GameSpot a pu profiter de la GDC pour réaliser un reportage sur la prochaine adaptation de l’excellent Space Hulk. C’est donc l’occasion de voir le jeu en action au travers de la première mission de la campagne, nommée “suicide mission”. Si vous ne connaissez pas Space Hulk, préparez-vous à un jeu difficile. Y compris en multijoueur. Les genestealers (aliens) ne sont certes pas invincibles, mais très nombreux et en général le moindre faux-pas ne pardonne pas. Comme dans XCOM, la difficulté est ici tout l’intérêt de Space Hulk.
Les cinq premières minutes de la vidéo consistent en un rappel de généralités, l’action commençant tout doucement juste après. Le jeu de base permettra de diriger les Blood Angels, sera jouable en multi en coop (aussi en Hotseat) et bénéficiera par la suite de DLC ajoutant d’autres chapitres de Space Marines. De plus, le jeu étant toujours en chantier les graphismes ne représentent bien sûr pas ici la version finale. Enfin rappelons que les vétérans du jeu de plateau ne devraient pas être déçus, cette adaptation se voulant fidèle au jeu d’origine. En complément voyez aussi cette courte préview sur Rock, Paper, Shotgun. Sortie prévue dans le courant de l’automne.

2 Commentaires

  1. Séduisante cette video.
    La vision subjective ajoute à l’immersion.
    La démarche des genestealers rappelle plus celle de Nosferatu que d’Alien mais apparemment une démarche d’Alien c’est dur à reproduire. Certains ont comparé les aliens d’ “Aliens Colonial Marines” à des grabataires.
    Ces genestealers ont tout de même l’air un peu plus dynamiques.
    C’est prometteur.

  2. Trop cool ! Quelle évolution depuis le petit jeu gratuit apparu il y a quelques années. C’était sympa mais pas autant que le jeu de plateau néanmoins. Cette version paraît très attractive ; ça me fait irrésistiblement penser au fantastique “Incubation” de Blue Byte. On est quand même loin du gameplay de ce vénérable ancêtre mais l’adaptation semble fidèle et les modes de jeu promis devraient compenser l’absence de vue subjective 3D, ainsi que l’absence de partie logistique. Deux éléments qui faisaient en partie de la force du “Battle isle”. Instabuy en ce qui le concerne :)

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici