En ce vendredi saint des wargamers, je me rends à l’événement annuel des amateurs du genre : le quatrième opus de l’Open de Paris des Jeux d’Histoire. Comme l’année dernière il se déroule à la bibliothèque Thiers. A raison car le lieu est superbe et l’histoire transpire à torrents des rayonnages de livres.

Muni d’un passe bracelet de couleurs différentes suivant votre présence pour la journée ou les trois jours me voici à marauder dans l’Open dès le vendredi après-midi. Visiblement je suis arrivé un peu tôt. Les éditeurs sont en cours d’installation et ça s’active dans tous les coins.

Dans l’entrée la boutique Le Damier de l’Opéra a un stand. Petite boutique sur St-Lazare, à deux pas des Galeries Lafayette, fort bien pourvue en wargames mais pas uniquement.

Comme l’année dernière l’éditeur polonais Taktyka i Strategia est présent, voir photo ci-contre, et cette année il arbore une impressionnante collection de wargames tactiques sur de nombreuses périodes (plus de 50 différents en vente !) au petit prix de 25 €.

Chez Nuts

En face Nuts Publishing, l’éditeur qui monte, présentent plusieurs jeux. Je m’assois pour jouer à 1066 Dans la Fureur et le Sang, un jeu de cartes tactique asymétrique, compétitif et non collectionnable. Peu habitué à ce type de jeu j’ai trouvé le jeu complexe et un peu perdu je me fais étriller. Mon partenaire, Fred, plus amateur de ce type de jeu a par contre beaucoup aimé.

Nous avons également testé le prototype de Saigon 75 un block game (le restera-t-il ?) sur la campagne finale de la guerre du Vietnam jusqu’à la chute de Saïgon. Le proto est jeune et dispose pour le moment des atouts et des défauts de ce type de jeu. A surveiller car il est rapide et cela reste un critère important aujourd’hui. Par contre le jeu est très difficile avec le sud-vietnamien vu la faible qualité des troupes qui est bien retranscrit dans le système.

La Grande Guerre était également en démonstration mais cette dernière étant le même système que Command and Colors et Mémoire 44 je passe mon tour.

A mon grand regret, je n’ai malheureusement pas pu tester FITNA, un des jeux que j’attends le plus. Pierre RAZOUX était là et j’ai pu discuté avec lui dimanche en fin de salon. Avant tout pour lui dire tout le bien que j’ai pensé de son livre La Guerre Iran-Irak. J’ai tout de même eu droit à une rapide présentation de FITNA qui est aujourd’hui bêta testé et joué par des officiers. Il y aura de nombreux scénarios et le jeu a rien de moins que l’ambition de vous faire comprendre la réalité géopolitique du Moyen-Orient (voir l’article Battle Magazine #12 sur FITNA). Attention j’ai aussi réalisé que le nombre minimal de commande (P300) n’est pas encore atteint pour lancer la production : alors précommandez !

1066 – Le roi Harold au début de la campagne.
1066 – Au milieu de la campagne Guillaume Le Conquérant est an grande difficulté.
Premier tour de Fall of Saïgon avec une attaque timide des nord-vietnamiens.

Chez Wisdom Owl et Strategiae

En face un tout nouvel éditeur Wisdom Owl, de Philippe Thibaut (Europa Universalis ça vous dit quelque chose, ou alors le studio Ageod peut-être) qui présente Invasions, un jeu ou chaque joueurs contrôle plusieurs peuples arrivant par vagues successives. Le jeu a été découpé en deux et l’auteur nous présente le premier opus qui couvre 300 ans, de 350 à 650 après J.-C. Oui cela rappelle Britannia, sauf que son gros défaut, le combat avec de multiples jets de dès est supprimé au profit d’une table de combat pour un unique jet de dés de chaque camps.

Le premier jeu de Wisdom Owl a l’air prometteur mais je n’ai pas pu y jouer. Il y aura une campagne sur Kickstarter très prochainement et nous vous tiendrons au courant. Unique inquiétude la durée d’une partie me semble longue malgré le découpage en deux volumes. J’ai peur que cela ne tienne dans en une soirée.

Sur le même stand était présenté les jeux vidéos de la série War Across the World, par Strtaegiae, que vous connaissez surement. Mais probablement moins leur déclinaison à venir en wargame classique avec des pions et une carte. Un petit plateau, des règles uniques et un gameplay rapide que je n’ai pas pu tester mais qui m’a bien attiré. A surveiller donc.

Un peu plus loin le prototype de The Road to Wars 1898 – 1914 m’a été présenté par son concepteur Christophe Barot. C’est un monster game très ambitieux sur l’avant première guerre mondiale et la colonisation. Impressionnant et édité aussi par Wisdom Owl.

Invasions volume 1 – couverture.
Invasions – volume 1, partie en cours à l’OPJH 2018.
War Across the World bientôt sur iPad et la carte du scénario Six Days qui sera décliné en wargame papier carton.
Hamilkar 267 et Six Days de Wars Across the World en version wargame classique avec cartes et pions
Démonstration du futur The Roads to War 1898 – 1914.

Cet article nécessite un abonnement pour être lu dans son intégralité. Connectez-vous depuis la page Mon compte, ou consultez nos offres d’abonnement pour adhérer à notre gazette.

En plus d’une belle galerie de photos sur le site de l’OPJH, vous trouverez aussi sur la page Facebook de l’OPJH plusieurs courtes vidéos montrant l’effervescence ludique qui eut lieu durant cette quatrième édition.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here