Les douze best-sellers de 2017, ou le monde stratégicoludique selon Steam

0
557

Si l’on considère que plus de 125 millions d’inscrits et un nouveau record de 18,5 millions de joueurs connectés en simultané, soit un peu plus de 4 millions de plus qu’à la même période l’année dernière, si l’on considère ces chiffres comme une échelle représentative du jeu sur PC, le récent Top 2017 publié par Steam offre un éclairage intéressant sur certaines tendances.

Concernant les jeux de stratégie, sur les 100 jeux retenus par Valve, et répartis en quatre tranches, on en trouve aucun au niveau Platine. Il faut descendre au niveau Or pour trouver trois titres fameux : Total War – Warhammer, Civilization VI, et Stellaris, qui confirme ici si besoin son ascension au firmament des 4X.

Viennent après au niveau Argent Total War – Warhammer II, XCOM 2 mais aussi, là plutôt coté jeux de gestion, Cities Skylines et Planet Coaster.

Enfin au niveau Bronze, on trouve là un peu plus de titres, la plupart évidemment très connus, tels Civilization V, Football Manager 2017 et 2018, Crusader Kings II, et Europa Universalis IV, mais aussi un outsider bienvenu pour varier les thèmes, Factorio.

Au final ce top des best-sellers brosse un tableau dans lequel on dénombre, grosso modo, une douzaine de jeux de stratégie, ou assimilés comme tel, qui dominent le magasin de Steam, qui lui compte au catalogue plusieurs milliers de titres. En théorie pas moins de 5 000 rien que pour l’étiquette jeux de stratégie. Attention, ce décompte est très subjectif du fait des critères souvent très très flous appliqués à de nombreux jeux ; soit à juste titre, quand un jeu propose effectivement un gameplay stratégique hybride, soit par erreur d’interprétation dans bien d’autres cas.

Précisons enfin que si Steam est une plateforme indéniablement utile et réussie, elle ne montre bien entendu qu’une facette, fusse une grosse facette, du monde du jeu. Toute la force du PC venant de la diversité des moyens qu’il offre aux utilisateurs pour trouver ce qu’ils cherchent quand ils en ont besoin. Contrairement aux dires récurrents de certains, le jeu sur PC se porte toujours dans l’ensemble très bien, est florissant et surtout reste quasi inquantifiable si l’on ne définit pas rigoureusement qui ou quoi (et quand, pour les puristes).

Jugez-en en parcourant les catalogues d’autres plateformes concurrentes mais en fait aussi complémentaires, telles GoG, Humble Bundle, GamersGate, et j’en passe bien d’autres.

Au passage j’en profite pour rappeler que sur Steam le système des curateurs est pratique pour s’y retrouver dans une ludothèque devenant parfois labyrinthique (ils sont joueurs les développeurs chez Valve, si, si …) et que la page curateur de la Gazette du wargamer recense donc utilement un certain nombre de nos articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here