Seconde partie de cet AAR vous présentant l’un des deux importants scénarios offerts par Panzer Corps II. Scénario assez long qui permet de jouer l’ensemble de l’invasion de la Pologne, et qui montre bien le potentiel de ce wargame pour représenter de grandes opérations, sur de grandes cartes. Scénario incidemment plus difficile à emporter, mais après tout, nul n’a jamais dit que la guerre était chose facile…

Deuxième essai

Phase d’achat, la plus importante : plus d’artillerie, plus d’infanterie, plus de chasseurs, plus d’unités. J’ai donc mobilisé dix divisions d’infanterie, dix divisions blindées, dix unités d’artillerie, dix escadrilles de chasse pour sept de Stukas.

Le premier tour est radicalement différent, plus propre, mes attaques sont mieux combinées (Fig.14). Je malmène fortement l’aviation polonaise avec trois unités de chasse détruites.

Il ne restera tout de même pas moins de seize unités aériennes polonaises en action ! Je n’oublie pas l’artillerie et la cavalerie, qui va me hacher ma cavalerie avec trois divisions détruites. Heureusement que je me croyais mieux…

En retour, quatre chasseurs et un bombardier tactique ne rejoindront pas leur base. Au Nord, la maitrise du ciel est allemande. Le tour suivant verra le retour des grands encerclements (Fig.15-16). Je crée une unité d’infanterie et complète quelques unités au bord de la destruction. La réaction polonaise est vive : au Sud l’aviation s’en donne à cœur joie mais certaines unités se sont aventurées au Nord. Deux unités blindées ont été détruites et plusieurs villes ont été reprises. Je suis limité dans mes actions par manque de moyens, je me contente de gérer l’immédiat. Le tour 4 verra la progression vers Dantzig, il faut bien essayer d’atteindre des objectifs (Fig.17).

 

 

Panzer Corps 2 - Fall Weiss
14/ Nouvel essai. Le premier tour est radicalement différent, plus propre, mes attaques sont mieux combinées.
Panzer Corps 2 - Fall Weiss
15/ Le tour suivant verra …
Panzer Corps 2 - Fall Weiss
16/ …le retour des grands encerclements .
Panzer Corps 2 - Fall Weiss
17/ Progression vers Dantzig, il faut bien essayer d’atteindre des objectifs.

NDLR : cet article est ouvert à tous, ne nécessitant pas d’abonnement pour être lu. Vos abonnements sont importants pour que la Gazette du wargamer puisse continuer d’évoluer tout en proposant aussi des articles en accès libre. Pour soutenir le site et son équipe, abonnez-vous.

Panzer Corps 2 - Fall Weiss
18/ Je m’empare de Chojnice d’entrée de jeu.
Panzer Corps 2 - Fall Weiss
19/ Quand on veut faire quelque chose de propre, ce n’est pas vraiment évident.

 

En ce 5e tour sur 30, la prise de Dantzig ne suffit pas, je recule partout, manque de troupes. Je vais recommencer… en essayant de la jouer façon première guerre mondiale : on avance doucement, mais surement. Je vais garder le même ordre de bataille, qui n’a pas l’air si mal.

Troisième essai

Ce nouveau premier tour commence « mieux », il faut dire que je deviens consciencieux. Quand il n’y a pas de défense aérienne, l’aviation s’attaque aux unités anti-char, les blindés à l’artillerie et l’infanterie aux positions qui restent, et comme ça vous vous emparez de Chojnice d’entrée de jeu (Fig.18). L’objectif principal va être Dantzig, pour le reste, on y va doucement.

Pourtant, les parties se suivent et se ressemblent : l’aviation polonaise lamine mes troupes, puis ce sont l’artillerie avec surtout ces trains, puis sa cavalerie, qui broie mes chars et ses blindés qui finissent le travail. Bilan : j’ai déjà reperdu Chojnice, une unité de PzIIIe et une unité de cavalerie sont détruits, et toutes les unités sont touchées. Je vais reprendre Chojnice sans l’aide de l’aviation, à cause de la pluie, je dois être maudit.

Je fais venir une division d’infanterie et garde un peu de réserve monétaire. La riposte habituelle me détruit un autre blindé et une unité d’infanterie, sans parler des dégâts généraux. Il est amusant de constater que quand on veut faire quelque chose de propre, ce n’est pas vraiment évident (Fig.19). L’aviation est toujours clouée au sol et je n’ai plus d’argent (les points de prestige).

Le 4e tour voit le retour du beau temps. A la fin de ma phase, la situation me semblait saine (Fig.20-21), Posen était tombée, mais l’aviation polonaise étant aussi de sortie, ainsi que tout le reste, trains blindés, cavalerie et chars survitaminés, je vais reperdre du terrain et des unités.

Le tour 5 sera sans avions, il pleut encore, je progresse vers Dantzig (Fig.22) avant le tour polonais…Comme d’habitude, les polonais sont très actifs et je décide d’avancer un peu dans le jeu avant de revenir vers vous.

La situation a donc continué d’évoluer et si Dantzig est en vue, les Polonais sont partout ailleurs (Fig.23) ! Les pertes avant ce tour 10 sont colossales. Je pensais qu’il y aurait un effet « domino », que je pourrais user l’ennemi, mais il n’en fut rien. Les polonais alignent de la cavalerie avec 20 de force et des blindés avec 15 !

J’abandonne de nouveau et reviendrais une autre fois.

Panzer Corps 2 - Fall Weiss
20/ A la fin de mon tour…
Panzer Corps 2 - Fall Weiss
21/ … la situation me semblait saine.
Panzer Corps 2 - Fall Weiss
22/ Je progresse vers Dantzig.

Fall Weiss ou Faux Pas ?

Le moins qu’on puisse dire, c’est que je n’ai pas assuré. J’ai joué au niveau de difficulté « Moyen ». J’ai essayé de combiner au mieux les attaques interarmes avec un certain succès. Mais la puissance de l’artillerie Polonaise, surtout les trains blindés et le nombre de troupes alignées ne m’ont donné aucun espoir.

Peut-être faut-il acheter une armée vraiment diversifiée avec des unités de DCA, ce que je n’ai pas fait, mais ce sera toujours au détriment d’autres troupes.

J’ai donc cherché sur la toile et ai trouvé une vidéo où le joueur avait plus de réussite que moi. Heureusement pour mon égo, certains éléments de mes réflexions étaient justes, mais insuffisants. Il faut bien prendre en compte le mécanisme des combats : les unités font feu simultanément ou non suivant leur initiative. Les résultats se combinent sous une forme létale et de suppression. Si vous tirez en second, seuls vos points encore actifs seront pris en compte. Ce système peut paraitre étrange dans un jeu où l’échelle est plus proche de la division que du char, question de vocabulaire.

On pourrait croire que j’allais dénigrer ce scénario « totalement injouable », mais pas du tout. Lors de la grande campagne, l’invasion de la Pologne sert souvent de scénario d’introduction assez facile. Aussi ai-je eu tendance à croire qu’il en serait de même ici. Or cet important scénario (ndlr : comparez-le à celui plus simple de la campagne) est presque un jeu à lui tout seul, qui nécessite une bonne maitrise de tous les mécanismes, même si je reste sceptique sur l’historicité quant au nombre de trains blindés et autres unités aériennes.

De toute façon, le système initial basé sur le gain de points d’achats en fonction de la prise d’objectifs n’était d’aucune façon réaliste. Il offre toutefois un challenge intéressant si on s’en donne vraiment la peine, l’effet domino étant bien présent. Malheureusement pour l’Europe, les généraux allemands étaient beaucoup plus compétents que moi…

Panzer Corps 2 - Fall Weiss
23/ Si Dantzig est en vue, les Polonais sont partout ailleurs.

La première partie de cet article se trouve par ici.

Pour en savoir plus sur Panzer Corps 2, voyez notre test, notre préview puis cette fiche chez l’éditeur, ou celle-ci sur Steam.

Ce précédent article Panzer Corps 2 : AAR Poland North vous montre le début d’une campagne, toujours sur le thème de la campagne de Pologne, que l’on joue sur une carte de moindre ampleur. Scénario moins compliqué mais plus facile et rapide donc à jouer que ce plus important scénario montré ici.

9 Commentaires

  1. Merci pour cet article :-) Je trouve la visualisation 3d particuliérement raté comme sur Fantasy General, c’est bien dommage.
    Espérons un patch avec les symbole Otan ou quelque chose de plus lisible…

    A+
    philippe

    • Personnellement je trouve ça plutôt joli, et globalement bien plaisant à jouer, mais en effet il y a des situations où ça devient confus visuellement. Et il manque, en option les symboles Otan, bien pratique quand même. Il y a quand même pas mal d’options pour varier divers détails de l’affichage (ex : taille des unités). On verra ce que de futurs patchs ajouteront.

  2. La prise des objectifs secondaires qui donnent du prestige à chaque tour sont probablement une des clés :-)
    Il y a 30 tours, il ne faut pas se précipiter non plus :-)

    • Oui, beaucoup dépend en fait des gains en points de prestige, pour compenser les pertes et éventuellement ramener des renforts. Dès lors qu’on a un revenu régulier, on peut plus ou moins facilement surmonter l’IA.

      Si je ne me trompe, il y a deux types de gains en prestige, les objectifs principaux, qui paient beaucoup mais une fois, et ceux secondaires, qui paient moins mais à chaque tour.

      Il y a aussi une part d’aléatoire, typiquement la météo qui bloque l’aviation, très gênant pour le coté allemand. Puis bien choisir la composition de sa force initiale, en parallèle des unités imposées dans le scénario.

      Il ne faut pas se précipiter, certes, mais ça reste un scénario sur la Blitzkrieg, donc des attaques rapides. Là je pense que l’équilibrage de ce scénario, sur ce point précis, a quelques petits défauts. Il est vraiment difficile de faire des percées éclairs, par exemple. mais ça reste un défi amusant à jouer, c’est l’essentiel.

      A noter que ce scénario se joue sans les caractéristiques spéciales des héros et du général (l’avatar du joueur) qu’on a dans les scénarios de la campagne. Ce qui est mieux en fait. Il n’y a pas non plus besoin de vraiment se soucier de l’expérience des unités, vu que c’est un scénario indépendant. On compose donc avec ce que l’on a, la connaissance des règles (i.e. pousser l’ennemi à se rendre) et un petit peu de chance.

      On peut toujours obtenir des médailles pour certaines unités (qui offrent des bonus mineurs).

  3. Pour des scénarios comme ca avec une ennemi en surnombre, il n’y a pas de secret , il faut se déplacer lentement ,en groupe compacte avec des anti-tanks et soutien de l’artillerie et surtout un AA avec des dommages létaux.

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici