Campaign Series Legion : entretien avec Jason Petho

Voici la traduction d’un intéressant interview réalisé en septembre dernier par The Avid Wargamer, site Web utile pour les amateurs de wargames sur PC, entretien dans lequel Jason Petho de CS Legion expose son parcours et ce à quoi s’attendre avec Campaign Series – Vietnam, le nouveau volet de cette ancienne série de wargames tactiques qui doivent tout, encore aujourd’hui, à leur auteur initial, John Tiller.

 

The Avid Wargamer : Cette semaine, j’ai entamé une conversation avec le chef d’équipe et concepteur de scénario, Jason Petho, de Campaign Series Legion. Il a travaillé sur notre bien-aimée série de campagnes au cours des deux dernières décennies, de l’extension Sealion pour Campaign Series West Front à la prochaine Campaign Series – Vietnam 1948-1967. J’espère que tous nos lecteurs passionnés auront autant de plaisir à lire l’interview que j’ai eu à interviewer Jason.

The Avid Wargamer – Max : Bienvenue Jason, voudriez-vous vous présenter à nos lecteurs passionnés ?

Jason : Salut tout le monde, je m’appelle Jason Petho, 48 ans, et un Canadien vivant dans le coin nord-ouest de la Colombie-Britannique. Cartographe le jour et chef d’équipe de Campaign Series Legion la nuit, poursuivant le développement des jeux Campaign Series. Obsédé par les SAAB et collectionneur d’atlas anciens et de livres d’histoire militaire.

Max : Comme la plupart des wargamers, je suis curieux de savoir d’où vient votre amour pour l’histoire militaire et le wargaming ?

Jason : Mon grand-père allemand a combattu pendant la Seconde Guerre mondiale, et même s’il ne parlait pas beaucoup de la guerre d’après ce dont je me souviens, il avait une grande collection de livres d’histoire militaire, que je passais mes étés pendant ma jeunesse à lire et absorber. C’est aussi pourquoi je suis devenu cartographe, car beaucoup de livres que je lisais n’avaient pas de cartes. Donc, cartographier l’histoire militaire pour les auteurs est une entreprise parallèle que je fais.

Plus je vieillissais, plus je m’intéressais à la reproduction de batailles historiques et de jeux de guerre. Malheureusement, à l’époque, l’accès aux produits de wargaming était presque impossible à acquérir, donc je passais d’innombrables heures à dessiner des cartes et à faire des pions d’unités.

Cependant, avec l’avènement des jeux sur ordinateur, j’ai utilisé les jeux comme débouché pour ma créativité. Finalement, cela m’a conduit au modding puis aux créations historiques.

Campaign Series - Vietnam - Dien Bien Phu
Le jeu proposera de base une centaine de scénarios, dont 4 d’initiation aux règles et 25 sur le thème de l’Indochine, d’autres scénarios suivront via des patchs ou DLC. L’interface pour sélectionner les scénarios fonctionne, certes, mais n’est vraiment pas pratique à utiliser.

NDLR : cet article est ouvert à tous, ne nécessitant pas d’abonnement pour être lu. Vos abonnements sont importants pour que la Gazette du wargamer puisse continuer d’évoluer tout en proposant aussi des articles en accès libre. Pour soutenir le site et son équipe, abonnez-vous.

Campaign Series - Vietnam - Dien Bien Phu
Voici un aperçu de la carte d’un des neuf scénarios sur le thème de Dien Bien Phu. Aperçu au niveau 3 de zoom, sur les 9 niveaux de zoom disponibles (vues 3D et 2D, avec pions classiques).
Campaign Series - Vietnam
Saigon.
Campaign Series - Vietnam
Silver Bayonet – La Drang.
Campaign Series - Vietnam
Ninh Binh, vue 3D rapprochée.
Campaign Series - Vietnam
Ninh Binh, même vue mais en 2D rapprochée.

Max : Donc, l’amour pour l’histoire militaire a suscité votre intérêt pour les jeux de guerre. Qu’en est-il de votre histoire avec Campaign Series depuis le début ?

Jason : J’ai acheté le jeu East Front fait par Talonsoft en décembre 1997, mettant de côté tout autre jeu de guerre auquel je jouais car je fus instantanément accroché. Non seulement par le gameplay, mais parce qu’il est sorti avec une suite complète d’outils d’édition. Mon achat suivant fut West Front, et j’ai de nouveau plongé dans les éditeurs de scénarios, car j’étais fasciné par le projet d’invasion de l’Angleterre (1940) et je voulais construire des scénarios à ce sujet.

Rapidement, Glenn Saunders a vu mon travail de cartographie et a pu obtenir un contrat pour que je l’aide avec le CD de l’extension Sealion de West Front. J’ai continué à être un fervent partisan du jeu, aidant sur les différents forums où il y avait des questions. Finalement, Talonsoft a vendu les droits à Take 2 et Take 2 les a vendus à Matrix Games. Matrix Games m’a contacté à ce moment-là pour voir si je serais intéressé à aider. Diable oui, je l’étais !

Lorsque Matrix a repris les droits de Campaign Series, j’ai été contacté par Matrix pour rejoindre une équipe afin de continuer à développer Campaign Series. Cette équipe était Campaign Series Légion et a été créée vers 2005 / 2006 utilisant la version de Campaign Series révisée par John Tiller en 2007. Cette équipe comprend également la Brigade bêta qui se compose des principaux testeurs du jeu.

L’équipe actuelle est vraiment fantastique ! Un grand merci aux membres de l’équipe avec une dédicace aussi à Robert “Berto” Osterlund. Sans ses compétences en programmation, Campaign Series serait tombé à l’eau il y a longtemps.

Max : C’est merveilleux d’entendre que vous avez une équipe aussi compétente derrière Campaign Series Legion pour aider à maintenir la série en vie pour nous tous. Y a-t-il quelque chose sur lequel vous et votre équipe travaillez en ce moment ?

Jason : Nous travaillons sur Campaign Series – Vietnam 1948-1967. C’est le jeu de base pour le théâtre de guerre d’Asie du Sud-Est. Une poignée de DLC mis à disposition par la suite couvriront les batailles du Vietnam 1968-1975, le conflit laotien, la guerre frontalière entre la Chine et le Vietnam en 1979, le conflit cambodgien et la guerre de Corée.

Max : Je viens d’Asie du Sud-Est et ce théâtre n’est certainement pas aussi largement représenté que le théâtre européen. Alors, par curiosité, en quoi les nouveaux jeux de Campaign Series diffèrent-ils et s’améliorent-ils par rapport à leurs prédécesseurs ?

Jason : Les nouveaux jeux Campaign Series, c’est comme avoir un bon vieux whisky, quelque chose à savourer et à prendre son temps pour apprécier, tandis que les anciens jeux Campaign Series, c’est comme avoir une bière et des bretzels, un apéritif.

Tout est nouveau dans Campaign Series – Vietnam, et ce sera la base de tous les futurs jeux Campaign Series, à commencer par une mise à jour de Campaign Series – Middle East (voir cet article) en 2022 (ndlr : fin 2022 ou début 2023).

Certains points forts sont :

  • Le moteur d’événements de Campaign Series
  • Interface utilisateur mise à jour et améliorée
  • Nouveau modèle d’appui aérien de combat
  • Nouveaux modèles d’assaut et modèles de résultats de combat pour le combat
  • Nouveaux algorithmes de repérage
  • Pléthore de nouvelles fonctionnalités, y compris; cinq niveaux de fonctionnement distincts (tunnel, sol, rase-mottes, zones de vol basse et haute), fusion et réduction des pelotons, nouvelles capacités d’unités spéciales et bien plus encore !
  • 50 niveaux d’élévation pour la cartographie avec de nombreux nouveaux types de terrain

Max : Cela a l’air génial, et la plupart d’entre nous sont enthousiasmés par le prochain Campaign Series – Vietnam et ont hâte de voir toutes ces fonctionnalités. Avez-vous des aspirations pour Campaign Series et CS Legion et son avenir ?

Jason : Idéalement, j’aimerais voir CS Legion comme un studio de développement à temps plein qui peut se concentrer sur la diffusion de jeux au public avec un délai d’exécution plus rapide et fournir les jeux Campaign Series à diverses armées à des fins de formation.

Il y a plusieurs jeux principaux dans la file d’attente ; Campaign Series – Middle East 3.00 (il s’agit d’une mise à jour gratuite pour ceux qui possèdent déjà le jeu), Campaign Series – East Front III 1939-1941, Campaign Series – West Front II 1939-1941, Campaign Series – Pacific Front 1939-1941, Campaign Series – Cold War 1948-1985. Chacun d’entre eux aura des DLC pour du contenu supplémentaire.

Max : Fantastique de savoir que tous nos anciens wargames Campaign Series vont reçevoir la mise à niveau du moteur. Pour nos lecteurs passionnés, pouvez-vous brièvement partager votre journée type en tant que développeur de wargames informatiques ?

Jason : Eh bien, j’ai d’abord un travail quotidien régulier. Mais lorsque cela est terminé, ma journée de développeur commence généralement par des visites sur les différents forums pour répondre aux questions ou commentaires qui se posent.

Après cela, il s’agira de revoir la liste des tâches et de se concentrer sur ce qui doit être fait. Bien sûr, cela changera en fonction de l’état du jeu actuel sur lequel nous travaillons. Cela peut aller du développement des OOB, de la recherche de scénarios, de la création de cartes, de la création de scénarios, de l’écriture, des scripts Lua, de l’élaboration d’AAR, de la création de vidéos, de graphismes… et la liste continue. Si quelqu’un s’ennuie en tant que développeur de wargame, il ne le fait pas correctement.

En ce qui concerne le temps, je suis dans une situation où je peux concentrer tout mon temps après le travail sur Campaign Series et CS Legion. Donc en gros, si je ne dors pas, je travaille sur le ou les jeux. Une journée passée même lors de mes dernières « vacances » à écrire le manuel pour CS Vietnam.

Max : Je crois que l’amour et la passion dans notre passe-temps nous motivent à faire un effort supplémentaire pour réaliser ce que nous aimons. À ce sujet, qu’espérez-vous pour les joueurs qui jouent à Campaign Series ?

Jason : Pour le dire simplement, d’innombrables heures de plaisir à mener des batailles tactiques (dans certains cas avec un soupçon d’opérationnel) avec comme bonus apprendre quelque chose d’historique sur la bataille particulière qu’ils jouent.

Beaucoup d’efforts ont été consacrés pour chaque scénario afin qu’ils offrent la meilleure expérience sans être une corvée à jouer. Les scénarios procureront divers sentiments, notamment; de la frustration, de l’exaltation, de l’excitation, de l’affliction et le désir irrésistible d’essayer et d’essayer encore jusqu’à ce que la victoire soit vôtre.

Max : Enfin, avez-vous quelque chose que vous aimeriez partager avec nos lecteurs ?

Jason : Merci pour votre soutien et votre patience pendant que nous amenons Campaign Series là où nous voulions qu’elle soit. L’avenir s’annonce radieux pour la série !

Je suis toujours ouvert pour bavarder en ligne ou pour une discussion. N’hésitez pas à poster des questions ou des commentaires sur le forum de Matrix Games, notre page Facebook Campaign Series ou sur Discord.

Max : Merci, Jason, d’avoir passé du temps à parler de votre passion et de CS Legion avec nos wargamers passionnés.

 

Pour plus d’informations sur Campaign Series : Vietnam 1948-1967, disponible chez Matrix à partir de ce 20 janvier, et pour lequel il ne semble pas être prévu une version Steam, voyez cette page chez l’éditeur. Et celle-ci sur le site de CS Legion.

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici