Field of Glory 2 : nouvelle bande-annonce

3
66

A l'occasion de la sortie aujourd'hui du jeu, voici une nouvelle bande-annonce présentant les principales caractéristiques de ce second volet de l'adaptation PC du désormais bien connu jeu de figurines Field of Glory. Jeu qui, notons-le au passage, comporte au demeurant de nombreuses extensions déclinant le sujet sur différentes époques du Moyen Âge, de l'Antiquité, de la Renaissance, et comporte même une version dédiée aux guerres napoléoniennes, Matrix ayant déjà dans le passé adapté sept de ces livres d'armées pour la précédente version sur PC.

Quoiqu'il en soit, c'est donc l'occasion d'apercevoir ici sommairement les principaux éléments du contexte de cette nouvelle mouture, essentiellement la période de 280 à 25 av. JC qui vit Rome, Carthage, et leurs alliés ou voisins respectifs se déchirer aux quatre coins de la Méditerranée. Puis bien sûr on profite d'un survol rapide des champs de batailles et de la jolie modélisation du terrain, et surtout des unités (le nouveau moteur graphique de Slitherine, vu dans Sanctus Reach, montrant à nouveau son très bon potentiel pour ce type de jeux).

L'ensemble se traduisant concrètement en jeu par douze scénarios historiques, un mode campagne, ou encore un générateur semi-aléatoires de batailles (permettant des variations historiques ou hypothétiques des différents conflits traités, e.g. les guerres puniques). 

Pour plus d'informations sur ce prometteur Field of Glory 2, dont nous tacherons de reparler dans quelques temps, voyez ce récit de partie ainsi que notre préview, puis cette fiche chez l'éditeur ou celle-ci sur Steam.

Communiqué

Field of Glory II is out!

"Famous men have the whole earth as their memorial." – Pericles

Few games have been able in the past to truly capture the magnitude and the complexity of Ancient Warfare.

Field of Glory II, the latest masterpiece from the creators of gems like Pike and Shot and Sengoku Jidai, is one of these games, and it is finally available!

Fight in over two centuries of constant warfare, witnessing the Rise of Rome to become the dominant power in the Mediterranean Sea, from 280 B.C. to 25 B.C.

The game offers an incredible degree of choice: With over 78 Army Lists and 48 Factions to choose from, randomly generated maps, and a wealth of different scenarios, no two battles will look or play the same.

Your skills will be tested against a challenging AI through 4 historically-based Campaigns where strategic decisions will have a real impact on the upcoming battles, and decide everything from your opponents and allies to the kind of map. Or jump into one of the most flexible systems to create your perfect Custom Battle or Campaign!

Do you want to know more about the different gameplay modes? Click here!

The game ships with a wonderful full-colour hardcover manual, but if you want to wait to see what it looks like, look at this abstract!

Are you still on the fence? We’re having a live stream on our Twitch Channel and we may have some spare keys to give away, so be sure to come have fun with us!

Last but not least, we have a new Discord channel for whoever wants to join this game's community, you can find it HERE! (You can use Discord on your browser, but we suggest you to download the desktop version since is way more stable and reliable)

3 Commentaires

  1. Après une campagne et demi et donc une dizaine de batailles voici mon avis

    La partie tactique est en ligne avec ce qu’on attend de ce type de jeu en tour par tour. L’IA est intéressante et peu parfois même surprendre en bien.
    Le rendu des combats individuels (unité contre unité) est vraisemblable et varié.
    Les graphismes par rapport à un “pike et shot” est bien plus agréable. Plus jolie, plus détaillé et sa bouge. Même si au final il deviendra forcément répétitif.

    Le rendu général des batailles est, une fois les combat corps à corps engagé, un vrai bazar. Le chaos des combats est bien là et l’on prend plaisir à défaire les unités ennemis en espérant la victoire car le résultat final est souvent tendu et indécis. Un gros point positif
    D’un autres côté on peu reproché l’individualisation de chaque unité que l’on commande finalement comme un pion sur un damier. Pour des batailles antique cela est très peu réaliste car on sait qu’il y avait essentiellement et surtout des mouvements de masse avec seulement quelques ordres au départ. mais passons!

    Le rendu des campagnes
    Là c’est une grosse déception. Une campagne ce contente de proposer une suite de quelques batailles (7 pour la campagne de césar par exemple). Entre chaque bataille un rapide descriptif du résultat et de la situation avec 2 choix possibles (exemple: Poursuivre ou attendre sans vrai conséquence en fait ) pour finalement enchainé sur une autre bataille au terrain aléatoire et des forces en ligne avec la période mais néanmoins aléatoire aussi. Aucune carte,aucun déplacement, aucun choix stratégique; Vous ne prendrez ni Narbonne , ni Lutèce ni la bretagne rien; juste 7 batailles. Une défaite sonnant je crois systématiquement la fin de la campagne

    Voilà encore une fois un moteur intéressant sur lequel on greffe des graphismes historiques, des caractéristiques historiques également pour un rendu très honorable mais pas davantage. C’est vraiment dommage de ne pas voir un peu plus grand de la part de l’éditeur.

    Du coup malgré la pléthore de civilisations et armées représentés on peu s’interroger sur la durée de vie du jeu car à mon avis sauf a être un fan de la période à partir de 15-20 batailles (20 heures) la répétition doit se faire sentir

  2. Complément d’avis

    J’ai simplement oublié de dire qu’il y a aussi une vingtaine de bataille historique jouable dans les deux camps
    Elle sont intéressantes à jouer et permettent d’allonger fortement la durée de vie

    • Merci pour cet avis, Lucky. Je ne crois pas que la durée de vie du jeu soit un point faible. Même si comme vous le dites inévitablement, comme tous les jeux, cela devient répétitif. Mais, en laissant à part les graphismes très soignés, ce sont les batailles historiques qui font tout le sel ici de FoG II. Plus les batailles semi aléatoires, qui permettent de varier / expérimenter.

      Comme ça reste à la base un jeu de figurines, adapté sur PC, le manque d’ampleur des campagnes ne devrait pas trop gêner (tout au moins la plupart des amateurs de cette série). Ce n’était certainement pas l’objectif des développeurs, qui doivent probablement avoir bien à faire avec toutes les extensions disponibles pour le jeu sur tables. Et puis un mode campagne plus développé, ce qui aurait pu en effet être plus amusant, aurait peut-être, au moins pour le début de cette nouvelle version, trop éloigné le jeu de ce qu’il est initialement. En plus de nécessiter un surcroît de travail. Cela dit je ne serais pas surpris si à l’avenir cet aspect du jeu était amélioré, car il y a effectivement un potentiel pour.

Laisser un commentaire