Mais c’est le commencement d’une trilogie ! Difficile après avoir roulé dans Berlin avec des T34 derniers modèles et des JS1 tout neufs de se retrouver de nouveau projeté dans le passé à lutter contre les nazis avec des lance-pierres. C’est pourtant, ce que nous propose aujourd’hui le studio les Artistocrats avec le premier volet de cette trilogie consacrée principalement à la perfide Albion.

Churchill avant qu’il ne soit un char

Peut-être ai-je un peu exagéré en parlant de lance-pierres, mais il faut bien avouer que côtés blindés, on est loin d’avoir du matériel optimal, heureusement dans les airs, le Spitfire est rapidement au rendez-vous.

La campagne de cette extension va nous balader de la Norvège à l’Afrique du Nord en passant par la Grèce, via douze scénarios, ce qui est un peu court. Toutefois, les concepteurs n’ont pas eu recours à l’uchronie à outrance, comme l’a fait Panzer Corps 2. On va donc retrouver les classiques de la période avec la Norvège, la Belgique, Dunkerque, les offensives italiennes en Afrique du Nord et autres El Alamein. On pourrait signaler l’absence d’un scénario aérien ayant pour thème la bataille d’Angleterre, mais ce serait oublier l’existence d’un scénario complet et gratuit qui lui est consacrée (voir cet AAR) et qui aurait fait doublon.

Cela dit avant de rentrer dans le vif du sujet, jetons un coup d’œil sur les changements. C’est vite fait, à part quatre nouvelles unités, il n’y a rien d’autre ! Les qualités et les défauts ont été préservés, suivant les critères de chacun. On va donc se retrouver avec une armée britannique qu’on devra chérir pour la transformer en machine de guerre efficace. On aura l’occasion de diriger aussi les troupes françaises, mais pas celles des puissances mineures, qui resteront autonomes.

Order of Battle: Allies Defiant
Il a fallu attendre la Belgique pour voir l’arrivée de mon premier leader, il a l’air un peu triste.

Cet article nécessite un abonnement pour être lu dans son intégralité. Connectez-vous depuis la page Mon compte, ou consultez nos offres d’abonnement pour adhérer à notre gazette.

 

Pour plus d’informations sur Order of Battle – Allies Defiant, voyez cette page chez l’éditeur ou cette fiche sur Steam. Concernant Order of Battle – World War II, voyez cette fiche sur Steam ainsi que l’ensemble de nos tests et notre guide des extensions

Points positifs et négatifs

  • Diversité des situations.
  • Version française.
  • Rapport qualité / prix.
  • Nombre de scénarios.
  • Manque de nouveautés.
Notes
Multimédia
74 %
Interface
74 %
Gameplay
72 %
Article précédentDorfromantik : bande-annonce
Article suivantRV en mars pour Carrier Battles WW2 – Admiral of the Fleet

1 commentaire

  1. Moi je l’ai bien aimé ce DLC. Les missions sont parfois courtes mais c’est bien aussi et surtout il y a une grande qualité à ce DLC, c’est que le rapport de force historique est toujours respecté. Par exemple, j’ai adoré le fait que l’on écrase la flotte italienne dans une mission historique . Ca aurait été équilibré, ca aurait été frustrant car pas du tout historique. Donc un vrai régal ce premier opus.

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici