Alors que l’extension Death or Disonor est disponible pour Hearts of iron IV depuis le 14 juin, celle-ci s’accompagne d’un important patch 1.4. De plus, celui-ci a été renforcé depuis mardi par la version 1.4.1. Les deux portent le nom de « Oak [chêne en français] update » et proposent gratuitement d’importantes nouveautés et corrections dont nous allons parler, captures d’écran à l’appui.

Informations générales

Tout d’abord un nombre impressionnant de rééquilibrages, de corrections de bugs et de rectifications en tout genre ont été apportés par les développeurs, notamment suite aux retours des joueurs qui identifient peu à peu les forces et faiblesses du jeu. S’il n’est pas possible de tout lister, on citera quand même un redécoupage qui se veut plus réaliste des zones de combat aérien et naval, notamment autour de certains points stratégiques qui ont été disputés historiquement, le Pacifique par exemple. Les nouvelles cartes de ces zones sont plus fines et permettent plus de possibilité de contrôle et de planification des combats.

Toujours dans un souci d’exactitude, certaines régions ont été rendues infranchissables, comme le désert saharien. Cela évite les problèmes de déplacement et de ravitaillement dans ces espaces hostiles. De plus, pour l’Afrique du Nord, il est vrai que l’essentiel des opérations se limita à la bande côtière…. Toutefois une partie plus intérieure connut des combats : les exploits du Long Range Desert Group et des Français libres à Koufra sont là pour le rappeler ! On appréciera donc ou non cette nouveauté. Certes, les affrontements que j’évoque, opposant des unités numériquement faibles, sont d’une échelle qui se prête moins à celle du jeu, où l’on contrôle au minimum des divisions, ou des brigades blindées.

On notera aussi quelques réajustements concernant les convois et le commerce, pour les rendre plus simples à gérer et, enfin, des portraits historiques supplémentaires, notamment pour des nations mineures dans le conflit, mais aussi pour le Japon et l’Italie. C’est toujours cela de pris.

Radars et volet aérien du jeu

Toutefois, les principales nouveautés se situent au niveau de la gestion des radars et des unités aériennes du jeu, et je dois dire que la refonte a été conséquente et se révèle très plaisante à l’usage. Les premiers sont donc beaucoup plus visibles sur la carte et notamment leur rayon d’action, avec une animation très jolie à regarder. Cela est important de bien les visualiser, car leur rôle est essentiel dans certaines zones frontalières et / ou côtières : ils permettent de détecter les unités ennemies, notamment les escadrilles qu’on peut ainsi engager plus facilement. Pour garder le contrôle du ciel ou anticiper les mouvements adverses, c’est important.

A côté de cela lesdites escadrilles peuvent être renommées désormais et ont des appellations génériques d’entrée de jeu, qui correspondent aux pays, ce qui ajoute une touche de réalisme appréciable. Au-delà de ça, comme pour les radars, leur rayon d’action est indiqué, elles peuvent être sélectionnées individuellement pour le vérifier, et les interfaces des missions et combats aériens ont été repensés pour plus de clarté. A présent, planifier ses actions dans les airs et vérifier leur bonne exécution est bien plus facile et aisé, on y gagne en clarté et en efficacité.

Voilà pour l’essentiel, le but n’est pas d’être exhaustif et les notes concernant les patchs sont forts longues. Ces deux mises à jour vont donc être très utiles pour tout le monde et continuent à enrichir un jeu déjà bien dense. A vos claviers, stratèges en herbe !

Pour plus d'informations sur Death or Dishonor, voyez notre test ainsi que cette fiche sur Steam.

Le changelog complet du patch 1.4 se trouve sur cette page du wiki officiel. Celui du patch 1.4.1 se trouve par ici.

Concernant le jeu de base reportez-vous à cette page chez l’éditeur ou à celle-ci sur Steam. Puis à lire également nos articles HoI IV – Together for Victory : le Commonwealth à l’honneur, Hearts of Iron IV, un nouveau souffle pour la série et Hearts of Iron IV : quels apports pour le patch 1.1 ? et Hearts of Iron IV : le point sur le patch 1.2. Ou aussi dans nos archives notre série d’AAR Hearts of Iron IV : valse soviétique.

Vue rapprochée d'une base aérienne et des escadrilles qui y stationnent. On remarquera l'animation de l'avion dans le ciel, plutôt sympathique.
On peut renommer ses escadrilles et elles portent maintenant dès le début des noms génériques qui correspondent au pays choisi.
J'ai la maîtrise du ciel dans les zones indiquées en vert. On aperçoit bien d'où viennent les escadrilles et où elles interviennent.
Mes puissants radars du sud de l'Angleterre me permettent de détecter bien des mouvements ennemis. On aperçoit ici la nouvelle animation concernant leur portée.
Exemple de nouvelle zone infranchissable.
On voit le rayon d'action des avions. Pratique.

4 Commentaires

  1. Pour les escarmouches et opérations de sabotage du LRDG il faudra attendre la sortie de OpWar, lui nettement plus approprié et déjà pourvu de scénarios adéquats 😉 Merci pour ce récapitulatif qui donne envie de reprendre une partie sur HoI 4 🙂

      • Je n’irais pas jusque là, mais appréciant l’univers de Corto depuis tout petit, il fallait bien que je finisse par tomber sur les autres œuvres de Pratt à un moment 😉

Laisser un commentaire