Civilization VI : voici les Mapuches

2K Games présente aujourd’hui la septième et avant-dernière nouvelle civilisation qui sera jouable dans la prochaine extension de Civilization VI. Il s’agit cette fois d’un peuple d’Amérique du sud, établi à l’époque dans ce qui est désormais l’actuel Chili, et qui se heurta entre autres aux conquistadors espagnols.

En jeu la compétence des Mapuches, dite Toqui, accordera un bonus en combat aux unités produites dans une ville avec un gouverneur. Unités qui auront aussi un bonus lors de batailles contre des civilisations en plein âge d’or. Coté urbanisme, les Mapuches disposeront du chemamull, un ensemble de stèles funéraires offrant un bonus en culture mais aussi en tourisme.

Coté militaire, ce sera de la cavalerie légère ayant comme avantage un bonus en combat tant qu’elle reste proche d’un territoire allié. Cavalerie nommée pillards Malons qui pourra comme son nom l’évoque piller avec plus de facilité.

Lautaro, le jeune chef des Mapuches, apportera lui une compétence nommée Vif faucon, compétence qui fera perdre de la loyauté à une ville ennemie si elle perd une unité dans ses frontières.

Au final une civilisation privilégiant la culture et la guerre, celle-ci toutefois limitée plus ou moins sous l’angle des alliances qu’elle aura besoin de forger.

Pour plus d’informations sur Civilization VI: Rise and Fall, dont la sortie est fixée au 8 février prochain, voyez cet article puis le site officiel ou cette page sur Steam. A lire éventuellement concernant le jeu de base notre AAR La république des philosophes, que vous retrouverez désormais facilement depuis cette section dans nos archives.

Enfin à voir également cette récente présentation du jeu où les développeurs mettaient l’accent sur le nouveau système d’alliances, et la courte vidéo montrant une des nouvelles Merveilles, ici la base de recherche Amundsen-Scott.

 

 

Communiqué

Civilization VI : Rise and Fall – Lautaro, le dirigeant Mapuche

Imaginez-vous diriger la rébellion contre une force d’invasion, qui plus est en tant qu’adolescent, puis demeurer un symbole de ralliement pour votre peuple des centaines d’années après les faits. Lautaro, célébré parmi le peuple chilien comme le Toqui (chef de guerre ou « porteur de hache »), défia les conquistadors espagnols, échappa à l’esclavage et consolida son héritage tout en surmontant d’incroyables obstacles.

Bien avant ses premiers échanges avec les Espagnols (qui avaient bien du mal à prononcer la langue locale), Lautaro était connu sous le nom de Leftrarü, ou « Vif Faucon » en mapudungún. Lautaro menait une vie relativement paisible quand les Espagnols se mirent à coloniser le Chili au détriment de la population locale. Avec la construction de tous les forts espagnols, le territoire des Mapuches recula de plus en plus. Les autochtones commencèrent alors à se rebeller. Lautaro, le fils d’un chef mapuche, fut capturé par les Espagnols.

Réussissant à s’évader environ trois ans plus tard, Lautaro rentra finalement auprès des Mapuches. Un conseil de guerre déclara que Lautaro servirait en tant que vice-Toqui à un puissant guerrier connu sous le nom de Caupolican, et ensemble, ils menèrent un assaut sur les forts espagnols qui entouraient leur territoire.

Aujourd’hui, Lautaro est devenu l’un des plus célèbres chefs militaires de l’histoire du Chili, et beaucoup le considèrent comme le premier véritable général chilien, pour ses prouesses tactiques sur le champ de bataille. Les forces espagnoles ne purent pas grand-chose contre la détermination de Lautaro, et les efforts de ce dernier inspirèrent une résistance qui perdura pendant près de trois siècles après sa mort.

UNITÉ EXCLUSIVE : CAVALIER MALÓN

Au XVIe siècle, les Espagnols envahirent ce qui est aujourd’hui le sud du Chili. Ils apportèrent également les chevaux, qui étaient totalement méconnus des Mapuches avant leur rencontre avec les conquistadors. La présence de ces animaux sur les champs de bataille força les autochtones à ajuster leur tactique. Essentiellement dû au temps passé réduit en esclavage par Lautaro auprès des Espagnols, les Mapuches apprirent rapidement comment utiliser les chevaux, retournant ainsi l’un des plus grands avantages des Espagnols contre eux. Au cours des raids des cavaliers malóns, appelés ainsi pour leurs expéditions punitives sur les envahisseurs, ceux-ci lançaient des offensives-éclair sur l’ennemi, qui, s’il contre-attaquait, tombait alors dans une embuscade. De ce fait, cette unité unique de la Renaissance reçoit des bonus de combat lorsqu’elle se bat près d’un territoire allié et le pillage requiert moins de mouvements.

AMÉNAGEMENT EXCLUSIF : CHEMAMULL

Pour honorer leurs morts, les Mapuches construisaient de grandes stèles funéraires en bois appelées « chemamull ». Ces chemamull étaient sculptés dans un tronc et disposés à côté des tombes. Ces « êtres de bois » étaient de taille humaine et représentaient de manière distinctive les hommes et les femmes avec les bras croisés en travers du torse.

Les mapuches érigeaient ces statues de bois afin de protéger l’esprit des défunts. Ils pensaient que chaque statue gardait sa tombe et permettait à l’esprit du défunt de rejoindre celui de ses ancêtres. Non seulement ces structures fournissent de la culture égale à 75% de l’attrait de la case, mais plus tard dans le jeu, les Mapuches bénéficient d’un grand avantage de tourisme grâce au chemamull.

COMPÉTENCE EXCLUSIVE DE LAUTARO : VIF FAUCON

Comme son nom l’indique, Lautaro (initialement appelé Leftrarü en mapudungún, ce qui se traduit par « Vif Faucon ») trouva le moyen de sonder et d’exploiter les faiblesses de la cavalerie des conquistadors espagnols. De ce fait, vaincre une unité ennemie sur son propre territoire fait baisser la loyauté de sa ville propriétaire.

COMPÉTENCE EXCLUSIVE DES MAPUCHES : TOQUI

En tant que chef de guerre, Lautaro mena le combat face à des ennemis en surnombre en ralliant le peuple mapuche. Vous recevrez un bonus lorsque vous combattrez des civilisations se trouvant déjà dans un âge d’or. Toutes les unités entrainées dans les villes où se trouve un gouverneur gagnent plus d’expérience au combat.

Lautaro fait partie des neuf nouveaux dirigeants de l’extension Civilization VI: Rise and Fall qui sortira le 8 février 2018.

Participez à la conversation via le hashtag #OneMoreTurn, et n’oubliez pas de suivre Civilization sur les réseaux sociaux pour ne manquer aucune info sur Sid Meier’s Civilization VI.

3 Commentaires

  1. objection, c’est la 7eme nouvelle civilisation car les indiens ont « juste » un second leader…
    il reste donc logiquement une dernière civilisation à découvrir :)

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici