Focus diffuse une nouvelle bande-annonce présentant le mode campagne du prochain Mordheim – City of the Damned, l’occasion de voir ici de nombreux extraits supplémentaires de cette adaptation sur PC du jeu de figurines de Games Workshop.

La sortie de Mordheim – City of the Damned est désormais prévue ce 20 novembre, soit vendredi prochain. Pour plus d’informations sur le jeu, voyez le communiqué ci-après ainsi que le site officiel ou cette page sur Steam.

Communiqué

Mordheim : City of the Damned, tous les détails du mode Campagne en vidéo !

Mordheim : City of the Damned, le jeu de rôle tactique du studio Rogue Factor adapté du jeu de plateau éponyme de Games Workshop se déroulant dans le monde de Warhammer, dévoile, à quelques jours de sa sortie officielle, son mode campagne à travers une nouvelle vidéo !

Chacune des quatre Warbands – les mercenaires de l’Empire, les Skavens du Clan Eshin, les Soeurs de Sigmar et le Culte des Possédés – propose sa propre campagne, avec sa propre histoire et l’intervention de leur Dramatis Personae; des combattants hors-pair dont les compétences au combat vous permettront bien souvent de renverser le cours des batailles en votre faveur. Découvrez ces Dramatis Personae, leurs compétences et sorts spéciaux dans le trailer d’aujourd’hui !

Mordheim est un lieu des plus hostiles, alors préparez-vous donc convenablement avant d’emmener votre Warband en mission. Du Temple de Sigmar aux ruines du district de commerce, en passant par le palais du Comte Steinhardt, la cité des damnés regorge non seulement de Warbands ennemies, mais aussi d’autres créatures plus viles encore, tapies dans l’ombre, telles que l’Ogre du Chaos, l’Alluress, le Conservateur, ou encore la terrifiante Manticore.

Avec quatre campagnes et de nombreuses missions procédurales s’ajoutant aux quêtes principales, Mordheim propose un mode solo complet, venant compléter un mode en ligne déjà populaire auprès des joueurs !

Combattez pour la gloire, la richesse et l’honneur dans Mordheim : City of the Damned, disponible dans quelques jours sur PC !

1 commentaire

  1. J’avais fait part de mes états d’âme (cf Article Mordheim Preview) concernant la “non-lisibilité” (de la carte, du gameplay, des possibilités tactiques et stratégiques, …) d’un jeu pourtant séduisant et prometteur (et je ne doute pas très riche, ce qui accentue ce problème de non-compréhension des mécaniques de jeu).

    Il m’avait été répondu, à juste titre, que j’attendais peut-être beaucoup d’un jeu alors dans un état qui n’était que de l’Early Access.
    Force est aujourd’hui de constater que le jeu est sorti officiellement, mais … sans manuel !!! Ni sur Steam, ni sur le site du jeu : rien, nothing, nada, queue de chique, tintin macache. Le seul “manuel” disponible (et encore difficile à trouver sur Internet) est celui produit au début de l’EA : 15 pages qui sont plus une présentation très très générale du jeu qu’autre chose.
    Au final, moi qui me disait qu’il suffirait de me plonger dans le manuel pour comprendre tout ce qui avait jusqu’ici échappé à mes faibles et fatigués neurones lors des tutoriels certes nombreux, mais faiblards (et sans possibilité, ou en tout cas je ne l’ai pas trouvé, de rappeler les écrans d’explications autrement qu’en … recommençant le tuto, ce qui soit dit au passage nécessite de TRES longues minutes de chargement, et donc limite la motivation pour se faire !), je suis bien déçu.

    Je ne peux que suggérer de différer votre achat jusqu’à disponibilité de ce manuel. Et je crois qu’une lecture préalable sera sans doute un bon moyen de déterminer si c’est un jeu que l’on souhaite ou non acheter.

    Plus structurellement, les principes de “permadeath” et “Iron man”, non optionnels, peut-être compréhensibles dans une logique multi-joueurs, mais imposés aussi en solo, sont quand même très étonnants (pour ne pas reparler à ce sujet de l’absence de manuel ou aussi des crashs fréquents rapportés -ce n’est pas mon cas- : tout perdre pour un principe de jeu non maîtrisé car pas explicité, ou un méchant écran bleu, cela agace fort !). Ajoutons les questions de timing personnel : tout le monde n’est pas un geek solitaire, et un quicksave est le meilleur moyen de répondre correctement au cours d’une partie solo à une sollicitation familiale et éviter des psychodrames conjugaux ^^. Comme si la richesse/complexité peu explicitée n’était déjà pas suffisante pour en décourager certains, limiter de fait le jeu à des hardcore gamers ayant tout leur temps est un curieux choix en terme de marketing, d’ailleurs assez contesté dans les évaluations Steam n’émanant pas de la fanbase.

    Au final, un jeu créé par des passionnés pour des passionnés, c’est sûr : il suffit de voir les appréciations Steam positives où les enthousiastes parlent plus de leur goût immodéré pour le jeu avec figurines que de la réalité du jeu PC ou de la qualité de l’adaptation des règles ou de l’IA.
    Mais à mon humble avis, il reste encore du chemin pour en faire un jeu accessible à la communauté de ceux qui, comme moi, ignore tout du jeu originel, pour ne même pas parler d’une diffusion encore plus grand public. C’est bien dommage.

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici