faut aller le plus vite possible le plus loin possible avant l’hiver.
Strategic Command WWII: War in Europe
11 : Le groupe d’armées Centre est le plus solide et aura pour objectif de visiter la place rouge. L’enveloppement des troupes frontalières soviétiques fut une réussite (sans gloire), je reste sur les lignes de communication afin d’éviter cette vaste zone marécageuse au sud-ouest de Minsk ou les panzers s’enliseraient sans coup férir.
Strategic Command WWII: War in Europe
12 : Le groupe Sud est moins rapide et moins percutant, moins blindé, je devrai le renforcer par la suite. J’ai quand même cassé ma tirelire et offert une division blindée aux roumains afin de leur donner une capacité manœuvrière, il faudra que je j’améliore l’ensemble de leurs unités avec la technologie « mobilité » parce que là franchement, ils se traînent …J’estime ce groupe sous dimensionné, ça manque de masse pour pouvoir saisir Stalingrad et Bakou, il faudra faire un choix.
Strategic Command WWII: War in Europe
13 : Vue d’ensemble de la situation en juillet 1941, mes forces sous-marines sont dispersées et essayent d’échapper à la Royal Navy tout en se plaçant sur les lignes de communications navales qui relient les USA à la Grande Bretagne et à l’Union Soviétique, avec des succès mitigés. J’envisage une expédition avec deux corps allemands vers Mourmansk pour saisir ce port qui réceptionne les convois de Lend lease envoyés par les USA, ça affaiblirait sensiblement les capacités de production soviétique en cas de réussite, le jeu en vaut la chandelle, en cas d’échec, ça obligera les russes à mobiliser quelques forces sur ce front au climat frisquet, si elles sont là-bas, elles ne seront pas devant Moscou à attendre les teutons planquées dans une tranchée.
Strategic Command WWII: War in Europe
AAR 14 : Octobre 1941, les britanniques déclarent la guerre à l’Espagne, toutes mes forces sont à l’Est, cette diversion précoce va me consommer des ressources indispensables pour vaincre l’Ours Russe.
Strategic Command WWII: War in Europe
15 : Octobre 1941, le groupe d’armée Centre est aux portes de Moscou, la résistance est farouche.
Strategic Command WWII: War in Europe
16 : Je suis contraint de ré-orienter des forces en Espagne, cela implique un coût en déplacement stratégique et un affaiblissement du groupe d’armée SUD, je priorise la prise de Moscou.
Strategic Command WWII: War in Europe
17 : L’aventure c’est l’aventure ! Les deux corps allemands envoyés dans le grand nord de la Finlande pour tenter un coup de main sur Mourmansk ont réussi leur opération, j’espère priver les russes des tanks yankees !
Strategic Command WWII: War in Europe
18 : Prise de Stalingrad le 2 août 1942 sans trop de difficultés, je n’aurai pas assez d’unités pour menacer Bakou et les ressources qui font vivre les forces russes, les roumains et les hongrois se faisant décimer en Espagne pour ralentir la progression britannique.
Strategic Command WWII: War in Europe
19 : Un malheur n’arrive jamais seul, voilà que les alliés ouvrent un troisième front en Normandie !
Strategic Command WWII: War in Europe
20 : En Espagne, je sacrifie des unités pour gagner du temps, dont j’ai cruellement besoin sur le front de l’Est.
Strategic Command WWII: War in Europe
21 : Moscou est tombée !!! le 16 août 1942, pas si mal si on considère que j’ai dû ré orienter nombre d’unités sur le front de l’ouest, j’ai perdu des unités mécanisées et blindées pour accélérer la prise de la ville. Je contrôle donc Saint-Pétersbourg, Stalingrad et Moscou, la reddition automatique est proposée à mon partenaire de jeu (gageons qu’il refusera il est en bonne position sur le front Ouest !) La capitale soviétique sera déplacée à Kouïbychev, ce qui reste de mon groupe d’armée SUD va essayer de s’en saisir. J’abandonne tout espoir de contester Bakou, les soviétiques vont monter en puissance au fil des tours.
Strategic Command WWII: War in Europe
22 : C’est fini en Espagne, les saucissons sont secs, les carottes sont cuites, comment dire… sauve qui peut !
Strategic Command WWII: War in Europe
23 : 24 décembre 1942, sous une pluie battante, les forces germaniques reculent, je suis étonné par le niveau technologique des blindés britanniques, soutenus, par une aviation puissante, ils ne peuvent que l’emporter, le reste de mes forces peine à progresser à l’Est.
Strategic Command WWII: War in Europe
24 : 24 décembre 1942, le père Noël n’est pas passé, pas de renforts ! Tous mes points de production militaires passent dans la remise en condition de mes unités, deux axes de progression peuvent m’amener à la victoire (à Kouïbychev, là où se planque Staline derrière sa moustache).
Strategic Command WWII: War in Europe
25 : Paris est libérée par les alliés et à l’Est je prends une volée de bois vert, les soviets arrivent avec des hordes de blindés tout neufs, la partie est quasiment terminée.
Strategic Command WWII: War in Europe
26 : Un dernier effort ultime de mes dernières forces me place à 4 hexagones de la capitale russe, partout ailleurs c’est l’effondrement ! Je capitule avec le sourire, cette partie fut palpitante et pleine de rebondissements !

Pour plus d’informations sur Strategic Command WWII : War in Europe, voyez cette fiche chez l’éditeur ou celle-ci sur Steam, ainsi que notre test. Ou encore cet article Drôle de double guerre éclair, un AAR pour Strategic Command 3 (1) et ce précédent court récit d’un début de partie Strategic Command – WWII in Europe : AAR Case White.

Cet article est ouvert à tous. Vos abonnements sont importants pour que la Gazette du wargamer puisse continuer d’évoluer tout en proposant aussi des articles en accès libre. Pour soutenir le site et son équipe, abonnez-vous.

  1. Bonjour Olivier, mes forces étaient trop sous tension un peu partout , un débarquement en Normandie a consommé mes dernières réserves :) Ce fut rude.

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici