Après plus d’une décennie dans les sables (ou non) de l’Antiquité, la série Field of Glory s’est enrichie en février d’une nouvelle entrée consacrée à la période médiévale, titrée en toute simplicité : Field of Glory II – Medieval. Sellez le destrier, et suivez l’oriflamme, la charge en vaut la peine !

Field of Glory 2.5

Pour ceux qui ne connaîtraient pas la licence Field of Glory, procédons à un rapide rattrapage. L’impression que l’on peut avoir en regardant des images du jeu (ou, soyons moderne, des « let’s play » en streaming) est celle d’un jeu de figurine adapté en jeu vidéo. C’est parfaitement exact !

Field of Glory est à l’origine un jeu de stratégie par figurines, traitant de périodes allant de l’Antiquité à la Renaissance. La première version électronique de Field of Glory est sortie il y a dix ans, suivie par son cousin Pike & Shot (voir cet AAR) puis par Field of Glory 2 en 2017 (voir ce test).

Field of Glory 2, toujours sous l’Antiquité, conserva une recette qui fonctionne mais marqua une montée en gamme graphique déjà engagée modestement par Pike & Shot (modeste, nous restons dans du wargame et des studios modestes, pas dans du Total War).

Pour être complet, il nous faut également rappeler la compatibilité de Field of Glory 2 et de Field of Glory – Empires d’Ageod (voir ce test), FoG 2 permettant de jouer tactiquement les batailles du jeu grand-stratégique d’Ageod. Que de titres pour ce qui est devenu une des références du wargame informatique !

Field of Glory - Medieval
Les illustrations des menus sont splendides !

Cet article nécessite un abonnement pour être lu dans son intégralité. Connectez-vous depuis la page Mon compte, ou consultez nos offres d’abonnement pour adhérer à notre gazette.

 

Points positifs et négatifs

  • Un système rodé, efficace et une adaptation réussie à l’époque choisie ;
  • Une époque rarement traité (ou sous l’angle « château fort ») et des factions originales ;
  • L’attention aux détails et la recherche soignée ;
  • Un prix raisonnable (presque autant qu’une extension Paradox !) ;
  • Version française.
  • Un jeu conçu pour être en « kit » ;
  • L’absence de périodes vedettes qui force presque l’achat des DLCs à venir pour les passionnés.
Notes
Multimédia
85 %
Interface
85 %
Gameplay
90 %
Article précédentCombat Mission – Cold War : un bouillant trio pour une guerre froide
Article suivantReconquista, prochain DLC pour Field of Glory 2 – Medieval

2 Commentaires

  1. Un must pour tout wargamer surtout en multi PBEM

    Comme dit dans le test seul la multitude de DLC à 12-13€ qui suivront pour ajouter des armées et période me paraissent un peu cher

    • C’est le même principe que les Livres d’armées qui allaient avec le livre des règles de base. C’est coûteux en effet, à force, là il y aura toutefois plus vite des promotions.

Répondre à Lucky Annuler la réponse

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici