Dernier ajout en date pour Europa Universalis IV, le patch 1.9 est sorti le 09 décembre dernier. Pour une fois, il ne coïncide pas avec une nouvelle extension. Outre les habituelles corrections de bugs et modifications de l’IA, on notera tout de même une foultitude d’ajouts que je ne peux que résumer à gros traits. Voyons les principaux.

Idées et missions

Tout d’abord les développeurs ont rajouté bon nombre d’événements historiques à de nombreux pays majeurs tels que l’Autriche, la Hongrie, la Pologne, Venise… Mais aussi à des nations mineures comme Kilwa ou les nomades de la steppe. Ce très léger rappel des anciens volets de la série, réapparu il y a quelque temps dans le 4e opus est franchement une bonne chose et dynamise les parties, notamment durant les périodes de paix. L’impression de jouer un pays différent d’un autre, et donc renouveler le plaisir de jeu, est bien réelle…  Les idées nationales le permettent aussi, en différenciant les bonus suivant les états. Voilà pourquoi le patch en ajoute à des nations pouvant apparaître en fin de partie, tels que le Canada ou le Mexique. Ceux qui voudraient les jouer (en les relâchant après les avoir colonisés plus tôt dans le jeu par exemple) y trouveront là un intérêt supplémentaire. Enfin, de nouveaux succès et missions à accomplir font leur apparition. A côté, on trouve beaucoup d’autres améliorations.

Ajouts divers

La liste est fort longue et ils concernent de nombreux domaines : diplomatie, modding, interface, vassaux, Saint Empire… Néanmoins, quelques-uns peuvent retenir notre attention. Par exemple, même si le score le permet, les états ne disposant pas d’une base fiscale d’au moins 50 ne pourront pas être considérés comme de grandes puissances. Ailleurs, la Guerre de Trente Ans passée, l’importance religieuse (élection, paix/guerre) sera beaucoup moins grande dans le Saint Empire.

Notons encore la réduction du malus de colonisation en milieu tropical, une révision des rebelles (impossible de négocier avec des nationalistes en temps de guerre par exemple), alors que l’apparition de révoltes est désormais plus fouillée et complexe comme le montre le système de « catastrophes » qui permet l’apparition, par exemple, de guerres civiles en cas de crises graves.

Ces quelques lignes ont brossé un portrait rapide des nouveautés introduites par ce patch et peuvent être complétées par une lecture intégrale du changelog dans le forum de Paradox. Le jeu continue de progresser, pour le plus grand plaisir des fans.

europa-universalis-4-patch-1-9-01
Les amateurs d’histoire hongroise pourront retrouver la figure de Jean Hunyadi.
europa-universalis-4-patch-1-9-02
Le nouveau système de “catastrophes” en images.
europa-universalis-4-patch-1-9-03
Le Mexique a son propre groupe d’idées désormais.

 

 

Actus

VaeVictis 165

VaeVictis 165

Derniers tests